MENU ZINFOS
Social

Le mal-être des chauffeurs de bus Citalis, en grève pour dénoncer leurs conditions de travail


Un chauffeur de bus sur deux du réseau Citalis est en grève aujourd'hui à l'appel de l'intersyndicale (CGTR/CFDT/CFE-CGC) pour dénoncer de mauvaises conditions de travail, mais surtout le manque d'écoute de la part de la direction. Les récentes agressions dont ont été victimes plusieurs chauffeurs de bus les dernières semaines poussent ces derniers à manifester leur mal-être au sein de leur entreprise.

- Publié le Lundi 2 Décembre 2013 à 11:46 | Lu 1419 fois

Le mal-être des chauffeurs de bus Citalis, en grève pour dénoncer leurs conditions de travail
"La communication est rompue avec la direction, il n'y a plus d'écoute et une forme d'indifférence sur nos problèmes quotidiens", explique un chauffeur de bus, employé depuis 22 ans sur le réseau Citalis. Le ras-le-bol prédomine dans cette journée de grève. "Ils nous arrivent un problème sur la ligne, c'est comme si de rien n'était. La direction ne vient pas prendre le temps de nous écouter que l'on repart sur une autre rotation", poursuit-il.

Ce chauffeur de bus prend l'exemple d'un collègue, engagé en CDD, impliqué dans un accident mortel et qui a repris le service le lendemain de l'accident. "On nous dit que si nous avons un problème il faut nous rapprocher du CHSCT (Comité hygiène, sécurité et conditions de travail ndlr), mais rien n'est fait. C'est de la maltraitance. Je n'ai pas d'autres mots", lâche-t-il amèrement.

Pour lui, un détail démontre tout le problème de la sécurité sur le réseau Citalis. "Nos pédales d'urgence pour alerter le central ne fonctionne plus. On nous a donné des portables à la place. Là où l'on pouvait alerter la sécurité en toute discrétion on ne peut plus le faire", explique-t-il.

Parmi les salariés grévistes, les syndicats rappellent les grandes lignes de ce mouvement d'une journée. "C'est un ras-le-bol général. On dit stop à la violence et on demande à la direction de mettre en place des moyens nécessaires pour l'enrayer", explique Chantal Maillot, déléguée syndicale à la CFE-CGC chez Citalis.

"Il nous faut de la sécurité dans les locaux et dans les bus. Aujourd'hui ce n'est pas le cas", ajoute-t-elle. La déléguée syndicale regrette le "manque d'accompagnement" de la part de la direction de Citalis suite à une agression ou un accident impliquant un chauffeur.

En tout 76 chauffeurs de bus sont en grève ce lundi. Une grève non reconductible.

Piquet de grève devant le dépôt du Chaudron
Piquet de grève devant le dépôt du Chaudron




1.Posté par David ASMODEE le 02/12/2013 12:44

Une grève non reconductible.


Quel dommage...

2.Posté par MILOU le 02/12/2013 16:30

Une nouvelle fois le manque de considération qui a droit de cité dans les services municipaux dionysiens et leurs satellites fait des ravages. En mars 2014, grâce à l'arrivée de MIchel LAGOURGUE à la tête de la municipalité, les choses changeront radicalement.

3.Posté par tijean le 02/12/2013 17:41

Je n'ai jamais compris: pourquoi la structure responble de citalis ne porte pas plainte systématiquement contre les agresseurs???

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes