MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Le détricotage des 146 propositions de la Convention citoyenne pour le climat


Fin juin, Emmanuel Macron s'est engagé à soutenir "sans filtre" 146 des 149 propositions élaborées par la Convention citoyenne pour le climat. Quatre mois plus tard, le bilan est en demi-teinte. Si un tiers des mesures ont bel et bien été reprises, les sujets polémiques ont été écartés.

Par Bruno Bourgeon, porte-parole d’AID - Publié le Mercredi 25 Novembre 2020 à 13:46 | Lu 622 fois

Le détricotage des 146 propositions de la Convention citoyenne pour le climat
Il y a quatre mois, la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) présentait ses 149 propositions. Selon le gouvernement, qui a publié un tableau de suivi le 23 octobre, une cinquantaine de mesures ont été acceptées ou partiellement acceptées, notamment dans le cadre du Plan de relance et du projet de loi de finance 2021 en cours de discussion au Parlement. Du côté des 150 citoyens, un suivi a également été mis en place, via le site "Sans filtre". Selon eux, une seule mesure a été reprise sur la limitation des zones commerciales, tandis que 18 sont encore débattues et 11 en danger. Idem du côté du Réseau action climat, qui dénonce un détricotage.  
Il apparaît effectivement que 50 mesures, sur les 146 retenues par Emmanuel Macron, ont été (partiellement) reprises. Une dizaine d’entre elles sont en discussion, et pour certaines très débattues au sein même du gouvernement, comme la hausse de l’éco-contribution pour l’aérien, l’interdiction de la publicité pour les produits les plus émetteurs, la création du crime d’écocide (cf. infra) ou encore la taxation des engrais azotés. Or, le Président de la République avait promis qu'il les soumettrait toutes, soit au Gouvernement, soit au Parlement, soit directement au peuple français, à l'exception des 3 jokers fixés en juin  (modification du préambule de la Constitution, taxe sur les dividendes, et limitation de la vitesse à 110 km/h sur autoroute).  
Selon I4CE, qui a dressé un bilan du plan de relance à l’aune des propositions de la CCC : "le plan de relance répond à plusieurs demandes formulées par les citoyens mais pour lesquelles ils n’avaient pas évalué les montants nécessaires", précise le think tank. C’est le cas pour l’hydrogène, l’électrification des ports, l’économie circulaire et les circuits courts ou encore la transition agricole.  
Pour autant, des divergences persistent par exemple sur la définition de ce qu’est un véhicule propre, les citoyens se basant sur le seuil de 95 gCO2/km, contre 133 gCO2/km pour le gouvernement. Autre point de crispation, les investissements dans le ferroviaire, qui devraient à parts égales soutenir le réseau et la baisse des tarifs. Or, les 4,75 milliards d’euros annoncés ne sont destinés qu’au réseau. En outre, selon trois ONG, 4,1 milliards sont destinés à préserver les capacités d’investissement de SNCF Réseau et seulement 650 millions d’euros constituent de nouveaux crédits d’investissement. "C'est insuffisant pour une vraie relance du ferroviaire", disent-elles.  
La future Loi CCC devra rectifier le tir, alors qu’elle est censée reprendre 40 % des propositions. Le texte devrait être décomposé en cinq titres reprenant les cinq grands thèmes sur lesquels les 150 citoyens ont travaillé à savoir : consommer, produire et travailler, se déplacer, se loger et se nourrir. Certains axes comme l'encadrement de la publicité, l'information des consommateurs, la rénovation énergétique des bâtiments ou l'artificialisation des sols seront également développés.  
Le projet de Loi devait être présenté en Conseil des ministres mi-décembre. Mais la crise sanitaire bouscule le calendrier et une première lecture aura lieu à l'Assemblée en mars. Dans la foulée, une huitième session de la CCC devrait être organisée pour formellement clore les travaux. D’ici là, les citoyens doivent travailler avec les parlementaires autour de groupes thématiques. 
Enfin, tout dernièrement, Barbara Pompili, ministre de l’Ecologie, et Eric Dupond-Moretti, Garde des Sceaux, ont transformé le crime d’écocide en délit général de pollution et délit de mise en danger de l’environnement. Pour Valérie Cabanes, juriste, il s’agit d’une entourloupe, car elle ne fait qu’inscrire le droit européen (directive de 2008) relatif à la protection de l’environnement dans le droit français. Pour Cyril Dion, écologiste, qui a piloté la CCC, la proposition présentée aux députés ne correspond pas aux définitions internationales de l’écocide. Manque d’ambition ou retrait pour faire plaisir aux lobbyistes de tous poils ? Le bel espoir que constituait la CCC s’est déjà envolé dans l’atmosphère polluée des bassesses gouvernementales.




1.Posté par martin lane le 25/11/2020 19:07

Comme d'habitude, on laissera Lafarge déverser son ciment dans les rivières, on laissera Arcelor-Mittal répandre ses acides dans les forêts , comme Tepco est autorisé à déverser ses eaux radioactives dans l'océan.
Par contre, on punira sévèrement le citoyen lamda qui n'a pas bien trié ses déchets et l'agriculteur utilisant ses produits phyto-sanitaires, pourtant encore encouragés par l' U.E.
Ici, les grands projets s'articulent autour de construction de nouvelles routes, sans penser que demain, les champs pétrolifères seront taris.
Quelle visionnaires que nos zelus !

2.Posté par " VIEUX CREOLE " le 26/11/2020 17:13

"Martin lane"vous avez raison : les exemples que vous citez peuvent , malheureusement , être allongés ! t La conclusion de Monsieur Bruno Bourgeon résume trés bien la situation actuelle que nous vivons :
" LE B EL ESPOIR QUE CONSTITUAIT LA C.C.C " ( CONVENTION CITOYENNE POUR LE CLIMAT) "S'EST DÉJÀ ENVOLÉE DANS L’ATMOSPHÈRE POLLUÉE DES BASSESSES GOUVERNEMENTALES " ! ! ! Le Président et son Gouvernement ( modifié à plusieurs reprises ) ) RESTENT ENGLUÉS DANS " LA COLLE JACQUE " ( depuis bientôt plus de trois ans! ) : TRISTE BILAN ! ! !

3.Posté par Roberto le 27/11/2020 09:37


Par contre, on punira sévèrement le citoyen lamda qui n'a pas bien trié ses déchets

Ah bon? vous avez des exemples à nous donner???
Je vois des poubelles jaunes qui regorgent de plastique et de n'importe quoi....on devrait sanctionner, on pourrait ne pas les ramasser, ben non, on ramasse et c'est tout un camion qui part à l’enfouissement.
Cela en dit long de la conscience écologique de ce pays, comme les posts plus populistes qu'écologistes...(sans parler de votre incitation à utiliser le glyphosate et autres poisons...)

4.Posté par Saucratès le 27/11/2020 14:10

Bonjour Bruno. Tu es de retour dans l'actualité de Zinfos. Pour ma part, ma position est qu'il n'y a pas lieu de transposer les travaux de la CCC dans la loi ou le droit français. La CCC n'est rien d'autre qu'une entourloupe, une expérience de psycho-sociologie et elle n'est en rien représentative des citoyens français que nous sommes. Nos députés doivent être élus et sont issus d'élections démocratiques. Ces élections sont certes imparfaites, elles font advenir des majorités douteuses comme celles de LaREM, mais elles ne sont pas contestables, dans le cas français. Elles démontrent juste la stupidité d'une petite minorité d'électeurs qui votent aveuglement pour un homme vendu par des magazines.

Au fond, tout se trouve peut-être dans votre dernier paragraphe. Une CCC pilotée par Cyril Dion, écologiste. Désolé Bruno, quels résultats autres que prévisibles pouvaient donc donner la CCC pilotée par un ensemble de sociologues et d'écologistes ? Comment pourrait-on accepter le verdict d'une telle et énorme arnaque ? Saucratès

5.Posté par Saucratès le 27/11/2020 23:18

Lol. Les présidents des chambres du parlement déclarent que seuls les parlementaires peuvent écrire les lois, pour contester la réécriture de l’article 24 par une commission. Mais cela ne les gênera pas de transposer benoîtement les propositions de la CCC, pour faire plaisir à Bruno. Une chose et son contraire. Des règles et des positionnements qui varient en fonction du sujet ... on rêve éveillé !

6.Posté par martin lane le 29/11/2020 17:07

@ 3 à quoi servent les différentes couleurs de poubelle à la Réunion ,
- pas de retraitement ni du papier/carton
- la Chine et l' Indonesie refusent de traiter les tonnes de déchets plastiques et informatiques depuis avril 2019
pas de retraitement du verre perdu ( sauf la dodo)
- pas d'incinérateur (polluant)
Que les déchets soient dans la verte ou la jaune ne change pas grand-chose à l'affaire !!

7.Posté par Roberto le 29/11/2020 17:37

@6: Ce que vous avancez est mensonger. Bien sur que papier carton verre et certains plastiques sont traités et valorisés (-Inde, Af Sud)
Pire, ce que vous dites est criminel car il va à l'encontre de toutes les initiatives éducatives sur le sujet.
Apportez des preuves ou taisez vous!

https://outremers360.com/planete/recyclage-des-dechets-la-reunion-bonne-eleve
https://www.cyclea.fr/notre-mission/

8.Posté par martin lane le 03/12/2020 12:41

Votre lien m'emmène en Martinique:donnez de vrais liens avec des vraiq preuves, ou taisez-vous

9.Posté par Roberto le 03/12/2020 16:29

Mon pauvre Martin....
Non seulement vous êtes incapable de fournir des preuves à vos bêtises (pour parler poliment), mais en plus vous ne savez pas vous servir d'un ordinateur....
-d'abord il y a 2 liens, pas un seul
-ensuite les deux traitent de La Réunion, fermez votre ordi qui veut vous vendre un séjour à Fort de France et allez au Port, rue Brossolette, vous trouverez l'usine de recyclage Cycléa, ils vous expliqueront avec surement plus de patience que moi à l’égard de mytho inculte comme vous...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes