Société

Le coup de gueule d'un agriculteur de la Plaine des Cafres

Mercredi 25 Avril 2018 - 18:54

C’est le coup de gueule d’un agriculteur exaspéré que nous relayons. Stéphane est agriculteur depuis 11 ans. Son champ de pommes de terre a été raclé par les fortes pluies de Fakir.

L’agriculteur se sent oublié des autorités. "Personne ne parle vraiment des agriculteurs. On a subi encore d'énormes dégâts, mais sans alerte cyclonique, l’Etat va-t-il déclarer l'état de calamité agricole ?" demande-t-il.

En attendant un éventuel décret, il faudra compter environ 2 semaines pour replanter la parcelle et environs 3 mois et demi avant la prochaine récolte.


Zinfos974
Lu 7614 fois



1.Posté par Prix le 25/04/2018 19:17 (depuis mobile)

Augmente dit prix.
Mi achète pu dit produits chers.

2.Posté par maroco le 25/04/2018 19:22

et gros naze, pleureur de subventions, quand tes champs donnent à plein, tu les donnes tes patates ?

3.Posté par cmoin le 25/04/2018 19:25

Il est ou le coup de gueule?

4.Posté par miam miam le 25/04/2018 19:32

de la bonne terre pour que les bouledogues puissent jouer à lou cachette

5.Posté par klod le 25/04/2018 19:33

mais si , mais si , la FDSEA ou autres "ex Minatchy" s'occupent de nos amis agriculteurs ( sic!) ..... voyons , vous n'etes pas seuls!

6.Posté par David agriculteur du Tampon le 25/04/2018 19:37 (depuis mobile)

Je remercie le maire du Tampon d avoir demander aux autorités compétentes le déclenchement de l État de catastrophe naturelle et de la suspension des dettes fiscales et sociales des agriculteurs. Merci encore.

7.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 25/04/2018 19:58

*Donc, les victimes de la médiocrité,de la monstrueuse indifférence, de l'égoïsme,

*De TOUS ceux qui acceptent des responsabilités de haut niveau, ICI, à La Réunion;

*Et qui ne produisent que des pouvoirs - en abus;

*Pour leur confort (préfets), leurs intérêts (élus politiques, TOUS !),

*Leur vénale soumission (magistrats, fonctionnaires d'État, etc...)

8.Posté par Poire le 25/04/2018 21:20

C'est logique de planter des patates pendant cette période ?

9.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 25/04/2018 21:51

*Non, Zinfos, il ne s'agit pas d'un "coup de gueule" mais d'un cri de souffrance:

*Lorsque on a investi beaucoup de sueur pour gagner honnêtement sa vie,

*Et qu'on voit tout réduit à néant, en quelques heures, ça fait mal, très mal !

*Les agriculteurs ne sont pas les seuls à souffrir, las !

*Fakir a bon dos...

*Trop de familles sont aujourd'hui gravement affectées,

*À cause de l'incompétence et de l'incurie de nos minables "responsables".

10.Posté par Tsssss le 25/04/2018 22:45 (depuis mobile)

MAROCO et POIRE Des propos totalement débile... mette zot dos o soleil et a la pluie tt les jours pour essayer vivre.. Après va juger le travail des zot

11.Posté par margouillat974 le 25/04/2018 23:14

@ 8 Tant qu'il ne gèle pas en dessous de - 5 , on peut planter des patates !!

12.Posté par Ronan Charreteur le 26/04/2018 02:24 (depuis mobile)

Subvenzion subvenzionnons

13.Posté par Moi président le 26/04/2018 02:32

Comme Cmoin, je ne vois pas vraiment de coup de gueule là-dedans, juste du désespoir à cause de la fatalité.
Mais l'Histoire de l'agriculture, ça n'a toujours été que ça : la lutte contre les éléments, contre la nature.
En Métropole aussi les agriculteurs galèrent avec le dérèglement climatique, les gelées tardives, les pluies diluviennes ...
Le plus simple serait que ce soit l'Etat qui exploite les terres sur tout le territoire. En mutualisant, on compense les pertes. Et sans concurrence on évite la surproduction et le gâchis qui en résulte.

14.Posté par @Juliette CARANTA-PAVARD le 26/04/2018 08:18 (depuis mobile)

Pour une femme de 82 ans , Varoise de plus vous êtes très dynamique.
Laissez votre haine et votre colère sur le pas de votre porte.
Évitez le gras dans les messages (en IRC le gras c''est crier)

15.Posté par Moi le 26/04/2018 08:22

Encore la faute des autorités ?

16.Posté par jean claude le 26/04/2018 09:23

IL est de bonne guerre de crier pour obtenir quelque chose

tu dits rien et tu n as rien

17.Posté par DOGOUNET le 26/04/2018 09:52

POURQUOI coup de gueule ? Ils ne savent faire que ça nos agri-récolteurs de subventions publiques, cyclones ou sécheresses obligent. PAGRAV: Ils augmenteront le prix de la tomate...que personne n'achète plus ! APPEL SIMPLET-LA-SOURC pou fé vit in'n tab rond akoz noufépitié midiaou !

18.Posté par môvélang le 26/04/2018 09:58

Non seulement j'ai tout perdu, ruches , letchis , bananes, avocatiers fruit à pain piments ,pommes en l'air etc , déracinés , cassés, ravinés, en plus, je ne peux pas accéder à mon exploitation, tout une centaine de mètres obstruée par des gros arbres du terrain voisin déracinés, mais je sais que je n'aurais pas d'aide, c'est réservée aux gros déjà très riches.
les petits comme moi, ne pleurent pas car de toutes manières , ils n'auront rien , les conditions sont fixées par les gros qui s'en foutent de nos souffrances

19.Posté par Romain le 26/04/2018 10:25

Post 2
Sans subventions pour pallier à la meteo à la concurence internationale etc... et il n y aurait plus de paysan.
Et il n y aurait personne pour te nourrir gros bouffon.

20.Posté par momo le 26/04/2018 11:03

les survivantes seront vendues 3 ou 4 fois le prix normal qui lui est anormalement cher : quand il n y a pas d intemperie on ne vous entend pas pleurer alors que c est la population qui pleure

21.Posté par momo le 26/04/2018 11:05

qu en le temps est bon tu vends donc tu gagnes et quand le temps n est pas bon tu pleurs pour que l on te paies : peut etre devrais tu vendre un 4x4

22.Posté par 51889 le 26/04/2018 11:18

Loers forces de la nature sont ce qu'elles sont et peuvent être destructrices. Mais avec un peu de bon sens, on peu en limiter dévastateurs. Sur les terrains en pente, à la Plaine des Cafres, à Notre Dame de la Paix, par exemple, on voit des terres mises à nu, qui ne demandent qu'à être lessivées à la première averse.

Des rangées régulière (tous les 20 ou 30 m) de cannes fourragères, de vétyver (même si à cette altitude, cette plante pousse difficilement) ou de toute autre graminée avec un système racinaire développé, permettrait de diminuer fortement l'érosion et le lessivage des terres. Et puis, qui sait? Il serait peut être possible d'avoir des ...subventions pour cela !

Du côté de Notre Dame de la Paix, chaque année, les planteurs de pomme de terre subissent ce phénomène de ravinement des terres. Et chaque année, mêmes jérémiades, mêmes rengaines, mais rien n'est fait pour lutter contre l'érosion...

23.Posté par JORI le 26/04/2018 11:54

Augmentation des prix des produits agricoles en vue, plus octroi certainement de subventions!!. Encore un gain sur les deux tableaux sur le dos des contribuables et consommateurs!!. Sont ils vraiment à plaindre nos agriculteurs??.

24.Posté par ecolo le 26/04/2018 12:01

Encore une fois, une preuve de non connaissance. Il n'y a strictement aucun rapport entre l'alerte orange/rouge/vigilance/etc.., destinée à la population préventivement, et l'état de catastrophe naturelle, décidé après l'évènement.

Faut pas s'étonner d'être pris pour des nuls avec des confusions pareilles!

25.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 26/04/2018 12:03

À Post.14 - ...:

*IMBÉCILE !!

26.Posté par Anonymous le 26/04/2018 12:48 (depuis mobile)

À post 6 grand respect aux agriculteurs qui bossent tôt et dur pour faire manger des imbéciles comme post 2 qui croient que tout leur est dû alors qu''eux même sont nourris bien souvent par la caf, c''est à dire vous et moi. Bon courage.

27.Posté par @Juliette CARANTA-PAVARD le 26/04/2018 13:03 (depuis mobile)

Touché...........

28.Posté par margouillat974 le 26/04/2018 14:38

@ 21- quand la récolte est bonne; vous payez 1.80/2.10 euros le kilo de patate trop cher?
Croyez-vous qu'il suffise de se mettre le cul dans le tracteur et que les patates se mettent en terre toutes seules ? Qu'on ne les arrose que lorsqu'il pleut ? qu'elles sortent de terre toutes seules et se rangent dans des sacs toutes seules? Que sitôt la patate plantée, elle est arrivée à maturité?
@ 13 :Quand on voit comment sont gérés les départements, les communes et l’État en général , souhaitez-vous réellement que l' État se charge de votre alimentation?( les kolkhozes et les sovkhozes, on peut pas dire que ça ait bien marché!!)

29.Posté par mama le 26/04/2018 14:57

@25 Pourquoi insultez vous cette personne?Il faut garder son sang froid en toute circonstance.

30.Posté par Moi président le 26/04/2018 18:36

@28 : entièrement d'accord avec vous concernant les risques liés à l'exploitation par des non-détenteurs du capital.
Je pensais associer de plein droit les propriétaires des terres (car dans mon idée les terres resteraient propriété privée), et développer le bio progressivement jusqu'à ce qu'il le soit exclusivement.

Je pense que c'est le besoin de dégager de la marge acceptable qui a conduit à gâter la terre et les aliments.
Si on exploite sans rechercher de marge, on peut se permettre de ne plus en arriver là. Du reste, ça ferait peut-être aussi des économies sur la santé publique.

31.Posté par Romain le 27/04/2018 10:20

Post 23 JORI

Bah c est comme partout y a des gros y a des petits...

La nuance tu connais ou c'est contre ta religion ?

32.Posté par Agriculteur et fier le 27/04/2018 13:53 (depuis mobile)

Mi adore Les commentaire inutil des gratteur de cul y attend rsa peté !!! Sa y dit zot y gagne rienk subvention ou que Legume les chère ceci-cela ..... Zot y peu toujours chier dans et assiette et manger ! Aucune dépense.... zot n’a vraiment une vdm

33.Posté par môvélang le 27/04/2018 23:11

Non seulement j'ai tout perdu, ruches , letchis , bananes, avocatiers fruit à pain piments ,pommes en l'air etc , en plus, je ne peux pas accéder à mon exploitation, tout une centaine de mètres obstruée par des gros arbres du terrain voisin déracinés, mais je sais que je n'aurais pas d'aide, c'est réservée aux gros déjà très riches.
les petits comme moi, ne pleurent pas car de toutes manières , ils n'auront rien , les conditions sont fixées par les gros qui s'en foutent de nos souffrances

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter