Education

Le lycée de Bras-Fusil baptisé Nelson Mandela

Vendredi 25 Novembre 2016 - 11:15

Photos: Académie de la Réunion.
Photos: Académie de la Réunion.
Le recteur et le président de Région ont dévoilé la plaque commémorant la dénomination du lycée de Bras Fusil en lycée Nelson Mandela ce jeudi.

Les élèves du lycée ont organisé plusieurs animations en réflexion autour de l'homme politique célèbre.

Lu 2013 fois



1.Posté par reunionnaise pei le 25/11/2016 11:45

le nom est plu représentatif, que lycée bras fusil....st benoit avait une réputation pas top.

2.Posté par Risoli le 25/11/2016 11:48

Bravo aux élèves qui assurent et assureront l'animation pendant cette journée.
C'est votre lycée, faites le vivre !!

3.Posté par samy jo le 25/11/2016 11:50

Nelson Mandela est un héros de la lutte contre l'injustice et le racisme. c' est un honneur d' avoir penser à lui, et de donner son nom à un lycée.

4.Posté par salsa le 25/11/2016 11:53

VOIR ces jeunes montrer leurs connaissances et donner leurs temps pour l inauguration de le bat Nelson Mandela

5.Posté par Valentin le 25/11/2016 12:03

Nelson Mandela ça sonne beaucoup mieux que Bras Fusil!

6.Posté par GIRONDIN le 25/11/2016 12:28

6 ans pour donner un nom à un bâtiment ! Cela mérite bien un [[[[[[[[[[PUBLI-REPORTAGE]]]]]]]]]]]]


MiLikE didiX ex golois - ex fils de l'Inde - ex fils de TAK - ex fils de l'Afrique - ex chinois

7.Posté par Verolia le 25/11/2016 13:17

- " « L’honnêteté, la sincérité, la simplicité, l’humilité, la générosité, l’absence de vanité, la capacité à servir les autres – qualités à la portée de toutes les âmes – sont les véritables fondations de notre vie spirituelle. »

- « Souvent, les révolutionnaires d’autrefois ont succombé à l’appâtdu gain, et se sont laissés prendre à la tentation de confisquer desressources publiques pour leur enrichissement personnel. »

- Au cours de ma vie, je me suis entièrement consacré à la lutte du peuple africain. J'ai lutté contre la domination blanche et j'ai lutté contre la domination noire. Mon idéal le plus cher a été celui d'une société libre et démocratique dans laquelle tous vivraient en harmonie et avec des chances égales. J'espère vivre assez pour l'atteindre. Mais si cela est nécessaire, c'est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir."
(Source : "Un long chemin vers la liberté" )

en pensée je tague deux trois de la 1ère photo sur ces citations...

8.Posté par Zara le 25/11/2016 13:39

C'est magnifique le travail qui a était fait pour ces jeunes !!!!

9.Posté par carla le 25/11/2016 13:56

Sa me remonte le moral quand je vois des personnes actifs et surtout qui sont prêt à faire valoir leurs droit pour avoir un bouleaux

10.Posté par pourquoi tant de haine le 25/11/2016 15:15

un personnage honoré une fois de plus , c’est rai qu'il y avait beaucoup de proposition de noms et je suis content que ce soit celui de Nelson Mandela qui soit retenu . C’était un homme grand et ca donnera une idée aux lycéens sur la conduite à avoir je l’espère.

11.Posté par Damned ! le 25/11/2016 15:28

Personnellement j'aurai préféré en choisir un dans cette longue liste. Mais je pense aussi que l'on devrait cesser ce grand cirque qui consiste à vouloir tout ramener à Mandela :

Apollinaire, Guillaume
Aragon, Louis
Bachelard, Gaston
Balzac, Honoré de
Barbey d’Aurevilly, Jules
Baudelaire, Charles

Beaumarchais, Pierre-Augustin Caron de
Beauvoir, Simone de
Beckett, Samuel
Bernadin de Saint Pierre, Jacques-Henri
Bernanos, Georges
Boileau, Nicolas
Bossuet, Jacques-Bénigne
Breton, André
Camus, Albert
Céline, Louis-Ferdinand
Chateaubriand, François René de
Chénier, André
Claudel, Paul

Colette
Corneille, Pierre
Corneille, Thomas
Cyrano de Bergerac, Savinien
Daudet, Alphonse

Desnos, Robert
Diderot, Denis

Du Bellay, Joachim
Dumas, Alexandre
Éluard, Paul
Flaubert, Gustave

France, Anatole
Fromentin, Eugène
Gautier, Théophile
Gide, André
Goncourt, les frères
Goncourt, Edmond de
Goncourt, Jules de
Hugo, Victor

Huysmans, Joris-Karl
Ionesco, Eugène
Jarry, Alfred
Kundera, Milan
La Bruyère, Jean de
La Fayette, Marie-Madeleine
La Fontaine, Jean de

La Rochefoucauld, François de
Le Clézio, J. M. G.
Labiche, Eugène
Laclos, Pierre Choderlos de
Lamartine, Alphonse de

Littré, Émile
Loti, Pierre
Makine, Andreï
Malot, Hector
Malherbe, François de

Marot, Clément
Marivaux, Pierre Carlet de Chamblain de
Maupassant, Guy de
Mérimée, Prosper
Molière (Jean-Baptiste Poquelin)

Montaigne, Michel Eyquem de
Montesquieu, Charles de Secondat
Musset, Alfred de
Nodier, Charles
Pagnol, Marcel
Pascal, Blaise
Péguy, Charles
Perrault, Charles
Ponge, Francis
Prévert, Jacques
Proust, Marcel

Queneau, Raymond
Rabelais, François
Racine, Jean

Radiguet, Raymond
Régnier, Mathurin
Reverdy, Pierre
Rimbaud, Arthur
Ronsard, Pierre de
Rousseau, Jean-Jacques

Sade, Marquis de
Saint-Exupéry, Antoine de
Sand, George
Sarraute, Nathalie
Sartre, Jean-Paul
Ségur, Sophie Rostopchine, comtesse de
Senghor, Léopold Sédar
Scudéry, Madeleine de
Stendhal

Tournier, Michel
Troyes, Chrétien de
Urfé, Honoré d’
Vallès, Jules
Valéry, Paul
Vaugelas, Claude Favre de
Verlaine, Paul
Verne, Jules

Viau, Théophile de
Villon, François
Vigny, Alfred de
Voltaire (François Marie Arouet)
Yourcenar, Marguerite
Zola, Émile
... etc.

12.Posté par Dazibao le 25/11/2016 16:25

Nelson MANDELA ? Ce nom ne gêne pas le soutien de FILLON ?

13.Posté par klod le 25/11/2016 18:24

BLESSED MADIBA .

14.Posté par TICOQ le 25/11/2016 18:32

Peu importe le nom du contenant, ce qui compte c'est la réussite des élèves qui veulent s'en sortir. Le reste c'est de la prose.

15.Posté par Question pas BETTTE le 25/11/2016 18:45

12.Posté par Dazibao le 25/11/2016 16:25

Justement Post 12 FILLON va remettre au gout du jour notre histoire notre savoir et NOS grands Hommes

11.Posté par Damned ! le 25/11/2016 15:28

Excuse post 11 Marmaille y connait plus ces noms que vous avez lister par contre BLACK M OUI

16.Posté par Zozossi le 25/11/2016 20:50

Quand tant de grands hommes qui ont honoré la France sombrent dans l'oubli, tout ce que trouvent à faire nos autorités locales, c'est de donner à ce lycée le nom d'un étranger qui a plongé les populations de son pays dans le chaos.

L'évangile du jour, c'est de louer Mandela le "saint homme" qui a terrassé l'affreux apartheid et fondé une prétendue "nation arc-en-ciel".

La vérité, c'est que l'Afrique du Sud est en perdition depuis son accession au pouvoir en 1994.
La criminalité y fait des ravages.
L'économie est en faillite.
Le chômage des Noirs s'élève à 45% (contre 20% avant Mandela).

Le racisme n'y a jamais été aussi répandu entre races et entre ethnies noires: Xhosas contre Zoulous et Sotos, Noirs contre métis.
Bochimans méprisés.

Le racisme anti-Blancs est officiellement encouragé par la branche jeune de l'ANC (parti de Mandela) au pouvoir, dont le meneur Malema hurle en public le slogan:
"Tuez les fermiers blancs, car ce sont des violeurs!".

Des milliers de Blancs (fermiers en particulier) ont été assassinés (souvent torturés) sous le régime de Mandela dans le silence assourdissant de ceux qui hurlent dès qu'un criminel noir est abattu par la police aux Etats-Unis.
Le documentaire "The war of the flea" de Rian van der Walt, complètement occulté par le gros média du système, révèle l'ampleur de ce massacre des Blancs sud-africains dont un quart ont quitté le pays, aggravant le naufrage economique.

Mandela, loin de son image de "saint réconciliateur", est responsable de cette situation.

Le président sud-africain Botha lui avait proposé en 1985 de le libérer à condition de "renoncer inconditionnellement à la violence comme arme politique ".
Mandela refusa et continua de soutenir le recours aux meurtres.

Il est le naufrageur de ce pays naguère prospère qui aurait dû poursuivre sur la voie d'un développement séparé fédéral associant toutes les ethnies.
Mandela a déchaîné le tribalisme le plus sanglant de l'ethnie majoritaire sous couvert d'une utopie "démocratique" fumeuse à l'occidentale, pour le plus grand malheur des populations noires, blanches et autres.

Pas étonnant que les meilleurs soutiens de Mandela soient des étrangers Blancs décérébrés gavés de haine de soi et d'ignorance des autres.

Maudite soit sa mémoire et ceux qui la célèbrent !

17.Posté par GIRONDIN le 25/11/2016 21:39 (depuis mobile)

7. Verolia
La citation 1 correspond bien à notre 2300€ par mois pour paye son loyer

18.Posté par Maskagaz le 26/11/2016 00:55

Donner à un lycée le nom d'un terroriste devenu président me semble un peu confus...

19.Posté par Le Jacobin le 26/11/2016 10:32

A-Dammed- vous avez volontairement oublié:

Joseph Bologne de St George 1745/1799 (Guadeloupe) dite le Chevalier de Saint George professeur d'harmonie de Mozart.

Toussaint l'ouverture (Haïti)1743/1803

Alexandre Dumas né d'un père Mulâtre (Aisne)1802/1870.

Sans minorer la porté littéraire des écrivains que vous citez, je soupçonne en vous une grande nostalgie de cette période d'apartheid qui était vivifiante pour vous, permettez moi de vous aiguillonner: ne regardez plus dans le rétro-viseur avancez.

20.Posté par youssef bouterfas le 30/12/2016 16:58

les meilleurs noms qui ne porte aucune reference pour les etudiants
le lycée et l'ecole doivent rester neutre et non influencer les éleves pour telle ou tell orienation
technqiue comme Pasteur littéraire de fiction comme Jules verne politique comme ici Mandela ou Degaull journalistique politique de gauche comme Calus etc..
le meilleur nom c'est le nom de la ville suivie de son numero de datte d'apparition
Ecole Saint-Benoît 1, ecole Saint-Benoît 2 lycée Saint-Benoît 3 etc..
chez les ecoliers pour faire vite et court ils disent je suis au ESB1 je suis au ESB2 Je vais m'inscrire au LSB2
comme ça les lieux de formation resteront neutre..il n ya pas une influence quelconque....C'est le principe de la laicité pas d'affichage de l'appartenance lol

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter