Archivages - Zinfos974

Le ministre de la Sécurité intérieure du Kenya trouvait la mort dans un crash

Samedi 29 Décembre 2012 - 13:49

En février 2012, le ministre de la Sécurité intérieure kenyan, George Saitoti, trouvait la mort en compagnie de cinq autres personnes dans le crash de son hélicoptère près de la capitale du pays, Nairobi. Retour sur ce tragique fait-divers qui a ébranlé le Kenya.


Le ministre de la Sécurité intérieure du Kenya trouvait la mort dans un crash
Un deuil national de trois jours a été décrété au Kenya après la mort de George Saitoti, ministre de la Sécurité intérieure. L'hélicoptère dans lequel il voyageait, avec cinq personnes dont son ministre délégué, s'est écrasé dans la forêt de Kibikou près de Nairobi, ce lundi 11 juin. 

George Saitoti, vétéran de la scène politique kenyane, était âgé de 66 ans. Il était en charge du dossier hyper-sensible de la lutte contre la menace terroriste islamiste et s'apprêtait à briguer la prochaine présidentielle au Kenya.  
 
Ce crash d’hélicoptère survient quatre ans jour pour jour après le crash à Narok d’un avion qui transportait deux ministres kenyans, Kipkalya Kones et Lorna Chepkemoi Laboso. La météo était similaire, un ciel nuageux et gris avec du brouillard. 
 
Des messages de condoléances venus de l'intérieur et de l'extérieur se multiplient dans la presse locale. Le Président, Mwai Kibaki, a déclaré que le décès du ministre et de son adjoint étaient une grande perte pour le pays. Le Premier ministre, Raila Odinga, a annulé tous ses rendez-vous et déplacements de la journée pour se rendre sur les lieux du crash. 
 
Le vice-président, Kalonzo Musyoka, ainsi que d'autres personnalités politiques telles que, Uhuru Kenyatta, William Ruto et Raphaël Tuju, ont tous partagé leur tristesse en apprenant la nouvelle.

William Hague, le Premier ministre britannique, mais également l'ex-secrétaire général de l'ONU et actuellement envoyé spécial des Nations Unies et de la Ligue Arabe, Kofi Annan, se sont également exprimés.
 
Le président Mwai Kibaki a déclaré trois jours de deuil dans le pays. Le drapeau sera érigé seulement à moitié durant cette période. Une réunion exceptionnelle des ministres est prévue ce lundi, au centre de conférence internationale à Nairobi.
 
George Saitoti était un responsable clé dans  la lutte contre les islamistes shebabs somaliens. Sur leur compte Twitter, les shebabs se réjouissent de sa mort. Cependant ils excluent toute implication dans ce crash. 

Pour le moment, les causes du crash restent inconnues. Le Premier ministre Raila Odinga a promis une enquete poussée pour répondre aux interrogations.
S.I
Lu 343 fois