MENU ZINFOS
Société

Le lancement de la campagne des impôts sur le revenu inquiète les syndicats


Par Zinfos 974 - Publié le Mercredi 22 Avril 2020 à 14:08 | Lu 1667 fois

La campagne de déclaration de revenus a commencé ce lundi. Un délai supplémentaire a été accordé aux contribuables et, confinement oblige, les centres d’impôts ne seront pas accessibles au public.

Les agents devront en revanche se rendre sur site. Une présence que dénoncent Solidaires Finances Publiques de La Réunion et la CGTR. Les organisations syndicales s’interrogent sur la nécessité de maintenir le lancement de la campagne dans un contexte de pandémie. 

"La Direction Générale communique une présence sur toute la France de 25% d'agents en moyenne dans les services. Le 20 avril à La Réunion, nous affichons 37%. Le directeur régional met ses agents en danger. Pire, des missions non prioritaires continuent d'être exécutées, à l'encontre de toutes les décisions nationales, mobilisant le matériel de télétravail au détriment des collègues contraints de se déplacer en présentiel pour la campagne impôts sur le revenu", fustige Magali Billard de Solidaires. 

Pour la CGTR, qui s'adresse également à sa direction régionale, "les moyens techniques pour effectuer toutes les tâches post-campagne à distance existent, il vous appartient de les mettre en œuvre (connexion au portail fiscal, téléphone mobile et ordinateur professionnels ...), tout en mettant en œuvre les moyens appropriés en formation et en prévention des risques psychosociaux pour les personnes qui travaillent à domicile".

Le syndicat demande également à sa direction de reporter la campagne de l'IR après le déconfinement.




1.Posté par mouchin le 22/04/2020 14:21

Ces inutiles passent leur temps, et ils en ont beaucoup à s'inquiéter et à détruire des emplois. s'ils pouvaient seulement se taire...

2.Posté par Kunta Kinté le 22/04/2020 14:24

Qu'attendez-vous pour envoyer un télex à Macron qui n'entend pas, ne voit pas, ne dit rien ?
" La France est en guerre. Et dans une guerre, la première victime, c'est toujours la vérité." LE BAL DES MENTEURS !!!

3.Posté par MARIE le 22/04/2020 14:59

n'importe quoi et dites moi qui va aux impots parmis nous tous

en ligne ca ma pris 5 mn


4.Posté par Rive Sud le 22/04/2020 15:28 (depuis mobile)

Qui accorde encore du crédit à la CGTR et à Solidaires ?

5.Posté par menfin le 22/04/2020 18:29

Pourquoi se deplacer aux impots? On peut les contacter par mail, ils repondent rapidement et precidement.( en plus vous avez une trace écrite). Pour le reste, tout est ralisable en ligne. Meme si on a pas d ordinateur, on a bien un smartphone ou un ami..

6.Posté par païpaï le 22/04/2020 20:11

ils s’inquiètent......personne n'a plus besoin de ces (...).......

7.Posté par Pascal le 22/04/2020 22:31

Bande de dégonflés !!! Comme la Poste ! Un des scandales de cette pandémie .
Ils ont goûtés au confinement à savoir être payés intégralement sans rien faire donc plus envie de bosser ! Et les caissières les livreurs ils font comment ????

8.Posté par AgentDGFIP le 23/04/2020 05:48

@Rive Sud, à priori, on nous accorde plus de crédits qu'à vous, et ils agissent à visages découverts contrairement à vous, tapis dans l'ombre à ronger
Sinon, les agents sont majoritairement dans les services à accomplir des missions prioritaires comme la paye des soignants entre autres, le paiement des fournisseurs des collectivités, ...mettre en oeuvre le fonds de solidarité, les remboursement de crédits de TVA,...etc
Et vous tous qui grognaient, vous êtes qui et vous faîtes quoi?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes