Education

Le collège Mille Roches de St-André a retrouvé sa quiétude

Mercredi 26 Janvier 2011 - 14:45

C'est un monde éducatif soulagé qu'a rencontré ce matin le recteur Mostafa Fourar. Ce n'est sans doute pas par hasard que le collège qui a tant fait parlé de lui ces trois derniers années a fait l'objet d'une visite du numéro un de l'académie pour ses vœux de rentrée scolaire. Même si le collège compte parmi les plus impacté par sa situation sociale délicate (85 % des élèves y sont boursiers), le nouveau principal, Jean-Paul Populu, et Jean-Odel Oumana, le vice-président de la Fédération des conseils des parents d'élèves n'ont pas insisté pour clamer leur soulagement d'un retour à l'apaisement, pour le bien des 1.069 élèves de l'établissement.


Jean-Paul Populu, principal depuis la rentrée croit en son collège
Jean-Paul Populu, principal depuis la rentrée croit en son collège

Visite ô combien symbolique ce matin du Recteur d'académie dans l'enceinte du collège Mille Roches de Saint-André. "Monsieur le Recteur s'est même permis d'aller saluer les professeurs au sein même de leur salle des "profs", véritable sanctuaire d'où se prennent toutes les décisions d'importance du corps professoral, s'amuse encore Jean-Paul Populu, principal du collège depuis septembre dernier.

Un poste qu'il réclamait depuis deux ans mais qu'il n'a obtenu qu'à la mutation de sa prédécesseur, Hélène Pastor, dont la seule évocation fait grincer des dents. Il faut dire que son passage de trois ans dans la commune de l'Est aura fait l'objet de nombreuses contestations aussi bien auprès des parents d'élèves que du personnel enseignant. En guise de remerciement pour le chantier laissé derrière elle, celle-ci avait fini par être mutée vers un collège de Montauban. "Une réelle promotion", admet Jean-Odel Oumana, vice-président de la FCPE (Fédération des conseils des parents d'élèves) et président du conseil local FCPE des Mille Roches.

Jean-Odel Oumana, de la FCPE, parle d'un climat apaisé depuis la rentrée
Jean-Odel Oumana, de la FCPE, parle d'un climat apaisé depuis la rentrée
Les regards méfiants sont restés à la porte

Alors que le Recteur n'était officiellement venu que prendre la température d'un établissement parmi tant d'autres pour marquer cette rentrée australe, "le choix de ce collège n'est pas le fruit du hasard, souligne Jean-Odel Oumana. "Mille Roches a retrouvé son calme. Depuis la rentrée je peux vous dire qu'il n'y a plus ce chahut où chacun se regardait pour dénoncer l'autre". Autre point positif, cette fois à l'égard de l'académie, "les moyens attribués au collège l'ont bien été. Je suis également content qu'un partenariat avec le Parc national des hauts ait pu aboutir. Cela permettra de créer des activités pédagogiques au bénéfice des élèves", souligne le représentant des parents d'élèves.

Un point de vue corroboré par le principal du collège. "le Recteur m'a missionné. Mais je connais très bien le cas de ce collège. J'étais déjà Principal à Sainte-Rose et je suis surtout à la Réunion depuis 26 ans". Mais au-delà des critiques qui peuvent être formulées à l'encontre de l'ancienne Principal, le nouvel homme fort du collège s'attèle à la tâche : "Nous faisons partie du Réseau Ambition Réussite (RAR) qui aura pour mission de créer un pôle d'excellence pour emmener les bons élèves à un encore meilleur niveau". Une mission qui intègre l'implication des parents mais aussi de tout le personnel enseignant.

A plus court terme, la réouverture des sections sportives sont déjà opérantes. Une classe avec un emploi du temps renforcé verra le jour à la rentrée prochaine. "Cinq sections sportives, qui sont souvent des motifs nouveaux pour intéresser les jeunes, ont été fermées sous l'ancienne équipe" regrette-t-il.

Le collège Mille Roches de St-André a retrouvé sa quiétude
Plus incroyable, la dotation pour le retour de la langue allemande au sein des classes du collège se fera également. "Jusqu'à maintenant, nous ne proposions que l'anglais et l'espagnol", ajoute Jean-Paul Populu.

"Juste un collège qui fonctionne"

Une nouvelle méthode de travail qui semble être appréciée du personnel enseignant qui, lui, est resté peu ou proue le même. "Mes deux mots d'ordre sont le respect et l'empathie. J'ai horreur que l'on monte le ton. J'essaye de comprendre et de prendre les meilleures décisions possibles. Voyez, à la fin décembre, à la veille des vacances, j'ai convoqué les parents d'élèves de 40 collégiens souvent absents des cours. Je leur ai rappelé que la bourse allait leur être attribuée cette fois-ci mais que le prochain semestre, sans un dialogue et un retour de leurs enfants en classe, cette bourse sera coupée. Ils en sont conscients désormais", explique sereinement le Principal.

Il faudra encore quelques mois pour tirer les conclusions de ces quelques signes encourageants de la reprise scolaire, toujours est-il que le collège semble reparti sur de bons rails. "Le recteur est juste venu voir un collège qui fonctionne", sourit Jean-Paul Populu.
Ludovic Grondin
Lu 5273 fois



1.Posté par Ded le 26/01/2011 15:36

Mille Roches a retrouvé son calme après le départ de la Principale qui faisait l'unanimité contre elle...et tant pis pour les profs du Collège Bourdelle à Maontauban , en grève aujourd'hui contre elle!

Mutée mais inchangée...Nul doute qu'elle aura du mal à avoir sa prime l'an prochain!

2.Posté par Logique le 26/01/2011 18:48

C'est dingue ça, certains chefs d'établissement ont un art consommé de se faire détester...
Parfois, c'est presque à croire qu'être imbuvable fait partie du concours de recrutement !

3.Posté par Mipy le 01/02/2011 16:49

L'ancienne Principale est arrivée en septembre dernier au lycée général, technique et professionnel de Montauban qui est un des plus gros lycée de la région Midi-Pyrénées : plus de 2000 élèves et plus de 200 profs au total !
Bonjour les dégâts d'une telle mutation à moins que ce soit pour qu'elle apprenne à écouter et respecter les autres car face à toutes ces personnes cela sera plus difficile, peut-être, d'imposer son autoritarisme !
Mais quid de sa très bonne rémunération ?!

4.Posté par Ouff le 08/02/2011 09:49

http://www.ladepeche.fr/article/2011/02/08/1008288-Guy-Meriel-remplace-Helene-Pastor.html

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter