Société

Le ministre de l'Education de passage à La Réunion

Mardi 28 Août 2018 - 15:58

Même si les élèves réunionnais et leurs enseignants ont repris le chemin de l'école depuis le 17 août, Jean-Michel Blanquer tenait de nouveau à être présent sur l'île pour cette occasion. En effet, il est l'unique ministre de l'Education nationale à se déplacer deux années de suite sur notre île pour assister à la rentrée des classes. 

Après quelques jours à Mayotte, Jean-Michel Blanquer sera de passage éclair pour une journée à La Réunion. Il a notamment rencontré les élèves de l'école primaire Henry-Dunant, où il abordera le sujet du dédoublement des classes, auprès de ces enfants en classe de CP et CE1. 

Avant de reprendre l'avion ce soir, il fera également la rencontre des étudiants du lycée professionnel de l'Horizon. Avec eux, ainsi que leur équipe pédagogique, il parlera d'un projet de partenariat avec l'Allemagne. 

Après avoir été accueilli en musiques et chansons par les élèves de l'école Henry-Dunant, à la Trinité, et avoir rencontré les élèves de CE1 de Madame Payet, le ministre de l'Education a notamment abordé les sujets du dédoublement des classes, des contrats aidés, des cours d'éducation sexuelle ou encore de Parcoursup.  

Il se félicite avant tout que la rentrée scolaire se soit bien passée, ainsi que des progrès qui ont pu être faits depuis l'année dernière. Il se dit satisfait que les maires aient joué le jeu concernant le dédoublement des classes de CP et CE1 par deux et que l'éducation nationale ait également fait son travail en termes de recrutement et de formation. 

"Le dédoublement des classes est une mesure phare car c'est une mesure qui va à la racine des inégalités sociales, et la première des inégalités c'est le langage. Un an plus tard je vois ces élèves qui savent lire, alors qu'ils étaient l'année dernière en CP à 12", confie Jean-Michel Blanquer. 

Alors que le sujet a déjà été abordé il y a un an, il revient sur la question des contrats aidés, "il y a tout un travail qui a été fait entre l'Etat et les collectivités locales, notamment pour aller vers le nouveau dispositif PEC. C'est pour les amener vers des contrats plus robustes". Ces nouveaux contrats AESH mis en place sont des contrats plus solides que des contrats aidés et avec une plus grande formation, "puisqu'ils vont avoir entre 60 et 80 heures de formation cette année", précise le ministre de l'Education.



Charline Bakowski
Lu 1800 fois



1.Posté par Catimini le 28/08/2018 16:19 (depuis mobile)

Une visite en catimini.

2.Posté par Après Benalla... Neyssen le 28/08/2018 16:31 (depuis mobile)

Une enquête sur des travaux supposés illégaux menés lorsque Françoise Nyssen (ministre de Macron) dirigeait les éditions Actes Sud.

République exemplaire disait-il.

3.Posté par Dagober le 28/08/2018 16:33 (depuis mobile)

Coût de revient :salaire de 2retraite pendant plusieurs années

4.Posté par Ça vole en escadrille le 28/08/2018 16:40 (depuis mobile)

Les emmerdes de la LREM ça vole en escadrille :

- Benalla
- Hulot
- Neyssen
- et la pa fini .....

5.Posté par Desireless le 28/08/2018 18:31

Qui a fourni les drapeaux aux bambins ? on se croirait en République Populaire de France !


6.Posté par Paulo le 28/08/2018 21:14 (depuis mobile)

Pas un seul drapeau de la réunion !

7.Posté par Laulo le 28/08/2018 21:16 (depuis mobile)

Merci. Blanquer, pourquoi vous frottez vous toujours les mains en parlant des DOM et en particulier de la Réunion ?!

8.Posté par nono le 28/08/2018 21:47

le ministre a laissé 500 millions a Mayotte et a la Réunion combien ????

9.Posté par Politico classico le 29/08/2018 07:25 (depuis mobile)

Faut toujours être bac +5 pour passer le Crpe ?
Merci bcp les politiques.... de bloquer les gens

10.Posté par Marie le 29/08/2018 08:36

Il n'a pas pu se rendre compte que comme l'année dernière, il y a des lycéens et des collégiens qui n'ont pas de profs de français... de maths... il était pressé de reprendre l'avion pour courir rejoindre E Philippe, Le Maire etc à l'universte du MEDEF et Geoffroy Roux de Bézieux le nouveau gattaz...

Un ministre de l'Education au Medef

11.Posté par Baco le 01/09/2018 19:03

@Paulo: il est grand temps de faire opérer cette cataracte. Ou de se renseigner un peu mieux sur la Réunion. Moi qui n’ai pourtant pas une bonne vue, j’en vois trois, des drapeaux de la Réunion!

12.Posté par Baco le 01/09/2018 19:06

@nono: allez donc faire un tour à Mayotte, vous y verrez l’énorme, le colossal abîme qu’il y a entre ces deux départements, et vous comprendrez (peut être) pourquoi il faut un petit rattrapage d’urgence pour Mayotte.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter