Education

Le diocèse de La Réunion prend l'enseignement catholique à bras-le-corps

Vendredi 24 Avril 2015 - 15:03

Quatre ans après le lancement du projet "Cap sur 2015", visant à définir "une trajectoire pour toutes les écoles catholiquesde l'île à travers un projet pastoral, le diocèse de La Réunion présente les premières conclusions de ce chantier de réflexion lors d'une journée d'ateliers et de tables rondes le jeudi 30 avril au collège Maison Blanche du Guillaume Saint-Paul.

Trois rencontres organisées à travers l'île, avec les acteurs de l'enseignement catholique, précèdent ce temps fort : le 27 avril à Saint-Benoît, le 28 avril au Guillaume Saint-Paul et le 29 avril à Saint-Pierre. 

Ce point d'étape de l'opération menée par le diocèse depuis 2011, se concrétise "dans un monde déboussolé" et "en manque de repères", estime Monseigneur Gilbert Aubry, dont l'ambition avec "Cap sur 2015" est justement de "se repositionner" et de "fonder les valeurs sur lesquelles on va progresser."
 

 8% de la population scolarisée dans un établissement catholique


A La Réunion,  8% de la population est scolarisée dans une école privée catholique, ce qui représente 16 000 élèves de la maternelle à l'enseignement supérieur. Aujourd'hui, le diocèse de La Réunion tend justement à renforcer "la continuité de partage des valeurs éducatives", souligne Fred Bienvenu, le directeur diocésain. Ainsi, outre la création de collèges, de lycées et de BTS, des licences et des masters continuent d'être développés, "en partenariat avec l'université catholique de l'Ouest, à Angers", pour assurer un enseignement de A à Z.

 

Par ailleurs, un second point d'étape a été fait sur la réforme des rythmes scolaires. Si les écoles catholiques bénéficiaient d'une année supplémentaire pour la mise en place des TAP (Temps d'activité périscolaire), la rentrée 2015 sonne le glas. Le directeur diocésain a annoncé qu' "un projet sera bientôt diffusé aux mairies et au rectorat, sur la base de la semaine de quatre jours". Aucune orientation nationale n'a été donnée aux établissements, en revanche, "chaque diocèse a réfléchi selon l'organisation de l'école et le contexte local", explique Fred Bienvenu.

 

JDB
Lu 2688 fois



1.Posté par Boulgoum le 24/04/2015 16:22


Le diocèse de La Réunion prend l'enseignement catholique à bras-le-corps..
...................
Et le voeu de chiasteté? Prendre à bras le corps non mais quand même.....

2.Posté par DEBOUSSOLE ??, le 24/04/2015 16:33

"dans un monde déboussolé" et "en manque de repères"..
Généralité où ciblée ?.. Faut bien un leader qui le soit encore plus..

3.Posté par techer le 24/04/2015 16:48

monseigneur Aubry, pourquoi sur cette île a l'origine chrétienne on oblige les enfants du bon Dieu de manger hallal avec votre bénédiction?

4.Posté par dionysien le 24/04/2015 20:54

Post 3:Peut être parce que Jésus mangé casher .

5.Posté par Boulgoum le 25/04/2015 02:13

3.Posté par techer le 24/04/2015 16:48 | Alerter
monseigneur Aubry, pourquoi sur cette île a l'origine chrétienne
....................................
Les premiers zabitants, plutôt pirates sans foi, ni loi, se foutaient de la religion: ils picolaient, volaient et niquaient tout même la nature...
De plus, le premier qui a mis les pieds était zarab.....

6.Posté par KLD le 25/04/2015 11:26

ha, ha ,ha .........dina morgabin , le retour ......en remontant plus loin , je suis qu'on retrouverait des traces austronésiennes , comme à Mada . ................faudrait de mander à Thor Heyerdahl ,lol.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter