Faits-divers

Le jeune Dionysien qui violait des inconnues condamné à 16 ans de réclusion criminelle

Vendredi 29 Novembre 2019 - 12:22

Le jeune Dionysien de 21 ans accusé de viol sur quatre victimes dont deux mineures a été condamné à 16 ans de réclusion par la cour criminelle ce vendredi 29 novembre après quatre jours de procès.

Le procès s’est tenu à huis clos pour préserver l’anonymat des victimes. Parmi elles, la collégienne qui dépose plainte en septembre 2016. Elle raconte qu’un homme l’avait abordée alors qu’elle rentrait du collège à Saint-Denis. Deux jours auparavant, il l’appelait pour fixer un rendez-vous et une fois chez la jeune fille, il l’aurait plaquée contre le lit, menacée, puis violée.
 
Nicolas Beausillon sera alors convoqué au commissariat. Selon lui, le rapport était consenti mais lorsqu’elle a commencé à "se comporter bizarrement", il avait arrêté. Mais le jeune n’en finira pas là. Au mois de janvier, une jeune femme se présente également au commissariat. Alors qu’elle faisait son jogging, un homme la menace, la violente et lui impose une fellation. Le sperme retrouvé sur son t-shirt est bien celui de Nicolas Beausillon. Il est alors placé en garde à vue en février mais nie ces derniers faits de viol. 

Des plaintes en cascade
 
Puis c’est au tour d’une autre femme de déposer plainte. Après une nuit en boîte à Saint-Denis, elle l’aurait rencontré et il lui aurait aussi imposé une fellation au niveau du bord de mer.
 
Mais alors qu’il est en garde en vue, deux  jeunes filles se présentent également au commissariat et déclarent avoir subi des faits similaires. L’une d’elle est son ex-compagne qui affirme avoir été victime de violences et viols pendant leurs relations. Elles identifieront une autre victime de 17 ans qui raconte des faits survenus alors qu’elle était mineure : un viol alors qu’elle se trouvait en soirée à Saint-Gilles.
 
Des faits que Nicolas Beausillon ne reconnaît pas ; se cachant derrière le prétexte que les rapports étaient consentis. Pas étonnant, sachant qu’il se trouve en détention avec un surveillant qui s’avère être le père de cette dernière victime. Car son séjour en prison n’a pas été de tout repos. Transféré de Domenjod à Saint-Pierre, il affirme avoir alors été menacé par un surveillant de la prison du sud. C’est ce surveillant - par ailleurs placé sous contrôle judiciaire pour des attouchements sur ses belles-filles - qui l’aurait forcé à avoir un rapport sexuel avec un co-détenu. Ce co-détenu a d’ailleurs porté plainte contre Nicolas Beausillon pour viol.

Plus tôt en ce dernier jour de procès, l'avocat général avait requis une peine "pas inférieure à 18 ans". Nicolas Beausillon a finalement été condamné à 16 ans de réclusion criminelle.
 
Lu 5975 fois
Journaliste "Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde". Gandhi 📞 0692 97 75 75 - 📧... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par TaTampon le 29/11/2019 12:36 (depuis mobile)

No comment !

2.Posté par Tamere le 29/11/2019 13:02 (depuis mobile)

La probabilité de se retrouver avec un surveillant violeur lui aussi et qui oblige le détenu mais tu fais un film avec sa....a moins que vu le nombre de débile la probabilité lé pli fort......

3.Posté par CD974 le 29/11/2019 13:05

c'est d'un glauque tout ça !

4.Posté par olive le 29/11/2019 13:16

qu'il fasse appel, il pourra ainsi prendre 20 ans. ce gars recommencera à sa sortie.

5.Posté par Kiki le 29/11/2019 17:20 (depuis mobile)

La décadence ! (Aucun lien avec la romance). C''est entre le détenu, le co-détenu ainsi que le surveillant de prison !

6.Posté par Georges BIANCHI le 30/11/2019 08:17

georgio
on crois rêver en lisant tous les faits qui sont reprochés a l’accusé!!!! on se croirait dans un film a la tarantino!! ou plutôt Pulp fiction!!!! complètement dingue, surtout pour les victimes!!!

7.Posté par Le Jacobin le 30/11/2019 10:26

En même temps, en même temps, en même temps,

Le surveillant pénitentiaire ayant commis des violes sur une jeune fille est en liberté il savoure son exploit
comme une victoire de l'équipe de France à la coupe du monde, il mange bien il dort bien IL CONVIENT DE LE PROTÉGER LE VIOLEUR POUR SON BIEN ÊTRE, sa sécurité vaut mieux que l'honneur de la fille ensevelit pour la fin des ses jours.

VOUS AVEZ DIT JUSTICE !

JE RÉPONDRAI JISTICE M..........

CE SLOGAN FAIT SENS EN MATIÈRE JUSTICE DANS NOTRE DÉPARTEMENT, EN CORE UNE COUCHE.

8.Posté par sim le 30/11/2019 14:15

16 ans il va jouer le rôle de la femme en prison , oublie pas un tube de vaseline .

9.Posté par Gramoune le 30/11/2019 19:59

On accuse les Américains de beaucoup de défauts, MAIS AU MOINS, POUR LA JUSTICE AMÉRICAINE,
C'EST SIMPLE : UN VIOL = 16 ANS, QUATRE VIOLS = 64 ANS.. ET TRÈS PEU DE REMISES DE PEINE.
QUAND LA FRANCE APPLIQUERA UN SYSTÈME "SEMBLABLE", ON ARRIVERA, PEUT-ÊTRE, À FAIRE
RÉFLÉCHIR LES VIOLEURS ???

10.Posté par ange noir le 01/12/2019 22:48

l'homme , à l'origine, était nu, vêtue de blanc

Sa commence bien.

la société vit de son vivant, par les citoyens qu'elle convit.

l’enferment que le sacre sexuel induit

Souffrance pour le mec. les femmes existent

Ils ont échoués à la première instruction. la première loi, les premiers mots, les seules sensations.

en 2019 et 20 j'espère; j’accepterai ma condition et mes proches

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie