Politique

Le délégué interministériel à la lutte contre la pauvreté, Olivier Noblecourt, de retour ce vendredi à La Réunion

Mercredi 12 Décembre 2018 - 17:41

Il faisait partie de la délégation qui accompagnait Annick Girardin dernièrement. Olivier Noblecourt, le délégué interministériel à la lutte contre la pauvreté, sera de retour ce vendredi pour une série de réunions avec différents acteurs socio-économiques et des représentants du monde politique.

Lors de son discours clôturant ses trois jours de visite à La Réunion, la ministre des Outre-Mer avait annoncé qu'elle souhaitait, "sous trois mois (…) faire le point sur les travaux conduits par le délégué interministériel à la lutte contre la pauvreté pour nous assurer, ensemble, qu’elles sont à la hauteur des attentes."

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le "Monsieur Pauvreté" du gouvernement n'aura pas tardé avant de revenir à La Réunion pour aborder avec les acteurs économiques et politiques les premières pistes de réflexion pour faire diminuer le coût de la vie dans l'île.

Selon nos informations, Olivier Noblecourt devrait rester dans l'île au minimum deux jours et rencontrera notamment les présidents des conseils départemental et régional, Cyrille Melchior et Didier Robert, sans oublier les acteurs économiques.
SI
Lu 3421 fois



1.Posté par Pro no stick le 12/12/2018 18:21 (depuis mobile)

Le produit intérieur brut (PIB) par habitant est moins élevé à La Réunion que dans toutes les régions de province. La faiblesse du taux d’emploi, et notamment d’emploi à forte valeur ajoutée, en est la principale raison. (Source insee).

2.Posté par Pro no stick le 12/12/2018 18:28 (depuis mobile)

Pres de 7 milliards de pib manquant à la Run..18 milliards alors qu'il faudrait 25 milliards pour atteindre le.niveau de pib par habitant de la province..que font l'Etat..la Region ???

3.Posté par la roue le 12/12/2018 16:30

Et la titurilisation de tout les employés communaux à quand ?

4.Posté par Bleu outre mer le 12/12/2018 20:05

Il est question que le gouvernement instaure "un âge pivot" de la retraite à 63 ans. Un an de travail supplémentaire pour toucher la retraite de base à taux plein. Une incitation à travailler plus : à 62 ans, on pourrait demander de partir à la retraite, mais pas à taux plein. Il faudrait alors attendre 63 ans.
Ce qui était prévu par le Sénat pour 2019 . Une petite enquète journalistique pour nous tenir informé. Macron avait dit non avant son élection, cela était avant..
Sinon beaucoup de Réunion prévue ce vendredi......

5.Posté par Bouboul le 12/12/2018 21:07 (depuis mobile)

Et toute l'activité informelle dans l'île....
Le PIB réel serait bien plus important.
On n'est pas si pauvre....

6.Posté par candide le 12/12/2018 21:22

A défaut de rendre les gens plus riches, on baisse les prix... c'est un peu comme, à défaut de rendre les gamins intelligents, on baisse le niveau des examens... et tout le monde est content !

7.Posté par maya le 12/12/2018 22:07 (depuis mobile)

Mr noblecourt . un conseil prenez 100euros passez dans une grande surface incognito . Allez avec 100e faites quelques courses ...allez avec 20e. à un marché forain vous comprendrez.faites votre opinion sas ce président region ni mr melchior .

8.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 12/12/2018 22:32

Le délégué interministériel à la lutte contre la pauvreté,
...................................
Et la semaine prochaine visite du délégué interministériel à la lutte pour la richesse.

Lequel des deux repartira la soubik pleine ?

9.Posté par Paulo le 12/12/2018 22:49 (depuis mobile)

A mon avis pas suffisamment significatif pour remettre en place le barrage de Gillot pour son arrivée. Par contre pour son départ ...

10.Posté par pas de fumé sans feu le 13/12/2018 00:43

MR PAUVRETE est ce qu'il connais vraiement la pauvreté ds les années 60 ,aujourdh'ui ,il y a de certaines catégories de gens a la réunion comme en france ,ne veuts plus travailler , ses gens la ! ils préfèrent la fete et mett' l'effets , que de bosser ,et après ont considèrent ses certaines catégories de ses personnes pauvres. Avant il n'y avait meme pas un ti boute de pain rassis ,un ptit' cahier ,un' ptit' stylo pour partir a l'école ,les gens dèrrière la lampe pétrole pour l'éclairage , té i faient les devoirs ,aujourd 'hui internet smarphone ,pti'déjeuner ,pain beurre ,confiture ,fromage ,fruits céréale ainsi suite ,prime rentrée scolaire ,prime noél ainsi suite , comme dit défunt MR michel ROCARD celui qui a mis le RMI en place et bien je ne suis pas le père noél.... qu'est ce qu'il va apporter de plus, ce chère monsieur pauvreté a part de batt' son carré ....

11.Posté par Gabouillat le 13/12/2018 06:18 (depuis mobile)

Oui oui mr goyave de france avec le ministre Darmanin ,prenez 100e est aller à carrefour hayot incognito avec la liste de course de votre bonne ou femme de ménage qui fait vos courses.

12.Posté par Pro no stick le 13/12/2018 06:27 (depuis mobile)

5.
Fake niouze..

13.Posté par Le Jacobin le 13/12/2018 09:44

Encore un qui n'a jamais connu la misère comme J.L. Mélanchon, qui va parler d'un sujet qu'il ne connaît pas, cet homme n'a jamais manqué un repas comment peut-il comprendre la souffrance des autres. A-t-il déjà passé une sous les ponts? JAMAIS même pas une similitude d'une grève de la faim.

14.Posté par Leonardevincui le 13/12/2018 10:04 (depuis mobile)

Yocreoles,si il arrive à banir la pauvreté Pei comme son l''indique,se sera pour la Noblecause.Autrement si ilest là pour utiliser son nom à bonne escient auprès de nos superbes tantines Pei.Fo lui botter les fesses à M.NOBLE COURT in yab des Yvelines

15.Posté par Paulo le 13/12/2018 10:30

Date et heure du retour svp ?

16.Posté par microipi le 13/12/2018 10:52

de la foutaise je n'ai pas besoin d'un assisté de la nation pour nous venir en aide il est venue vendre du vent il y a des gens compétents pour le faire mas nos politiciens veulent jouer à la debré avec nous, réveillons nous le travail c'est sur le terrain boycottons les grandes surfaces les plus chères et faisons travailler nos agriculteurs pays , montez des coops messieurs les agriculteurs plus d'intermédiaires arrêtons d'être des couillons et de donner de la valeur aux goyaves de France il y a de la misère aussi dans sa région qu'il aille donner du sens à sa région. à quand un délégué pour nous apprendre à éplucher une mangue ou nous torcher le c...

17.Posté par Polux le 13/12/2018 14:36 (depuis mobile)

@16, le circuit court producteur / acheteur ou coopérative /acheteur OUI. Mais vu le mode de consommation de beaucoup de gens, je n''y crois pas trop. Et puis dans les grandes surfaces vous pouvez payer le mois d''après. Le système est pensé.

18.Posté par Grangaga le 13/12/2018 16:23

La povrété La Rényion, y vyin du....gas'pyiaz', vol', kimil' é mové zès'syion de noutt' bann'.........z'élu.
Mètt' lo zyié dédan, a défo de la lwa.........
Et zot' va warr' koman bann' Réyioné y arr' vyin.......domounn'........
Mèr'si.

19.Posté par youssef boutrefas le 14/12/2018 03:08

il faut définir un pauvre, les gens des villes le définit comme suit
''Qui n'a pas (assez) d'argent.''

ici toute l'économie est basé sur cette vision du citadin

mais dans un systeme productif un pauavre tu peux le définir autrement
ça se peut un producteur qui travaille mais ne tire pas assez de prévalue pour équilibrer son budget..

c'est pourcela certain metiers de la peche est un secteur de pauvre car ils ne peuvent pas controler le mileiu sous marins. le pecheur sort en faisant des dépenses mais a lui la chance il peut trouver comme il ne rien trouver..
ici on est dans le systeme productif le pauvre est vite reconnu. ce n'est pas un parasite qui travail d'arracher pieds mais n'arrive pas aux deux bouts..en matiere d'impot tu ne peux l'imposé automatiquement comme un producteur d'eaux minerale la source d'eau est sure le systeme est controlable et entre bein dans les previsions il peut faire des previsions sur 20 ans et plus sa production est constante

en plus sachez meme le systeme fiscale a été dévié par les citadins et le fisc ne demande que la monnaie alors que la monnaie n'existe que dans les ville, ailleur ya pas de monnaie car ya pas de service

d'apres ma lecture du coran c'est l'origine de la fiscalité se trouve soit dans la bible soit dans le coran soit dans la thora des juifs..

moi j'ai un autre conception de l'impot, tu peux donner un impot sans avoir de la monnaie en nature.

un medecin de campagne par exemple ne peut pas payer en monnaie car il est prie en charge par la compagne en principe il se manque de rien a part l’électricité, le téléphone et les service postaux qu'il doit payer en monnaie. le médecin est payé en nature par la compagne. dans sa contribution pour avoir une retraite ou une pension suite a un accident il doit cotiser mais n'a pas d'argent. ici le fisc peut lui demander de les payer en nature c'est a dire offrir des osculation gratuite, la même chose pour un chauffeur de taxi qui peut lui offrire des places gratuites la même chose pour un pecheur qui offre une part de sa pêche etc...demander que l'argent c'est un impôt des ville imposé aux restes de la population.
ces heures sont cntrolé par l'impot et on fait un emplos du temps qui doit etre affiché. les gens dans le besoin auront de la chance de se soigner d'avoir des medicaments de la nourriture etc rien que par ce systeme d'impot en nature et en service..

reste le probléme des service publqiues ecole hopitaux et transport la c'est un autre mode ce n'est plus de l'impot mais de l'investissement. en principe chaque habitant doit verser une part dans une coopérative pour créer une école. c'est une société a part entière les parents dans un cadre de réunions des investisseurs font adopté un plan de roulement. ils ont le comptable les impôts a payer. reste le probléme des enseignants a faire venir pour les payer et leurs trouver un logement ça c'est leurs problèmes. dans ce système le cotisant a droit de regards et l'investissement ne va pas décoller d'une commune pour attirer a la Capitale qui fait la redistribution les communes n'ont aucune information sur ce c'est passé pour le cotisation, les gens cotisent mais ne reçoivent rien ce n'est pas normal.
lorsque la commune contrôle les cotisations pour un but bien publique le communal est un résidents qui sont des actionnaire auront droit de porter un regard et voté pour ou contre car c'est leurs propres argent qui est en jeux.
mais si ce système va marcher il sera encore boiteux car les laïcs ils compte sur la banque elle même dépendante des intérêts , ils n'ont pas un Roi qui pourvois mais qui ne prend pas d’Impôt pour vivre ..sur terre ya pas ce Roi ça n'existe pas pas la peine de le chercher

20.Posté par AGENT MULDER le 14/12/2018 15:20

oté la MOUKATE néna trop DEPUTE ET SENATEUR dan l ASSEMBLE
c est sa ki koute trop L EUROS
BANDE DE REQUIN

21.Posté par marde le 15/12/2018 11:25

Le nom seulement y dit à ou li la ni occuper des pauvres. Gouvernement là y prend de moune po couillon

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter