MENU ZINFOS
National

Le droit à l'IVG réaffirmé par l'Assemblée nationale


Par SI - Publié le Jeudi 27 Novembre 2014 à 10:19 | Lu 407 fois

Une résolution symbolique réaffirmant le droit à l'avortement a été votée hier à l'Assemblée nationale, 40 ans après l'ouverture des débats sur la loi Veil, le 26 novembre 1974. Sur 150 suffrages exprimés, la loi a été adoptée avec 143 voix, 7 contre.

L'apaisement a dominé dans l'hémicycle lors des interventions, hormis le discours particulièrement critique contre l'interruption volontaire de grossesse (IVG) du député d'extrême droite Jacques Bompard.

La résolution "rappelle que le droit universel des femmes à disposer librement de leur corps est une condition indispensable pour la construction de l'égalité réelle entre les femmes et les hommes, et d'une société de progrès".

"Face aux alliances conservatrices, je veux dire que la France ne désarme pas et toujours défendra la reconnaissance universelle du droit à l'avortement sûr et légal en Europe d'abord et au-dela", a affirmé la ministre de la santé Marisol Touraine.

Si la mesure rappelle "le rôle majeur de la prévention, et de l'éducation à la sexualité, en direction des jeunes", elle "affirme la nécessité de garantir l'accès des femmes à une information de qualité, à une contraception adaptée, et à l'avortement sûr et légal".

De nombreux députés et ministres se sont succédés à la tribune de l'Assemblée pour saluer le "courage" et la "détermination" d'une "femme d'exception", Simone Veil, malgré les "attaques personnelles" et le "fragile soutien" de son camp.




1.Posté par noe le 27/11/2014 12:31

Encore du chemin à faire avant que tout le monde s'accorde sur ce sujet brûlant !

Les "intégristes" seront tj négatifs ....
Il y a aussi la pilule du lendemain .... mais il faudra tj bien renseigner les jeunes collégiennes et lycéennes sur la procréation !!!!

2.Posté par femme libre le 27/11/2014 12:58

Bande d'assassins et de meurtriers d'enfants !! Et ils osent appeler ça la liberté ??? La liberté de quoi ?? Bande de maudits va !

3.Posté par KLD le 27/11/2014 20:04

pauvre femme libre emprisonnée ..........

4.Posté par A mon avis le 27/11/2014 22:24

@ post 2 : vous parlez de " de meurtriers d'enfants ! " : un embryon ou un fœtus ce n'est pas un enfant !
C'est votre droit d'être opposée à l'avortement, mais au moins, utilisez un vocabulaire adéquat !

Par ailleurs, si vous êtes opposée à l'avortement, personne ne peut vous obliger à y recourir en cas de nécessité !

La liberté pour une femme de disposer de son corps. C'est bien ce qui gêne le plus tous les conservateurs rétrogrades !

5.Posté par L'Ardéchoise le 28/11/2014 09:46

Post 4 : vous devriez vous-même revoir votre vocabulaire et regarder quelques images d'un foetus (bébé) de 3-4 mois, qui a déjà la capacité de bouger et dont le coeur bat.
Si ce n'est pas un enfant, c'est donc quoi ?
Un bout de viande mal digéré qui n'est pas passé par le bon trou ?
L'avortement, oui, dans des cas précis, mais pas banalisé au point d'être considéré par des inconscientes comme un moyen de contraception.
Il en existe assez, des vrais moyens de contraception, pour ne pas en arriver à cette extrémité.
Quant à l'information des jeunes, elle est faite et bien faite.(ça, c'est pour noé)
Les viols, les grossesses répétées, à risque, l'extrême jeunesse de la future mère et les cas (pas si fréquents) d'un bémol dans le moyen de contraception peuvent donner lieu à une IVG si la femme le désire.
Les petites cervelles qui prennent leur pilule n'importe comment ou se font sauter sans états d'âme sur les conséquences, c'est limite, non ? Vous appelez cela liberté ?
Une femme esclave de son corps et de ses pulsions n'est pas une femme libre...
Une femme responsable et consciente des mêmes est une femme libérée qui présente peu de risques d'avoir recours à l'IVG.
...

6.Posté par Logique le 28/11/2014 10:28

Il faudrait se souvenir qu'avant la légalisation les avortements existaient déjà, pratiqués par des amatrices ou par les femmes enceintes elles-mêmes dans des conditions abominables, avec des mortes et des sequelles...

Croire que la disparition de la légalisation ferait disparaitre les avortements est de la pure naïveté, pour rester gentil.

Il y a certainement nécessité de faire diminuer les grossesses accidentelles, mais pénaliser l'avortement serait une pure stupidité.

7.Posté par vanille le 28/11/2014 11:27

Post 4
Quelle femme oserait reconnaître qu'un embryon ou un foetus n'est pas déjà un enfant ?
Le sujet est trop grave pour jouer avec les mots.
J'estime qu'un avortement reste la mort programmée d'un bébé et il faut être capable d'assumer.
J'en serais incapable.
Cependant cette loi permet à certaines futures mamans de rester libres de leur corps et de leur vie, c'est formidable.

8.Posté par Sylvain le 28/11/2014 12:12

Tout d’abord je suis pour le respect de la vie et tous ces avortements me choquent alors qu’il existe des moyens de contraception, cela me choque d’autant plus que des femmes galèrent pendant des années pour réussir à mettre au monde un enfant tant désiré et parfois hélas, tous les traitements médicaux échouent, parfois tout est normal chez les deux conjoints, il n’y a pas de cause médicale dans d’autres cas et pour certaines femmes, c’est dramatique de ne pas réussir à obtenir une grossesse, un certain nombre de femmes n'auront jamais réussi à mettre un enfant au monde, c'est vraiment injuste. Cela dit, je suis pour les avortements dans des cas exceptionnels et graves (enfant présentant de graves malformations, vie de la mère en grand danger, viols,....).

9.Posté par L'Ardéchoise le 28/11/2014 15:01

8, je vous suis dans votre approche du problème à 100%, trop de femmes souffrent de ne pouvoir être mère et lorsque l'on sait le parcours du combattant que cela peut être pour un couple, et ensuite pour une éventuelle adoption en cas d'échecs répétés...

Mon ti brin de vanille, égale à toi-même !
Tu as bien compris j'espère que je n'étais pas contre l'IVG en tant que telle, mais en guise de moyen banalisé de contraception.
Et toi tu n'es libre que parce que libérée et adulte dans ta tête.
Au propre comme au figuré, je pense que tu connaît la capote, même si certains papes et curés disent que ce n'est pas le top.
Capote à la vanille ou à d'autres parfums...
Mi moucate !
A ++
...

10.Posté par vanille le 28/11/2014 16:32

Salut l'Ardèche
Tu sais, ça fait un peu tard pour que je cesse d'être égale à moi même (lol)
Mais oui, j'ai compris ton post et suis d'accord avec toi.

Moucate ma fille...

11.Posté par A mon avis le 28/11/2014 17:38

@ post 5 et 7 : vous êtes tout à fait libres de vos opinions en ce qui concerne le droit à l'avortement.

Mais, comme le dit Vanille, l'affaire est trop grave pour jouer avec les mots.
C'est la raison pour laquelle il est préférable d'utiliser le vocabulaire adéquat.

Il est à noter que les militants anti-avortement utilisent largement les approximations de vocabulaire et les images choc pour culpabiliser les femmes déjà en situation de détresse lorsqu'elles se trouvent contraintes d'avorter !

C'est sans doute aussi au nom de la tolérance, que tous ces groupements anti-IVG, (et même parfois anti contraception !) militent contre la liberté de chaque femme de disposer de son corps!

Mais tout compte fait, en lisant bien vos commentaires, nos points de vue ne sont pas si éloigés que ça !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes