MENU ZINFOS
Social

Le collectif de lutte contre les abus bancaires : "Non aux lobbies"


A l'occasion du changement de présidence au Collectif de lutte contre les abus bancaires, trois axes de travail ont été définis : informer les usagers des banques sur les tarifs pratiqués par l'ensemble des banques, continuer les travaux engagés par le Cospar et lutter contre le lobbying des gros groupes économiques.

Par Karine Maillot - Publié le Mercredi 28 Avril 2010 à 15:29

Lundi dernier, suite à l'assemblée générale du Collectif de lutte contre les abus bancaires, il a été décidé pour "impulser une nouvelle dynamique au sein du collectif", de changer la présidence."Je quitte la présidence", indique Dominique Mardaye. Il reste au sein du collectif en tant que secrétaire. "Je ne me considère plus comme un homme de dossier", a-t-il assuré. Il passe donc le relais à Henry Grondin, ancien vice-président et également connu pour avoir été très présent dans les manifestations du Cospar. Paul Junot est désormais le vice-président et participe "à la nouvelle impulsion" du collectif.

Aujourd'hui, le collectif veut interpeller les élus, notamment ceux de la Région, pour mettre en place un fonds de garantie pour les entreprises réunionnaises afin qu'elles ne soient plus tributaires des banques. Le collectif souhaite la mise en place d'une loi spécifique pour les Dom, afin que les tarifs des banques soient plafonnés et qu'ils ne dépassent jamais le seuil de 50% du coût de la vie par rapport à la métropole, "et non plus 300% comme on peut le voir aujourd'hui".

Casser les monopoles et les lobbies

"Il y a deux mondes" à la Réunion, indique Paul Junot, "les plus gros", soit "15% du tissu économique réunionnais, (...) les pétroliers, la téléphonie mobile, la grande distribution et l'automobile", et puis "les petits"...
Le collectif veut ainsi aller dans le prolongement de l'impulsion engendrée par le Cospar en 2009 et devenir "le contre-poids du déséquilibre en luttant" contre les gros groupes, pour "qu'ils n'imposent pas leur loi".

Création d'une branche professionnelle

Une branche professionnelle a été mise en place pour défendre les petites entreprises face aux banques qui privilégient les grosses. "Les 18 millions qui ont été attribués par les banques au groupe Caillé", aujourd'hui en procédure de sauvegarde, "aurait dû être prêtés aux petites entreprises", indique Dominique Mardaye. L'enjeu est de "maintenir la paix sociale" mise en danger, assure Salim Moussajee, responsable de la cellule professionnelle au sein du collectif.

Éduquer les usagers des banques

Le collectif se présente contre le "packaging dans les banques". "Les banques abusent de l'ignorance des usagers", regrette Henry Grondin, nouveau président du collectif. "Nous irons devant les banques pour sensibiliser les usagers" contre les abus bancaires et "les informer sur le comparatif des tarifs de l'Iedom", tout en les comparant aussi avec les tarifs de la métropole. "Il y a bien les moyens de payer moins cher".

Un site Internet du collectif de lutte contre les abus bancaires sera bientôt mis en place.

Vidéo à venir




1.Posté par Bacchus le 28/04/2010 15:56

informer les usagés des banques...

C'est bien connu: à force d'être pressés comme des citrons, les usagers deviennent usés, usagés, même...

2.Posté par citoyen le 28/04/2010 18:45

Bravo à vous de lutter pour arrêter l'inflation des tarifs bancaires.

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 28/04/2010 21:51

le gouvernement umpiste a mis en place un médiateur du crédit..
quelle est son action à la Réunion?

Non au lobby des gros groupes..mais oui au lobby des associations ?

4.Posté par maminelle le 29/04/2010 04:03

c'est bien de s'occuper des banques
Quand est ce que vous allez nous occuper de claude hparau avec ses augmentations d'impots qui nous mettent sur la paille

5.Posté par citoyen le 29/04/2010 06:53

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 28/04/2010 21:51

D'accord avec la 1ère question, mais rien compris à la 2nde: pourquoi non au lobbying des gros groupes?

Qui dit qu'il n'y en a pas?

Et il faut bien que les consommateurs et petites entreprises s'organisent non?

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/04/2010 20:49

non au lobby des gros groupes, c'est ce qui est prôné ici ... mais par contre, les banques se doivent d'être attentives ...au lobby de cette association ?

7.Posté par titou le 29/04/2010 22:32

la liberté des banque commence la ou la notre s arrete!!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes