MENU ZINFOS
Faits-divers

Le dangereux violeur interpellé 11 ans plus tard reste en prison


Jean-Christophe B. reste en prison en attendant son procès devant la cour criminelle. D’ici la fin de l’année, il devrait être jugé pour viol.

Par SH - Publié le Jeudi 13 Août 2020 à 16:47 | Lu 2076 fois

Les victimes étaient deux. Une en 2008, l’autre en 2014 dans le sud. La dernière est malheureusement décédée. Il aura fallu 11 ans pour trouver et enfermer Jean-Christophe B.

Pour rappel, les premiers faits de 2008 ont eu lieu au Tampon. Une femme de 49 ans est interpellée dans la rue, rouée de coups et traînée par les cheveux dans une voiture où elle est violée. Fellation, pénétration vaginale et anale forcée par cet homme de 21 ans. "Fous le camps salope", lui aurait-il lancé en l’éjectant de la voiture. Les forces de l’ordre cherchent un petit de type créole blanc mais ne parviennent pas à mettre la main sur lui. 
 
Quatre ans plus tard, une femme du même âge décrit des faits similaires. Un homme lui demande une relation sexuelle contre de l’argent, la gifle puis la traîne dans un petit chemin, la menaçant de mort. Alertés par les cris, des passants appellent les gendarmes pour une dispute entre un homme et une femme. Mais l’agresseur s’enfuit.
 
C’est à partir de 2015 que les choses s’accélèrent. La compagne d’un certain Jean-Christophe B. porte plainte pour violences. L’ADN est prélevé. Cet ADN, également prélevé lors d’un vol, sera ensuite confondu avec celui de l’auteur présumé des deux viols. N'interpellé qu’en 2019, le trentenaire est mis en examen pour viol en 2020. 
 
Jean-Christophe B. a aujourd’hui 33 ans et compte huit condamnations sur son casier judiciaire. Parmi ses condamnations passées, une agression sexuelle sur personne vulnérable alors qu’il est mineur. Une infraction commise alors qu’il est sous sursis. 
 
Ce mardi, le détenu se trouvait devant la chambre d’instruction et demandait à être placé sous contrôle judiciaire afin de pouvoir sortir de détention en attendant son procès. Les magistrats ont été du même avis que l’avocate générale qui a relevé ses "pulsions sexuelles auxquelles il ne peut pas résister". Il reste donc en détention. 




1.Posté par jlc2 le 15/08/2020 08:54

Bonjour! la castration chimique existe-elle à la réunion?ou bien opère à li comme ti verrats

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes