MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Le droit d'asile en France, victime de son succès


Par Carl Joseph - Publié le Jeudi 29 Octobre 2020 à 08:05 | Lu 522 fois

Le droit d'asile en France, victime de son succès
Un droit d' asile perçu parfois comme supérieur au droit du résident.
Un pays que d' autres cherchent à assassiner.
La schizophrénie règne.

L' Ofpra financée par l' État demande l' ouverture d' une antenne à Mayotte*... une nécessité à venir qui se refermera comme un piège !

Il faut donc agir avant que le piège s' installe et qui fonctionne par appel d'air.

C' est la machine qui broie la main tendue.

Qui supervise cette structure nationale, quelle évaluation est faite de sa politique et de la dépense des moyens... Du recrutement des intervenants ?

Le Cesr (au niveau national) ne pourrait-il s'auto-saisir de cet épineux et douloureux problème pour les finances du pays ?

Bref ! A quand un rapport public complet sur son fonctionnement...

Quant à la situation de Mayotte, l' État a les moyens d' évaluer la situation sans se placer dans l' écoute systématique de sirènes.

Ofpra est le référent de tt émigré qui arrive à poser le pied en France...un émigré ne pourra pas peut-être vous dire sa date de naissance mais il a dans sa tête l' adresse d' une antenne de l'Ofpra et le numéro de téléphone de son conseiller chargé de clientèle qui lui assurera son abri de nuit, ses bons de survie alimentaire, ses moyens de communication,  et qui  lui sert, en prime, de conseiller juridique pour la défense de ses droits immédiats et à venir.

Personnellement,  je connais des SDF qui n'ont pas ces moyens et qui ratent l' abri de nuit faute de pouvoir appeler le SAMU social.
A titre personnel encore, j'ai eu à faire rouvrir les droits sociaux à 2 SDF à l' abandon, avant d' être récupérés par une structure.
L' essentiel est assuré par l' Etat français.

Le ptit business ,  les pratiques douteuses et les produits dérivés, dans les milieux de zones, en toute intimité ou en " famille", c' est pour les transferts vers l' extérieur,  pour la famille,  le réseau, etc...

Nos Sdf n' ont pas cet avantage et on ne le sait que qd une télé s' intéresse à un cas, découvert dans son lieu de misère au bout de 20 ans.

C' est de la discrimination à l' envers... Sur de l'humain, par l'Etat français. Sans donner l'air de vouloir partager la dépouille de personne.

Parfois on connaît mieux ce qui se passe à distance que ce qui se déroule dans son environnement immédiat... par des relations, je connais assez bien le fonctionnement de l'Ofpra dans la région alsacienne frontière avec l' Allemagne qui succombe sous le poids des Turcs,  des Afghans et de bien d'autres encore.

Ceux-là qui blaqueboulés de l' Allemagne franchissent la frontière symbolique par tram ou à pied pour tt recommencer en France... Un mic-mac bien connu des autorités ,débordées. C' est peut-être là qu'il faudrait accentuer les moyens.

Place de la gare S.N.C.F à Strasbourg et d' autres lieux sont les zones de vie de ces réfugiés...pour le jour. Des zones à ciel ouvert. De nuit, les R-1 des immeubles engloutissent tout le monde.




1.Posté par le lépreux le 29/10/2020 11:10

rappel : En France 45% des prestation sociales sont servis à des étrangers ! les miséreux français sont parfois oubliés. si la France a perdu ses colonies elle n'a pas perdu ses dépenses africaines : des milliards d'euros perdus

2.Posté par C.J. le 29/10/2020 14:31

@1..tout dépend de ce que vous entendez par " des étrangers "..s'ils sont en France, bossent et cotisent, pas de souci pour moi...

3.Posté par lSouillon le 29/10/2020 15:40

Un étranger reste un étranger tout comme c'était le cas pour le français vieux colonisateur en Afrique ou à Madagascar Il est difficile de devenir français Souvenez vous des Mehra ,des frères Coulibaly que l'on considérait avans leurs exploits sanglants comme de bons français

4.Posté par C.J. le 29/10/2020 17:04

@3 le problème n' est pas pour moi, de cibler des individualités...mais de gérer, de contrôler des flux d' immigration...
Secondo, mon billet ne cherche pas à jalouse et donc à réduire ou supprimer l' aide humanitaire apportée aux migrants, je le dis, je ne cherche pas à partager la dépouille de personne...par contre je mets en exergue par contraste, l' insuffisance de moyens développés aux SDF et autres déshérités du pays.

5.Posté par C.J. le 29/10/2020 17:25

Il semblerait que l' aide apportée aux migrants et et à leur situation statutaire en France relève directement de l' État et de ses moyens..
Alors que l' aide apportée aux plus miséreux natifs de ce pays relève davantage des politiques locales, aide de C.G. ,des services sociaux des Mairies etc..et les moyens sont faibles. D' où une petite pique provocatrice en 2e ou 3 ligne, je crois, à propos du perçu du statut des uns et des autres.
Pkoi pas une politique nationale aussi pour ces derniers.
Le seul sens de mon propos.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes