Océan Indien

Le gouvernement sud-africain demande la suspension de l'ultimatum envers les grévistes de Marikana

Mardi 21 Août 2012 - 14:33

Image d'archives d'une mine.
Image d'archives d'une mine.
La présidence sud-africaine a révélé mardi 21 août avoir demandé à la société Lonmin, qui possède la mine de Marikana où depuis plus d'une semaine des incidents violents autour d'une grève ont fait une trentaine de morts, de suspendre l'ultimatum qu'elle a posé aux grévistes.

L'entreprise avait en effet décidé dimanche que tout personnel qui ne serait pas à son poste lundi matin serait passible de licenciement. 27% d'entre eux seulement ayant repris le travail lundi, l'ultimatum avait été repoussé à mardi matin. Aujourd'hui, les autorités sud-africaines demandent donc à l'entreprise d'accorder un nouveau délai, au moins jusqu'à ce que les morts aient pu être tous identifiés et enterrés. Mardi 21 août, seuls six corps ont été identifiés mais les forces de police pensent pouvoir terminer pour mercredi 22 août et la cérémonie nationale de deuil du lendemain. 
Samuel Bertil
Lu 449 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >