Océan Indien

Le complice qui aurait aidé Caterino à s'évader de Maurice recherché

Vendredi 18 Février 2011 - 09:28

Au terme de son interrogatoire à Saint-Raphaël, dans le Var, Christophe Caterino, condamné à l'île Maurice pour trafic de Subutex à quatre ans et demi de prison, a été relâché. Les enquêteurs français et mauriciens s'intéressent à son complice, Vincent Lejeune, soupçonné de l'avoir fait évader.


Photo : L'express de Maurice
Photo : L'express de Maurice

Seulement quelques heures après avoir été interpellé par la brigade des stupéfiants française, en collaboration avec la police mauricienne, Christophe Caterino a retrouvé la liberté. Condamné pour trafic de Subutex à l'île Maurice, il devait purger une peine de prison de quatre ans et demi.

Entendu par les enquêteurs, Christophe Caterino a été plutôt flou sur les conditions dans lesquelles il a pu prendre la fuite pour repartir vers la France. "Un délit qui n'est pas passible d'une garde à vue en France", expliquent nos confrères de l'Express de Maurice. Les enquêteurs de la brigade financière se penchent désormais sur son complice, un certain Vincent Lejeune.

L'homme aurait aidé financièrement Christophe Caterino dans sa fuite. Les autorités mauriciennes ne savent toujours pas s'il pourra être "inculpé devant une cour de justice française, comme Christophe Caterino". Il est en tout cas est activement recherché.

L'ancien steward d'Air France, condamné par la justice mauricienne, ne pourra lui pas être extradé vers Maurice puisqu'il n'existe pas d'accord entre les deux pays. "Il est peu probable que Christophe Caterino puisse être jugé pour exportation de Subutex vers Maurice", souligne le quotidien.

Les enquêteurs mauriciens veulent savoir comment le français s'est procuré une telle quantité de Subutex, près de 52.000 cachets, pour un montant de 52 millions de roupies mauriciennes (environ 1,2 million d'euros). Les cachets ont été achetés dans différents points de vente avant d'être transportés par Christophe Caterino vers l'île Maurice.
Julien Delarue
Lu 2466 fois



1.Posté par David Asmodee le 18/02/2011 14:28

"Les enquêteurs mauriciens veulent savoir comment le français s'est procuré une telle quantité de Subutex, près de 52.000 cachets, pour un montant de 52 millions de roupies mauriciennes (environ 1,2 million d'euros). Les cachets ont été achetés dans différents points de vente avant d'être transportés par Christophe Caterino vers l'île Maurice."

Vu le nombre de drogués qu'il y a à Maurice, je me demande si 52000 cachets sont réellement considérés comme une grosse quantité là-bas. Nos amis Mauriciens ne font pas dans la dentelle et le brown sugar et l'héroïne sont très appréciés. On montre souvent du doigt nos zamaliens pays, mais heureusement que nous ne sommes pas arrivés comme à Maurice.

http://www.gov.mu/portal/site/natresa/menuitem.1cd1e0f1764105a94605b010a0208a0c/

2.Posté par le korbo le 19/02/2011 14:29

les mauriciens, ne savent plus komen faire avec se fleau.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >