MENU ZINFOS
Société

Le ministère des Outremer précise les nouvelles modalités de voyage


Dans un communiqué, que nous publions intégralement ci-dessous, le ministère des Outremer donne des précisions sur les conditions de voyage entre la France hexagonale et les Outremer.

Par B.A - Publié le Mardi 14 Juillet 2020 à 09:53 | Lu 11263 fois

Le ministère des Outremer précise les nouvelles modalités de voyage
Nouvelles modalités pour les voyages entre les Outre-mer et l’Hexagone
 
 
Paris, le 13 juillet 2020 - De nouvelles dispositions précisent les modalités de voyages entre les Outre-mer et l’Hexagone, mais aussi entre les différents territoires ultramarins. 
 
1/ Pour les passagers souhaitant se rendre dans un territoire ultramarin :
 
Les voyageurs de plus de onze ans devront justifier d’un test Covid 19 négatif réalisé dans les 72h avant l’embarquement. Ce résultat négatif est un gage de sécurité : il est obligatoire et sera demandé à l’embarquement.
 
Le passager devra également présenter une attestation sur l’honneur qu’il ne présente pas de symptômes et qu’il n’a pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol. 
 
A compter du 18 juillet, la compagnie aérienne refusera l’embarquement au passager à destination d’un territoire ultramarin qui ne présenterait pas l’un ou l’autre de ces documents. 
 
1.1/ En complément pour les passagers provenant de l’Hexagone :
 
Les passagers à destination de la Guyane, de la Guadeloupe, de la Martinique, de Saint-Martin, de Saint-Barthélemy, de Saint-Pierre-et-Miquelon, de la Réunion et de Mayotte ne sont plus soumis à une mesure obligatoire de quarantaine à leur arrivée. Toutefois, les autorités publiques recommandent aux personnes concernées de respecter scrupuleusement les gestes barrières, d’éviter les rassemblements publics et les lieux publics très fréquentés, de porter un masque pendant cette période et de se faire dépister sept jours après leur arrivée. Ce sont des gestes civiques importantes qui permettent de détecter d’éventuels cas asymptomatiques et de réduire au maximum les risques de propagation de l’épidémie.
 
Pour les collectivités du Pacifique, des règles spécifiques, prises par les autorités locales, s’appliquent en matière d’accueil sanitaire.
 
1.2/ En complément pour les passagers provenant de la Guyane ou Mayotte :
 
Les voyageurs en provenance ou à destination de ces zones de circulation active du virus continuent à devoir justifier d’un motif impérieux de déplacement. 
 
L’obligation de test avant embarquement s’impose pour les passagers en provenance de Guyane et de Mayotte, où le virus circule activement, et qui se rendent directement dans un autre territoire ultramarin où le virus ne circule pas (cas des liaisons Guyane - Antilles et Mayotte - La Réunion). 
 
A leur arrivée, ils peuvent se voir prescrire par le préfet du territoire une mesure de quarantaine (7 jours) afin de réduire encore les risques de contamination pour les personnes qui pourraient être en phase d’incubation du virus et donc non-détectable par le test de dépistage virologique. La mesure de quarantaine consiste à s’isoler à son domicile, à protéger les personnes vulnérables et ses proches, en refusant tout contact et en utilisant systématiquement les gestes barrières.
 
2/ Pour les passagers souhaitant se rendre dans l’Hexagone depuis un territoire ultramarin :
 
Il n’est plus nécessaire de justifier d’un motif impérieux pour voyager à destination de l’hexagone. Certaines conditions sanitaires restent cependant maintenues, comme le contrôle de la température avant d’embarquer ou le port du masque dans l’aérogare et dans l’avion.
 
Les voyageurs doivent aussi remplir une déclaration sur l’honneur attestant ne pas être atteint de la Covid-19.
 
Cas particulier pour les passagers en provenance de Mayotte et de la Guyane vers l’hexagone

Les voyageurs en provenance ou à destination de ces zones de circulation active du virus continuent à devoir justifier d’un motif impérieux de déplacement.

Dans le cadre du décret du 10 juillet 2020, le gouvernement a choisi de ne pas imposer un test avant embarquement pour les vols en provenance de Mayotte et de la Guyane et à destination de l’hexagone, afin de ne pas saturer les capacités de tests de ces territoires et de ne pas contraindre plus fortement encore les déplacements entre ces territoires et l’hexagone.

En l’absence de test avant embarquement, une quatorzaine à domicile leur sera recommandée à l’arrivée dans l’hexagone pour protéger leurs proches et leur environnement. 
 




1.Posté par Mwin la pa di le 14/07/2020 10:35

Sans contrainte et test au départ de Mayotte c est du pipi de chat. Voire criminel

2.Posté par cigare le 14/07/2020 10:58

enfin une reaction positive c etait le minimum syndical vous les gouvernants vous aviez interet a reagir tres vite

3.Posté par Gramoune le 14/07/2020 12:27

Moi, ce qui me choque, c'est le voyageur "doit présenter un CERTIFICAT SUR L'HONNEUR....
ce que n'importe qui peut établir, quitte à introduire encore plus de "cas importés" QUI NE
SONT JAMAIS CONTRÔLÉS QUAND LES GENS VONT DANS LEUR(S) FAMILLE(S)...
Bien sûr, on me reprochera d'être pointilleux, mais vu l'augmentation des cas cette dernière
semaine, on peut se poser des questions...

4.Posté par Dignité le 14/07/2020 13:32

On ne veut pas d’atterrissage d'avions chez nous en provenance de Mayotte. Voilà, c'est dit de manière claire et nette.
Les attestations sur l'honneur sont sans effets, les motifs impérieux sont également bidons. N'importe qui peut évoquer des motifs sérieux pour embarquer sans qu'il ait l'obligation d'en apporter la preuve.

Le gouvernement prend des mesures situées entre la chèvre et le choux. A vouloir préserver les intérêts des compagnies aériennes, à vouloir tergiverser pour ne pas déplaire à untel ou untel, il perdra sur tous les tableaux. Le virus montera en flèche et l'économie sera plombée pour longtemps.

Nous avons galéré pendant 2 mois avec le confinement que l'on nous a imposé. Nous constatons maintenant que tous les bons résultats obtenus sont en train d'être dilapidés par des mesures où l'intérêt général est sacrifié pour respecter le principe de liberté des uns et pour sauver le chiffre d'affaires des autres.
C'est à ne rien comprendre à ce foutoir. Toutes les décisions prises sont incohérentes et tout le monde en sortira perdant.
A ne pas vouloir sacrifier la liberté d'une part, et à ne pas vouloir sacrifier la sécurité d'autre part, on perdra sur les 2 tableaux.

5.Posté par Me too le 14/07/2020 13:57

Test covid négatif obligatoire , attestation, l'un ou l'autre!! Pas clair!!!

6.Posté par Avatar le 14/07/2020 15:11

Pas de test obligatoire depuis Mayotte.... j’ai mal aux yeux.

7.Posté par tantine le 14/07/2020 17:34

quelle valeur juridique pour l'attestation ?

quelle valeur tout court quand on peut être asymptomatique, avoir des symptômes différents d'une personne à l'autre, avoir déjà une autre maladie (grippe, dengue, gastro, etc), ou ne pas savoir avec qui de contaminé ou contagieux on peut avoir été en contact ?

du grand n'importe quoi. tant qu'on n'augmente pas les lits, et les personnels, qu'on n'autorise pas les bons traitements, n'isole pas les malades on va continuer à traiter cette épidémie de manière à la répandre et à empiéter sur nos libertés ad vitam eternam jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien.

8.Posté par alain le 14/07/2020 18:52

concernant les voyageurs venant de guyane et de surtout mayotte se rendant en métropole pas de test si ils voyagent pour motifs impérieux ils ne sont pas nombreux je ne vois pas ou est la saturation des tests
prévoir c'est guérir

9.Posté par MICHOU le 14/07/2020 19:33

De qui se moque t'on? Guyane et Mayotte gravement infectées mais libre circulation, pas de test c'est irresponsable

10.Posté par alain le 14/07/2020 20:37

heureusement de guyane ou de mayotte on ne ne rentre pas a la réunion sans test

11.Posté par Tonton le 15/07/2020 01:17

Blah, blah, du pi-pa-po....
Comme d'habitude: rien a attendre du miniistre.

12.Posté par Oh! le 15/07/2020 06:39

Si j’ai bien compris,ni Mayotte ni la Guyane n’ont suffisamment de tests fiables ou bien ils sont à la limite de la préemption et supposent un système hospitalier catastrophique,ce qui créera de nouveaux remous sociaux.C’est à la France d’assumer le développement juste de chaque territoire.

13.Posté par mister Magoo le 15/07/2020 08:50

"j'atteste sur l'honneur"...encore faut-il en avoir...et de nos jours, l'honneur...
c'est un peu comme les conditions générales que personne ne lit sur internet mais tout le monde signe les avoir lues

14.Posté par Abdoul_re le 15/07/2020 10:17

Ce qui me choque c 'est la comparaison de la Guyane avec Mayotte où le virus décroit fortement, je suis d'accord pour qu'on arrête les vols de Mayotte vers la Réunion. S i c'est possible arrêter carrément la compagnie Réunionnaise Air Austral de débarquer à Mayotte, prendre Kenya Airways mais la direction de l'aviation civile basée à la Réunion empêche l'arrivé d'un autre compagnie.
Le jour où beaucoup d'institution mahoraise et d'entreprise ne seront dirigés depuis l'île de la Réunion ça sera un grand pas vers l'avenir.
De toute façon beaucoup de famille Réunionnaise sont partis en vacances en métropole, au retour il risque d'y avoir une augmentation du nombre de cas Covid. Pourquoi, on ne crie pas pour fermer les frontières vers de la métropole vers la Reunion sachant qu'il y 'a beaucoup d'endroits en métropole où le virus circule activement.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes