MENU ZINFOS
Faits-divers

Le lycéen victime de coups de ciseaux à Mayotte est décédé


​Ce nouveau fait de violence secoue le département de Mayotte. Un lycéen est mort des suites des blessures infligées jeudi après-midi par un autre jeune homme scolarisé dans le même établissement.

Par LG - Publié le Samedi 10 Avril 2021 à 08:19 | Lu 4734 fois

La jeune victime a été admise au CHM de Mamoudzou dans un état critique (Photo : linfokwezi)
La jeune victime a été admise au CHM de Mamoudzou dans un état critique (Photo : linfokwezi)
Miki, 17 ans, sera inhumé ce samedi dans son village de Mtsamboro. Jeudi après-midi, à proximité de son lycée, l'adolescent s’apprête à monter dans le bus scolaire lorsqu’il est abordé par une bande de jeunes. L’un d’eux lui porte des coups de ciseaux qui atteignent sa gorge, son torse et sa tête. 

L’adolescent s’effondre. Il est transporté en urgence, par hélicoptère, au Centre hospitalier de Mamoudzou mais ne se relèvera pas. Son décès a été annoncé hier soir par le maire de Mtsamboro alors que son transfert sanitaire vers La Réunion avait été envisagé au tout début de son admission en soins intensifs. Il avait été maintenu en vie mais à un stade désespéré, en état de mort cérébrale. 

Le président du Département fait part de son émotion

C’est un autre élève du lycée de Mtsangadoua qui lui a asséné ces coups de ciseaux mortels. Dès jeudi soir, la population avait livré à la gendarmerie de Mtsamboro trois jeunes habitants du village suspectés d’être impliqués dans ce meurtre. L’un d’eux, originaire d’Anjouan selon la presse mahoraise, a avoué être l’auteur des coups.

Avant que d’éventuels désirs de vengeance ne surviennent, la famille de la victime a appelé la population de Mtsamboro au calme. Un message d’apaisement diffusé dans une vidéo publiée vendredi soir sur les réseaux sociaux. 

Le président du Conseil départemental a aussi fait part de son émotion aux premières heures du drame. "Quelle que soit l'issue de ce drame épouvantable, mon émotion, qui est celle des habitants de Mayotte et bien sûr de la communauté éducative, est immense face à ce nouvel acte d'une violence expéditive qui plonge une famille dans la douleur. Des temps de parole et d'échange ont eu lieu, ils sont importants, essentiels même. Mais il est aussi indispensable que de telles agressions (comme celle de Kahani où le lycée est fermée depuis deux jours, et celle-ci) ne restent pas impunies, pour qu'un signal fort soit envoyé à ceux qui perpètrent ces actes", affirmait Soibahadine Ibrahim Ramadani.




1.Posté par MôvéLang le 10/04/2021 10:24


Avant que d’éventuels désirs de Vengeance et bla bla bla bla bla, moi, jamais je n'aurais appelé au calme car dans un an ou deux, il sera libre comme l'air.

2.Posté par Amadeus le 10/04/2021 12:22

Post 1: Peut-être, mais ton opinion n'intéresse personne: fais-toi élire, et tu pourras écrire autant de conneries que tu voudras, comme Ratenon...

3.Posté par Françoise le 10/04/2021 14:06

L’auteur où les auteurs des faits passeront d’abord par la case prison pour deux ou trois mois puis ... retrouvereront le club Med de Sainte-Anne !! Oups je voulais dire le centre éducatif fermé .

4.Posté par Inconnue le 10/04/2021 17:32

C’était mon cousin que dieu le protège là où il va

5.Posté par Accusée Mayotte le 10/04/2021 18:18

Accusée Mayotte souhaitent toutes nos sincères condoléances ,je pleurs des nerfs, une histoire de broutille,les adultes doivent reprendre le terrain, l'éducation et la différence entre nous, sont nôtre richesses ici à Mayotte.

6.Posté par Ail landeur le 11/04/2021 06:14

echec de l'Etat.

la violence est elle culturelle à Mayotte..?

7.Posté par ben oui alors le 11/04/2021 10:15

; Bon kalité ça bye, Qu en dit le fameux collectif?

8.Posté par Rive Dakour le 11/04/2021 11:04

Courage aux mahorais normaux...

9.Posté par Anne Mangue le 11/04/2021 13:19

effroyable cette violence et cela mérite la perpétuité sans remise de peine

10.Posté par polo974 le 11/04/2021 14:25

pourquoi dans les fait divers locaux ? ? ?
rubrique
monde/océan indien/

1.Posté par MôvéLang le 10/04/2021 10:24
tu préfères que ça dégénère et qu'il y ait une dizaine de victimes de part et d'autre...
c'est une façon de voir...

11.Posté par guy-homme le 12/04/2021 08:18

La justice française est moût.La peine de l accusé sera minime

12.Posté par Accusée Mayotte le 12/04/2021 15:39

Remettre l'Adultes aux postes devant des enfants en pertes de repères et de pères, soyons plus forts que les bebe

13.Posté par Stop au Slip Buccal le 12/04/2021 20:21

charmante communauté

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes