MENU ZINFOS
National

Le gouvernement veut relancer le débat sur l'interdiction de la fessée


Par SI - Publié le Mercredi 19 Novembre 2014 à 15:52 | Lu 1180 fois

À deux jours de la Journée internationale des droits de l'enfant, la question des châtiments corporels sur les enfants revient dans le débat. La secrétaire d'État en charge de la Famille, Laurence Rossignol, a déclaré mardi sur Europe 1 et RMC son souhait de mettre en avant une "éducation sans violence".

Pour Laurence Rossignol, "on peut être parents et se faire obéir sans recourir à la violence, surtout quand il s'agit de petits enfants".

"Quand on voit un homme battre sa femme, tout le monde intervient ; si on voit deux adultes qui se battent, on va essayer de les séparer ; si on voit quelqu'un qui martyrise un animal, on va intervenir et, en fin de compte, les seuls êtres vivants que l'on peut frapper sans justifier que l'on puisse intervenir, ce sont les enfants", explique-t-elle à Europe 1.

Si aucune loi n'est prévue pour le moment, Laurence Rossignol souhaite tout de même une prise de conscience collective, car insiste-t-elle, "la fessée c'est violent". Néanmoins, elle ne cherche pas à accabler les parents : "Est-ce qu'un parent qui donne une fessée est un parent maltraitant ? La réponse est non. Est-ce que la fessée est un acte de violence? La réponse est oui parce que tout acte d'intervention physique sur un individu, tout acte qui consiste à faire mal, est violent".

Pour rappel, la loi tolère un droit de correction, comme énoncé dans l'article 122-4 alinéa 2 du code pénal : "n'est pas pénalement responsable la personne qui accomplit un acte commandé par l'autorité légitime, sauf si cet acte est manifestement illégal".

Si la fessée n'est pas qualifiée d'illégale, le code pénal interdit tout de même la violence sur mineur.




1.Posté par Remy Fraisse, crime d'etat le 19/11/2014 16:08

n'importe quoi pour detourner l'attention

2.Posté par noe le 19/11/2014 16:57

La fessée est un acte hautement sexuel utilisé pour stimuler le ou la partenaire dans les "pipe-show" pro !

Pour les enfants , c'est un acte barbare venant d'adultes qui ne savent plus dialoguer pour trouver des solutions du mal-vivre ....à l'école , à la maison , couple désuni ....plus de père ou plus de mère !
Privilégions les dialogues constructifs à la place de la force pour la fessée !

Par contre une râclée bien donnée avec un ti fouet de pêche remet l'individu dans le droit chemin ...Les anciens s'en souviennent sûrement !

3.Posté par kld le 19/11/2014 17:04

non, non, c'est important ....wouarf ....

4.Posté par moin la di le 19/11/2014 19:10

Zot na pu vraiment rien pou proposé a part corrige pu marmaille gendarme,na pu bombe lacrymogène,la justice y largue domoun la boire et la tuer , enfin vivement .......

5.Posté par Tanbi le 19/11/2014 19:16

En ce qui me concerne je trouve qu'il eut été plus urgent de légiférer sur l'interdiction de la sodomie des électeurs par les élus.

Objectivement ils en abusent.

6.Posté par Thierry le 19/11/2014 19:49

Loi pas loi... la maltraitance continue son chemin... et les gouttes d'eau resteront très loin de remplir le vase... sans vouloir être défaitiste ni résigné... chaque pas fait même d'un demi millimètre restera une grande avancée.

7.Posté par Un psy le 19/11/2014 23:01

Environ 30 % des enfants ont subis des maltraitances physiques et quasiment 1 femme sur 5 a subi des violences sexuelles (5 à 10 % chez les hommes).

S'il s'agit de débattre encore une fois sur la fessée, alors c'est du temps perdu. Par contre, si ce débat permet de réfléchir à un nouveau type d'éducation pour le mieux vivre ensemble, et de mettre en place une éducation non violente pour favoriser la cohésion sociale et le respect de tous, alors oui ce débat serait intéressant tant au niveau individuel que collectif.

Il ne faut pas se leurrer, lorsque un psy écoute une personne délinquante, il entend, dans 99% des situations, des cas de maltraitances passées...

Il existe des moyens de prévention, mais l'état (?) ne semble pas vouloir s'y intéresser, préoccupé qu'il est par les prochaines élections.

8.Posté par Thierry le 19/11/2014 23:38

@ 7 psy ... Même Alice au pays des merveilles s'est rendu compte que la vie n'était pas un long fleuve tranquille...

Pour la société que vous proposez, ce qui est entièrement faisable, allons on prend une éponge, comme pour les tableaux noirs (y a pu ça aujourd'hui dans les classes), on efface tout, et recommence l'humanité... idyllique de cohésionS socialeS et de respect de tous ... sans crimes, sans criminels, etc. exempte, de manière générale, de toute forme de violences ... en récompense, on vous nomme Président de République et sans élection à jamais ;-) ...

9.Posté par C''''est moi le 20/11/2014 01:15

Que nos politiques s'occupent de leur culs et non de celui de nos enfants qui ont bien besoin de bonnes corrections de temps en temps si on ne veux pas qu'ils deviennent des racailles comme il y en a pas mal sur notre île.

10.Posté par Coco le 20/11/2014 06:06

Décidément ce gouvernement n'a plus à rien à faire pour s'attaquer à la fessée. Tant de vraies problèmes à régler qu'il n'y arrive pas. Il préfère noyer le poisson en gesticulant les problèmes de sociétés : mariage pour tous par exemple...et après la fessée ça sera quoi : suppression du câlin, du biberon, de trottinette.....

11.Posté par un papa, une momon le 20/11/2014 06:15

d'accord pour la fessée, on fera plus.

mais un bon coup d'extincteur dans la tronche, rien de mieux pour remettre les idées en place avec ces ados bof generation.

12.Posté par KLD le 20/11/2014 22:22

C'est fou comme on peut rire d'un sujet grave avec les interventions de certains qui ont vraiment de l'humour , bravo à vous !!!! vraiment !

13.Posté par lilou le 22/11/2014 11:02

La France est encore la risée du monde occidental …. la fessée est un acte prohibé sur le plan international c'est le constat de l impuissance d'un adulte a canaliser ses émotions face a un enfant osant s'affirmer . c'est la capitulation du verbe au profit du physique . on parle peu de la maltraitance psychologique alors qu on la reconnait sur le plan pénal concernant la violence envers les femmes …. cette ministre ne va pas assez loin a mon sens ;il y a bien maltraitance qd on donne une fessee a un enfant ;l'admettre c'est aussi reconnaitre pour pouvoir sameliorer .
luttons d'abord pour apprendre a nos enfants à exprimer leurs émotions et passons par la communication non violente des le plus jeune âge ;cela implique de fait d ela part d el'adulte une remise en question de se propre violence et celle qu'il a subie .
qd on voit ce qui se passe ds certinaes écoles e tel peu d'implcationd e professionnels de 'leducation nationale a oeuvrer ds ce sens ,on comprend mieux 'letat ds lequel est cette société .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes