Courrier des lecteurs

Le droit de l’homme et le devoir de fraternité sont indivisibles

Lundi 15 Avril 2019 - 17:21

Les migrations de population sont un phénomène permanent dans l’histoire de l’humanité et une chance pour l’universalité. Les migrations sont aujourd’hui plus importantes de pays pauvres vers les plus riches. Pourtant éloigné dans l’Océan indien, la Réunion ne peut échapper à ce phénomène, tant le désespoir est parfois grand pour certaines personnes.

La déclaration Universelle des Droits de l’Homme nous invite a considérer l’être humain sans distinction aucune, notamment de couleur, sexe, langue, religion, opinion politique et cela quelque soit son origine nationale ou sociale,...

La France est signataire de plusieurs conventions internationales de cette même philosophie dont également celle du droits des enfants. La France se doit naturellement de tout mettre en œuvre pour respecter ses engagements. De même, le code morale et le triptyque de notre devise dont plus spécialement la fraternité, nous obligent à respecter la personne dont son lieu de vie presenterait une menace pour elle ou sa famille.

Concrètement, il appartient aux autorités de l’Etat Français d’examiner la situation personnelle de chacune des personnes migrantes arrivées sur notre département et d’apporter sans précipitation une suite adaptée à chaque cas. Nous n’avons aucun doute quant à la diligence et bienveillance de notre nation envers notamment ces très jeunes enfants et leur parents.
 
Les réactions de peur et de propagande d’idéologies racistes faisant profession d’attiser la haine de l’autre ou de l’étranger n’ont pas place ici et encore moins sur notre île dont toute les nations trouvent ses représentants parmi nous. Il y a lieu en effet de rappeler ici que chaque réunionnais est issu de migrants volontaires ou forcés, tous arrivés sur l’Île venant d’ailleurs. Notre histoire autant que nos traditions, doivent nous conduire à faire preuve de lucidité, de bienveillance et montrer combien au-delà de nos différences, nous sommes attachés à cette fraternité qui nous lie tous sans exception aucune.

Si le transport de ces personnes vers nos côtes relève, selon toute apparence, d’une activité criminelle, les personnes voyageant dans ces conditions sont elles-aussi victimes de cette activité. Quelle que soit la situation particulière qui a pu pousser chacune d’entre elles à quitter son pays, c’est en s’embarquant sur des chemins souvent dangeureux et au péril de leur vie qu’ils l’ont fait. Chacune des situations doit être examinée sans précipitation. Le dernier bateau arrivé compterait un peu plus de 120 personnes dont 16 femmes, 13 enfants et 3 handicapés. Chacune de ses personnes, et notamment les enfants, doit voir ses droits respectés. Nous avons le devoir de leur prodiguer les soins nécessaires et le devoir d’apporter une attention particulière au respect de leur dignité.

La Ligue des Droits de l’Homme à la Réunion condamne les expressions de haine ou les propos racistes à l’égard des migrants. Elle demande que de tels propos, lorsqu’ils tombent sous le coup de la loi, fassent l’objet de poursuites.
 
 
Saint-Denis, le 15/04/2019
La Ligue des Droits de l’Homme à la Réunion
Lu 518 fois



1.Posté par L''''ange blanc le 15/04/2019 18:43

La LDH officine de propagande communiste, qu'attend t'on pour interdire ces manipulateurs , cent millions de morts du socialisme de plus ?

2.Posté par LIGUE DE DÉFENSE DU TERRITOIRE RÉUNIONNAIS le 16/04/2019 06:47 (depuis mobile)

KAN OUT KAZ LÉ PLEIN A CRAQUÉ , OU FÉ RENTE ENKOR DOMOUNE OU ? . VOUS ÊTES UNE BANDE DE RÊVEUR NUISIBLE POUR LA RÉUNION C TOUT !!!

3.Posté par Jean RAMONA le 16/04/2019 08:30

à ne pas vouloir recevoir des inconnus dans sa maison ce n'est pas du racisme ,c'est de la prudence !

4.Posté par Grangaga le 16/04/2019 12:26

Mi vyin a ou èk' outt' ....."Dwa de l'omm' " a la Fransèz'......

La France se doit naturellement de tout mettre en œuvre pour respecter ses engagements. De même, le code morale et le triptyque de notre devise dont plus spécialement la fraternité,
1/ A travay' égal'.....salèrr' égal' san dis'tink'syion, aprè na débatt', pwin....

respecter la personne dont son lieu de vie presenterait une menace pour elle ou sa famille.
2/ Es'ké lo Sri-Lanka lé dann' in katas'troff' kèl'konk', guèrr', faminn', maladi, tsunami.....

de propagande d’idéologies racistes faisant profession d’attiser la haine de l’autre
3/ Kèl' propagandd' raciss' ou la ènn' ou la vi atizé là.....
Kan sa ou la vi in Réyoné trapp' in sabb' in fizy, pou alé tapp' bann' na......
Ou alé manifès'té dovan zot' baro la-ba Sintt' Mari..........

Si le transport de ces personnes vers nos côtes relève, selon toute apparence, d’une activité criminelle, les personnes voyageant dans ces conditions sont elles-aussi victimes de cette activité.
4/ Non....zot' lé pa vik'tim'....mantèrr' sa....zot' y fé parti, zot' lé konpliss', konm' in ....récélèrr'.....

Le dernier bateau arrivé compterait un peu plus de 120 personnes dont 16 femmes, 13 enfants et 3 handicapés.
3/ Lo fanm'... z'anfan é andikapé y sèrv' a zot' de...."boué de sov'taz'......
Ki sa y di a ou si zot' lé v'ni, de zot' plin gré.....kèl' lyin de paranté nana (si lé vré) ...
Et ès'ké zot' y sa va pa mètt' dann' ....krwazé d'somin apré pou d'mann' la kètt', konm' an Franss' y ès'pass'...

La Ligue des Droits de l’Homme à la Réunion condamne les expressions de haine ou les propos racistes à l’égard des migrants. Elle demande que de tels propos, lorsqu’ils tombent sous le coup de la loi, fassent l’objet de poursuites.
5/ Lé bon Kréol'....zot' la byin antandi là....fèrm' zot' bouss'....si zot' y vé pa ètt' kondané.....
Y fo nou arr' fé apèl' in n'ott' ....Papp' La Rényion dann' 10 z'an, po arr' di a nou ...."sortt' dann' fénwarr'....
Sé lo ....La déclaration Universelle des Droits de l’Homme de La Reunion.....y di a nou sa...

5.Posté par Luc-Laurent Salvador le 18/04/2019 10:09

@ la LDH

L'article 2 de la déclaration universelle des droits de l'homme stipule que les droits naturels et imprescriptibles de l'homme sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.

Je vous serais donc reconnaissant d'être cohérents avec vous-mêmes et de bien vouloir défendre la LIBERTE de refuser l'entrée sur le territoire national (PROPRIETE) de personnes dont il est des raisons de penser que, ne serait-ce que par leur nombre (pensons à Mayotte), elles mettent en péril la SURETE dudit territoire et constituent même une véritable forme d'OPPRESSION vis-à-vis de laquelle la RESISTANCE est un droit imprescriptible (pensons une nouvelle fois à Mayotte).

Que vous ayez l'impudence et la malhonnêteté de voir dans cette volonté naturelle de résistance l'expression d'une haine et une forme de racisme pour en appeler comme vous le faites à l'intransigeance de la loi traduit avant tout chose votre manque d'humanité et de respect pour les besoins élémentaires d'une population dont le mouvement des Gilets Jaunes aurait pourtant dû vous aider à prendre conscience.

Vous vous faites ainsi les agents inconscients et inconséquents d'un processus de mondialisation qui détruit les nations et broie les peuples au lieu de les aider à vivre heureux sur leur sol de leur patrie. Honte à vous !

6.Posté par Professeur Komunistov le 20/04/2019 11:27

La responsable lilloise du syndicat socialiste UNEF a récemment twitté que " tous les blancs étaient des sous hommes et qu'on doit les gazer"


Pas de réaction de l' UNEF, aucune réaction à gauche....La LDH compte t'elle porter plainte, ou a minima dénoncer ces propos ?


https://francais.rt.com/france/61091-delire-petits-blancs-tweets-deux-responsables-unef-notre-dame-polemique

7.Posté par Luc-Laurent Salvador le 20/04/2019 20:14

@ Pr. Komunistov post 6

Bien vu, sauf que ce tweet n'est pas récent Il date de 2014 ou 2015. Apparemment la LICRA se serait mobilisée mais il semble qu'on ait rien vu venir.
De fait, cette raciste revendiquée est actuellement vice-présidente d'un syndicat étudiant bien en vue.
Il semble évident qu'on a là un deux poids deux mesures (si on songe à ce qui arrive à Soral ou Dieudonné lorsqu'ils font un pet de travers).
Bref, au bout du compte, les uns, les pauvres, ils ont tellement souffert, ils peuvent être racistes, ils faut les comprendre et leur pardonner. Les autres, par contre, ceux qu'on dit dominants simplement par la couleur de peau, ils doivent se flageller à longueur de temps alors même qu'ils prennent le choc de la mondialisation de plein fouet et qu'on leur interdit dorénavant toute fierté nationale, toute identité et même toute histoire. Car c'est cela qu'a dit récemment cette triste personne : l'histoire de France, on s'en balek.
Bref, comme le dit, l'écolo traître Cochet, les français historiques (Réunion comprise, bien sûr) doivent disparaître (cesser de se reproduire) et laisser la place aux migrants, comme la loi dorénavant le prescrit (surtout après Marrakech).
On voudrait créer un choc des civilisations ou une guerre civile, on ne s'y prendrait pas autrement.
Or, c'est bien dans cette direction que la LDH et toutes les associations d'aide aux migrants sont en train d'oeuvrer, sans considération aucune pour la soufffrance exprimée par le mouvement des Gilets Jaunes.
Nous nageons en plein délire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Juillet 2019 - 15:42 Cachez ce homard, que je ne saurais voir

Lundi 22 Juillet 2019 - 11:31 CETA, c’est plus fort que toi !