MENU ZINFOS
Société

Le député Jean-Luc Poudroux accompagne l'action pour la préservation du Domaine Public Maritime


L'association Agir pour la défense du domaine public maritime et de l’environnement, ADDPME, a rencontré, ce mardi 15 juin, Jean-Luc Poudroux, député de la 7ème circonscription, suite aux alertes lancées depuis deux mois, sur la situation dramatique du Domaine Public Maritime (DPM) et plus particulièrement, sur la privatisation ou la disparition des "chemins pêcheurs", sur la côte Saint-Gilloise.

Par N.P. - Publié le Mercredi 16 Juin 2021 à 07:59

Photo (DR)
Photo (DR)
Le député a accompagné ce mardi 15 juin, des membres de l'association dans une marche entre Boucan Canot et la plage des Brisants. L'ADDPME indique que Monsieur Poudroux a pu faire le constat de l'état de délabrement et d'abandon dans lequel se trouvent les "chemins pêcheurs" encore existants sur cette portion du littoral, et identifier les lieux où une dizaine au moins de ces servitudes de passage, ont été privatisées ou fermées, pour certaines très récemment, sans aucune réaction de l'autorité de l'État.

Cette rencontre a permis à l'association d'évoquer avec le député, la question des autorisations d'occupation temporaire (AOT) délivrées sur le DPM, des murs en dur construits sur la plage, de l'empiètement d'un certain nombre de propriétés du bord de mer, hors de leurs bornes cadastrales, sur le domaine public, et du sentier littoral, toujours inexistant à La Réunion (servitude de passage longitudinale au rivage de la mer, ou "sentier des douaniers").

L'association indique que Jean-Luc Poudroux les a assuré de son soutien. "Il est urgent maintenant, d'ouvrir la mer à la population" a-t-il déclaré. Il s'est engagé à accompagner l'action pour la préservation du Domaine Public Maritime (DPM), et à interpeller l'État




1.Posté par Bénédictin le 16/06/2021 09:34

ADDPME et le député Poudroux pourrait-ils aussi venir dans l’Est et constater la disparition des chemins des pêcheurs privatisés, les berges des rivières clôturés , les fameux chemins de ligne qui reliaient un village à un autre qui sont tombés dans les mains de propriétaires privés ...
Je parle de l’Est mais il y a aussi le Sud .... À moins que ce soit que de saint-Gilles qui est à défendre !!

2.Posté par Choupette le 16/06/2021 09:35

Croisons les doigts pour que ces bonnes intentions perdurent au-delà des élections ... .

3.Posté par Le Jacobin le 16/06/2021 09:43

Jena Luc Poudroux sort de sa tanière en période électorale, il y a certainement un grain à mordre.

Le nouveau Député adossé à Madame Huguette Bello Communiste endémique cherche un chamin, cette fois celui des pêcheurs, il connait déjà la direction des Banques Suisses.

Il découvre la Réunions en touriste Suisse.

Bienvenue chez nous Jean Luc....

4.Posté par Dierdi le 18/06/2021 06:18

Té Zean Lic Mange ma payé dont 😁😁😁

5.Posté par Grangaga le 18/06/2021 16:02

" La kartt' é lo téritwarr' ".....
Oussa la pass' noutt' somin bar'yièrr'...lign'.... douz' san...gouvèrd'man....péssèrr' èk' toutt' lé zot'..,

6.Posté par pro no stick le 18/06/2021 19:08

il faut surtout detruire les constructions faites sur les 50 pas geometriques nombreuses de la plage de boucan jusqu'à la plage de trois bassins.

7.Posté par Timol le 27/06/2021 18:23

Ben le mec il est debout devant un chemin privé et indique vouloir défendre le maintien de l’ouverture des chemins de pecheurs… il est sérieux? Genre il fait les lois mais ne sait pas analyser les situations juridiques? Ça fait peur pour la France et pour la Reunion

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes