MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Le franc-maçon du jour : Blaise DIAGNE …


Par JANUS - Publié le Jeudi 5 Février 2015 à 05:35 | Lu 629 fois

Le franc-maçon du jour : Blaise DIAGNE …
Sa vie profane
- Né le 13 octobre 1872 à GOREE (SENEGAL)
- Décédé le 11 mai 1934 à CAMBO-LES-BAINS

• Député

Député du Sénégal de 1914 à 1934
Sous-secrétaire d'Etat aux Colonies du 26 janvier 1931 au 19 février 1932.

Issu d'une modeste famille indigène, Blaise Diagne fit ses études chez les Pères et quitta le Sénégal avant sa majorité. Il fit carrière dans l'administration des douanes, et parvint au grade de contrôleur hors classe. Il servit au Congo, à Madagascar, à la Réunion, à la Guyane et en métropole.

Il fut membre d'une Commission municipale en Guyane et exerça à Tamatave les fonctions de juge au Tribunal criminel.
Il fut maire de Dakar jusqu'à sa mort.

Il se présenta aux élections générales législatives de 1914. S'adressant à la fois aux Européens et aux indigènes, il demanda la création à Dakar d'un lycée, d'une école normale et d'une école de médecine. Il défendit la liberté de conscience coranique et réclama la création de communes de plein exercice.
Il fut élu le 10 mai 1914 au second tour de scrutin, par 2.424 voix contre 2.249 à Heimburger, sur 5.231 votants. François Carpot, député sortant, n'avait obtenu que 472 voix. Aux élections suivantes, il fut constamment réélu au premier tour.

Après l'adoption de ce texte, il déposa une proposition de loi soumettant également aux obligations militaires les descendants des originaires des communes de plein exercice du Sénégal. Ce texte reçut, lui aussi, force de loi (1916).

Il déposa, en 1917, une proposition de résolution tendant à créer une grande Commission permanente des colonies et pays de protectorat. Cette Commission fut créée pendant la législature suivante.

Le 16 janvier 1918, désigné par Georges Clemenceau, il prend la tête d'une mission en Afrique pour le recrutement de soldats indigènes, avec le titre de Commissaire de la République dans l'Ouest africain. Le Gouvernement marquait ainsi sa volonté d'intensifier le recrutement en Afrique. Hostile à cette politique, soutenue par Diagne, le Gouverneur de l'A.O.F., Van Vollenhoven, demanda à être relevé de ses fonctions. Envoyé au front sur sa demande, il y fut tué à la tête de son bataillon.

Le 11 octobre 1918, Blaise Diagne fut nommé par Clemenceau Commissaire général « chargé du contrôle des militaires français d'origine coloniale et des militaires et travailleurs indigènes originaires des possessions africaines dépendant du Ministère des Colonies ».

Il retrouva cette fonction en 1920 et 1921 dans les Cabinets Millerand, Leygues et Briand (jusqu'au 2 octobre 1921).

Il se présenta aux élections générales législatives de 1919 comme « candidat républicain socialiste indépendant » et fut réélu le 30 novembre par 7.444 voix contre 1.252 à Carpot (candidat démocratique) sur 8.867 votants.

Il fut réélu le 11 mai 1924 par 6.133 voix contre 1.891 à son unique concurrent, Paul Defferre avocat dakarois, père de Gaston Defferre. Il y avait 8.193 votants.

Il fut réélu le 22 avril 1928 par 5.175 voix contre 4.396 voix à Galandou Diouf « indépendant » (un de ses anciens lieutenants qui lui succédera en 1934), sur 9.911 votants.

Du 26 janvier 1931 au 19 février 1932, il fut sous-secrétaire d'Etat au Ministère des Colonies, au sein de trois cabinets successifs présidés par Laval avec Paul Reynaud comme Ministre des Colonies. Pour la première fois, un ressortissant d'Afrique noire accédait à la fonction ministérielle. Il se fit entendre dans la discussion du projet de loi portant fixation du budget général de l'exercice 1931-1932 et de plusieurs projets de loi concernant le régime douanier colonial.

Il fut réélu le 1er mai 1932 par 7.250 voix contre 3.875 à Galandou Diouf sur 12.031 votants.

Il mourut en court de mandat à Cambo-les-Bains (Basses-Pyrénées) le 11 mai 1934. Il avait alors 61 ans.

Sa vie maçonnique
• Initié en 1899 à la Loge « L’Amitié », SAINT-DENIS, île de La REUNION
• Frère de la Loge « Pythagore », PARIS
• Frère de la Loge « La renaissance par les émules d-HIRAM », PARIS




1.Posté par Bouhhh le 05/02/2015 12:21

La sainte du jour : Agathe
Née au 3 ème siècle à Catane en Sicile, dans une famille noble, Agathe était d'une très grande beauté et honorait Dieu avec ferveur et lui avait ainsi consacré sa virginité. Quintien, proconsul de Sicile mais homme de basse extraction, souhaitait par-dessus tout l'épouser, pensant qu'il pourrait ainsi gagner en respect mais aussi jouir de la beauté et de la fortune d'une telle épouse.

Agathe ayant refusé ses avances, Quintien l'envoya dans un lupanar tenu par une certaine Aphrodisie qu'il chargea de lui faire accepter ce mariage et de renoncer à son Dieu. La tenancière ayant échoué, Quintien fit jeter Agathe en prison et la fit torturer. Parmi les tortures qu'elle endura, on lui arracha les seins à l'aide de tenailles mais elle fut guérie de ses blessures par l'apôtre Pierre qui la visita en prison. D'autres tortures finirent par lui faire perdre la vie et son décès fut accompagné d'un tremblement de terre qui ébranla toute la ville;
SIC

2.Posté par KLD le 05/02/2015 17:54

a l'aise Blaise..........

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes