MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Le franc-maçon du jour : Louis Auguste BLANQUI …


Par JANUS - Publié le Mardi 24 Mars 2015 à 09:19 | Lu 946 fois

Sa vie profane
- Né le 1er février 1805 à PUGET-THENIERS (COLMAR)
- Décédé le 1er janvier 1881 à PARIS

• Théoricien socialiste

Louis-Auguste Blanqui est le fils du député de la Convention Jean Dominique Blanqui (1757-1832) qui vota la mort de Louis XVI.
Après des études de droit et de médecine, il se lance très tôt dans la politique défendant un républicanisme révolutionnaire.

Adhérent à la Charbonnerie (Société secrète d'origine italienne opposée à la restauration de la monarchie), Louis-Auguste Blanqui prend part aux différentes conspirations anti-monarchistes, dont la Révolution de 1830, à la tête de plusieurs sociétés secrètes (comme la "Société des Familles") ou associations.
Il est arrêté et emprisonné à plusieurs reprises.

Louis-Auguste Blanqui se lie à d'autres révolutionnaires comme Buonarrotti, Raspail et Barbès.
Il est condamné à mort après l'insurrection du 12 mai 1839 à Paris.
Sa peine ayant été commuée en prison à perpétuité, il reste enfermé jusqu'en 1847.

Après avoir participé à la Révolution de 1848, Louis-Auguste Blanqui est à nouveau incarcéré jusqu'en 1859.
Toujours révolutionnaire, il entame alors une lutte contre le Second Empire.
Arrêté puis évadé, il continue sa propagande depuis son exil, jusqu'à l'amnistie générale de 1869.

Un parti blanquiste s'organise autour de lui et lui permet de poursuivre son action jusqu'à la chute de Napoléon III.

Arrêté et emprisonné juste avant les évènements de la Commune de Paris, Louis-Auguste Blanqui est considéré par une majorité de communards comme leur chef de file.
Condamné à la déportation, mais incarcéré pour raison de santé, il est libéré en 1879.

Louis-Auguste Blanqui crée alors son journal "Ni Dieu, ni maître" et parcourt la France pour diffuser ses idées.
Il meurt d'une crise d'apoplexie le 1er janvier 1881.

Ses obsèques seront suivies par cent mille personnes.





Pour Louis-Auguste Blanqui, surnommé l'enfermé (il a passé trente-cinq ans de sa vie en prison), l'action révolutionnaire se définit comme la préparation d'un coup d'Etat en vue d'instaurer une république socialiste.

Son influence fut importante sur le syndicalisme révolutionnaire.

Sa vie maçonnique
• Initié à la Loge « Les amis de la Vérité », PARIS
• Frère de la Loge « Le Temple des Amis de l’Honneur français », PARIS

 




1.Posté par Dipadutout! le 24/03/2015 12:07 (depuis mobile)

En quoi ça nous intéresse tout ça? On devrait se convertir à là franc-maçonnerie?? Jamais!!!!

2.Posté par KLD le 24/03/2015 17:35

historiquement intéressant , bravo.

3.Posté par Jeff le 24/03/2015 20:34

Post 1, on s'en moque de ton avis, nous ca nous intéresse et nous ne sommes pas maçon, mais on reconnaît leur important rôle dans la société.

4.Posté par KLD le 24/03/2015 22:33

comme Jeff , je plussoie !

5.Posté par Michel le 25/03/2015 13:39

Affilié peut-être à une loge maçonnique, mais ce n'est pas pour cela que Blanqui a passé la moitié de sa vie en prison, mais pour son combat révolutionnaire pour une société communiste, pour abattre la société d'exploitation capitaliste.
C'est cela que la bourgeoisie française ne lui a jamais pardonné.
Blanqui se battait pour qu'un jour le pouvoir appartiennent aux travailleurs.
Un de ses slogans les plus connus était "Qui a du fer a du pain".

Il faut relire les écrits étonnamment d'actualité de Blanqui et en particulier son avis au peuple du 25 février 1851 qui se terminait ainsi :

"On se prosterne devant les baïonnettes, on balaye les cohues désarmées. La France hérissée de travailleurs en armes, c'est l'avènement du socialisme
En présence des prolétaires armés, obstacles, résistances, impossibilités, tout disparaîtra.
Mais, pour les prolétaires qui se laissent amuser par des promenades ridicules dans les rues, par des plantations d'arbres de la liberté, par des phrases sonores d'avocat, il y aura de l'eau bénite d'abord, des injures ensuite, enfin de la mitraille, de la misère toujours.
Que le peuple choisisse !" (écrit en prison à Belle Ile en Mer).

A méditer et à comparer avec le discours lamentable des socialistes et communistes d'aujourd'hui !

6.Posté par KLD le 25/03/2015 14:39

effectivement , un socialiste révolutionnaire du19ème , il en fallait à l'époque contre le travail des enfants , la condition ouvrière "à la Zola" , le patronat de l'époque n'a fait aucun cadeau à part quelques paternalistes ......les choses ont avancé avec de nombreux morts du coté ouvrier , ce n'est pas un parti pris , c'est l'histoire ...........Après , entre socialiste réformiste et les autres , le 20 ème siècle nous à montrer que la route est différente et que le réformisme est peut etre la seule voie, surtout après la révolution d'octobre qui a été la fin du reve prolétaire !!!!!!! mais presque chaque avancée de cette époque s'est faite dans le sang des ouvriers , à réfléchir ............

7.Posté par Kalouma le 11/04/2015 23:10

Ce bref commentaire pour préciser que la commune d'origine d'Auguste Blanqui est située dans les Alpes-Maritimes. Je ne vois pas ce que vient faire la mention de Colmar à ce propos.
Puget-Théniers est une commune de l'arrière pays niçois, et la statue de Blanqui qui y a été érigée sur une des places de la ville est toujours debout (à ma connaissance).

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes