MENU ZINFOS
National

Le ministre Carenco n'a jamais eu pour projet de "rebaptiser les Outre-mer"


​Changer le mot outre-mer par "France océanique" par exemple n’est nullement à l’ordre du jour de Jean-François Carenco et ne le sera sans doute jamais. Il y a bien d’autres sujets majeurs qui occupent l’emploi du temps du ministre. Voilà qui est dit.

Par Ludovic Grondin - Publié le Mardi 24 Janvier 2023 à 18:06

Le cabinet du ministère des Outre-mer apporte des précisions sur les intentions supposées du ministre délégué chargé des Outre-mer
Le cabinet du ministère des Outre-mer apporte des précisions sur les intentions supposées du ministre délégué chargé des Outre-mer
Quelques heures après la publication d’un article de France Info intitulé "Rebaptiser les Outre-mer, la dernière idée du ministère de Jean-François Carenco", le ministère tient à donner sa version sur ce qui ressemble à une sacrée incompréhension entre les journalistes de France Info et le ministre. 

Jean-François Carenco a bien rencontré un journaliste de France Info pendant 2 heures et demi mais c'était pour évoquer les dossiers Outre-mer. Au cours de cette discussion "en off" comme l’on dit en bon français, "le ministre a juste dit que, dans ses échanges avec des ultra-marins, il arrive que des personnes lui parlent de l’envie de faire évoluer le concept d’Outre-mer qui ferait appel à une thèse d’Etat centralisateur et laisserait les outre-mer dans une certaine périphérie. Ça été bien dit que ce n’était pas un dossier, pas une réflexion, que ce n’est même pas une discussion qui serait en cours pour aboutir à quelque chose de concret, ce n’était que des échanges", tient à nous préciser le ministère des Outre-mer. Voilà qui a le mérite d'être précisé.

Si la rue Oudinot s’empresse de donner sa version, c’est évidemment pour éteindre un incendie que le ministère n’a en aucun cas déclenché. Cette incompréhension entre les journalistes de France Info et le ministre devrait être réparée dans peu de temps à travers une rectification voire même la suppression de l’article initial de France Info. 

Il faut dire que présentée comme telle, cette idée a tout pour réduire à néant la communication du ministre arrivé aux affaires le 4 juillet 2022. Il suffit de regarder les commentaires publiés sous notre premier article et les réactions qui ont fusé sur les réseaux sociaux pour comprendre que les ultra-marins ont d’autres soucis en tête que de faire évoluer l’appellation des territoires domiens.





1.Posté par Hauts Céans le 24/01/2023 18:53

A quand la retraite Carenco ?
La débâcle est plus que réelle..

2.Posté par Baloo le 24/01/2023 18:55

Tout était donc bidon !

3.Posté par Hauts Céans le 24/01/2023 18:59

A quand la retraite Carenco ?
La débâcle est plus que réelle..

4.Posté par le taz le 24/01/2023 19:14

classique chez les politiques...

un projet....
on laisse fuiter et on observe!!!!

si lever de boucliers, stop, en arrière toute.

sinon,dans quelques mois, vu que ça n'a pas fait trop de vagues à la sortie, on exécute la décision...

5.Posté par 666 le 24/01/2023 19:57

Encore des élucubrations de prétendus journalistes

6.Posté par Grangaga le 24/01/2023 21:46

" Y pèz' si la ké, pou warr' si la tètt' y bouz' "...
La pwin in n'ott' la di....
" Si zot' y panss', donk' konm' si lé déza an plass' "...non, non, satt' là, a mwin sa, lé tro an totoss'...ou plito in...totos'man....
Aprè...la pa pli tarr' k'yièrr' oté, nou té po koz' déssi..." l'os'piss' "....
Bin noutt' bann' gramounn' té y di..." z'irè pa la-ba"...mi di a ou ..."z'irè-pa-la-ba "...
Arrrrr' non, mètt' pa mwin la-ba ma fy...mi préfèrr' morr' ankorr'...
Bin la sanz' lo nom, as'tèrr' tou l'mounn' lé kontan....
" outt' mèrr', tèrr' lwintènn', titt' tèrr', sakènn' lé syiènn' "....
Na fini parr' ak'sèpté mèm'...
Toutt' fasson, y sanz' ryink' lo nom...
È pi nou gainll' pa di... non....

7.Posté par Zorey kapab koz kreol le 24/01/2023 22:03

Dommage !
« France océanique » je trouvais cela pas mal du tout, et cela changeait un peu du côté outre mer qui est vraiment daté.

8.Posté par Marie410 le 25/01/2023 05:50

On a demandé des anciens élus et des intellectuels…
Mais à t on demande au peuple réunionnais ?????
Vous vous foutez de nous là Mr le ministre!!!!!
On vous a rien demandé à ce niveau, réglez le problème de la vie chère plutôt de jouer avec votre joujou (lé Ministère des outre-mer)

9.Posté par Royal Bourbon le 25/01/2023 08:38

Le sentiment de toute puissance et de supériorité a toujours habité nos politiciens nationalistes qui donnent le sentiment que l'Outre-mer est inférieur à eux d'une part par notre situation géographique mais aussi qu'on représente un peuple issu d'anciennes colonies donc faible et profane.

Il y a eu aussi cet arriviste de Sarkozy dans son concept d'identité nationale, a émis la thèse du "côté positif du colonialisme" mettant en rogne le Maghreb dont les historiens l'ont rappelé à l'ordre que "l'Histoire appartenait aux Historiens" et qu'ils n'avaient pas besoin de prophète pour parler en leur nom ! Au passage, en se prétendant d'être foncièrement français et français de souche, il a omis de dire que ses parents étaient des migrants hongrois !!!

Rappelons que ce sentiment de toute puissance est, en psychiatrie, l'un des traits évocateurs des bipolaires et des pervers narcissiques !

Bref, pourquoi chercher à rebaptiser une chose alors que des noms existent déjà : ultramarins, Français d'Outremer, Région ultramarine, etc. C'est comme pour le RSA, initialement dénommé RMI dont le montant est resté pratiquement le même plongeant toujours leurs bénéficiaires dans la précarité.

Par contre, on ne parle pas d'inégalités entre l'Outre-mer et l'Hexagone comme ce sujet qui fâche et hypocrite de l'octroi de mer !!! Preuve irréfutable que nous ne pouvons nous retrouver dans la devise française "Liberté - Egalité - Fraternité" parce qu'il y aura toujours un imbécile dans les hautes fonctions de l'Etat à nous rappeler notre condition "de français de seconde zone" !

10.Posté par Chavria le 25/01/2023 08:53

On demande toujours aux peuples concernés leur volonté ou non d'adhérer à la Nation, jamais à la Nation leur acceptation ou non des peuples "demandeurs" ! La réponse ne serait sans doute pas ce que l'on pense !

11.Posté par Français ou pas le 25/01/2023 09:03

Pourquoi ne pas tout simplement supprimer les termes, Outre-mer, Métropole, Hexagonal ?

Pour que la France soit tout simplement la France avec ses départements, régions et territoires.
Peut importe la localisation géographique.

Aux USA, Il y a 52 états, Hawaii et l'Alaska sont aussi des États. Pourtant les USA ne sont pas les meilleurs donneurs de leçon et d'exemple.

Ça fera déjà un ministre en moins à payer. Et au moins le budget national sera le même pour tous.
Plus de distinction, de sentiment d'être à part. Plus d'octroi de mer, plus de prime de vie cher, la continuité territoriale pour tous et dans les 2 sens, le même pouvoir d'achat, les mêmes salaires, les possibilités de mobilité pour tous...

Bref, Liberté, Égalité, Fraternité.

Mais bon je dois rêver d'un monde de bisounours où tous le monde devrait s'aimer et vivre ensemble.

12.Posté par Choupette le 25/01/2023 09:13

Il pourrait tout aussi bien nous appeler la France de rougaïl saucisses, ça aurait d'la gueule ... .😆

Peut-être qu'ils le font déjà en "off" !🤔

13.Posté par Patie le 25/01/2023 13:46

Changement : les mots ont une signification, département en état les droits ne sont plus les mêmes. La gouvernance également. Bizarre que cela ne fait pas tilte dans les têtes. RMI plus de liberté que le RSA plus de contrôle et moins de droit. Voilà tout est dit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes