MENU ZINFOS
Société

Le collectif "Parents confinés" lance un appel de détresse


Par N.P - Publié le Mardi 14 Avril 2020 à 22:56 | Lu 4603 fois

Via un courrier adressé au Recteur de La Réunion, le Collectif Parents confinés alerte : "L’Education Nationale ne peut pas se défausser sur les parents" : 
 
Monsieur le Recteur de l’Académie de La Réunion,

Nous vivons une période inédite et des décisions d’urgence ont été prises afin de faire face à l’épidémie qui ravage le monde actuellement. Le confinement généralisé a été préconisé et, en France, le choix de la continuité pédagogique a été fait quand d'autres pays ont tout simplement reporté la rentrée scolaire. Devant la détresse des familles et le stress des enfants, des maires ont écrit à Mr Blanquer pour "ne pas rajouter une crise scolaire à la crise sanitaire".
 
Ici, à La Réunion, au terme de 3 semaines, la situation est-elle meilleure ? Il convient de faire un bilan d’étape. Cela ne peut pas se résumer à une revue comptable : 4000 tablettes, 82000 connexions, 10 000 élèves dans la nature…
 
Les enfants. Ils ont droit à une éducation et des soins délivrés par les parents; ils ont droit à l'enseignement dispensé par des enseignants, formés et recrutés pour cette mission. Cet enseignement se déroule dans un cadre spécifique qui est propice aux apprentissages. Ce cadre matériel qui est le même pour tous, assure une certaine égalité devant les apprentissages. Actuellement, les enfants sont déstabilisés à cause du confinement. Plus encore lorsque l’espace commun familial est très restreint en appartement. Dans ces conditions, il est vain de vouloir leur imposer un rythme et des méthodes comme cela se passe actuellement. C’est contraire aux règles pédagogiques et cela contrevient à l’égalité entre élèves. 
 
La maison n’est pas une salle de classe ; c’est le lieu commun où se gère toute la vie de la famille confinée; la fratrie n’est pas la camaraderie. 
 
Les parents. Ils ne comprennent pas que l’éducation nationale se soit défaussée sur eux. Ils sont soucieux de la réussite des enfants; cependant, pour la plus part, l’enseignement n'est pas leur domaine. Ils sont de bonne volonté et veulent aider leurs enfants mais pas à coup de dizaines de photocopies et cela même en maternelle ! Les enseignants maintiennent sur eux une certaine pression et contribuent à l'amalgame dangereux des statuts. Les parents mettent à mal leurs relations avec leurs enfants en exerçant ce rôle inefficace. Par ailleurs, ils ne sont en aucun cas aptes à expliquer à la fois les règles de mathématiques, de français, d’histoire, d'art, d''anglais…. Les parents sont stressés, souvent culpabilisés. Passons sur les heures entières passées derrière un écran. Voilà l'objet tant décrié hier devenu essentiel aujourd’hui ! Pourvu que les dommages pour les enfants ne soient pas plus importants que les profits intellectuels.
 
Monsieur Le Recteur, en plus du rôle d’encadrant pédagogique imposé aux parents, ces derniers doivent s’occuper de leur propre travail ou télétravail, des tâches quotidiennes etc…
 
Les enseignants. Ils sont aussi parents, en télétravail, et ils partagent les remarques précédentes. Il n’y a pas qu’un enseignant dans le foyer. Leur charge de travail est triplé et ils sont constamment pris entre le marteau et l’enclume. Les parents d'un côté qui sont en situation de grande difficulté, désespérée, au point que certains ne répondent plus aux appels, et de l'autre côté, l'administration, les inspecteurs, qui veulent des chiffres. Combien d'enfants connectés ? combien de devoirs ? combien de sites ? …. 
 
Nous convenons qu’il faille garder un lien avec la scolarité, essentiel dans notre société, cependant ne nous voilons pas la face sur les conséquences de l’improvisation, déconnectée de la vie globale. 
 
Compte tenu de ce constat, nous vous prions, monsieur le Recteur, de prendre les dispositions suivantes : 
 
De réunir une commission pédagogique et sociale pour permettre de sortir des troubles occasionnés par la situation inédite.
 
De demander aux professeurs de réguler les envoies de devoir. Les parents doivent maintenir le lien mais en AUCUN CAS REMPLACER L’ÉDUCATION NATIONALE. Une seule ( voire deux) matière par jour en primaire nous semble plus que raisonnable. Dans le secondaire une entente est à trouver pour que l’élève n'ait à traiter que deux à trois matières par jour. 
 
De demander aux professeurs de ne pas introduire de nouvelles notions, les parents n'ayant, ni les connaissances, ni les compétences, ni les conditions matérielles pour les inculquer.
 
De ne pas noter pendant la période de confinement.
 
De réaliser localement des séries d’activités audio-visuelles interactives avec les enfants, un programme accessible, en utilisant les supports de la radio-télévision publique. La quasi-totalité des foyers a une télé. A situation exceptionnelle, programme exceptionnelle.
En partenariat avec la communauté éducative, la chaîne de télévision publique pourrait proposer des moments ludiques et éducatifs. Même pendant les vacances.
 
Monsieur Le Recteur, 

Nous voulons par ce geste ne rien vous cacher des inquiétudes réelles soulevées par la continuité scolaire sous le régime du confinement. Ce courrier, nous l'enverrons aussi aux associations de parents d’élèves ainsi qu'aux syndicats. 
 
Nous comptons sur la communauté éducative instituée pour prendre en compte la complexité de la situation présente et entendre nos revendications. En espérant avoir été utiles à l’amélioration des conditions sociales des enfants. 
 
Pour le collectif
David GAUVIN




1.Posté par Confiner le 15/04/2020 06:42 (depuis mobile)

Merci pour ce collectif, effectivement depuis le confinement mon fils me déteste en plus du télétravail je dois me transformer en maitresse et franchement c est pas mon domaine.
Je suis démunie donc je fais juste le matin et le soir lecture.

2.Posté par RAZ le 15/04/2020 07:11

Il faut savoir ce qu'on veut, à lire les réseaux sociaux, on note une disparité d'opinions.

3.Posté par Marie Eveline LACOLLAY le 15/04/2020 10:08

Super ce collectif Sans compter que les profs du lycée mettent la pression sur les devoirs à rendre et se permettent de mettre en absence à justifier les élèves en VISIO je pousse un gros coup de gueule

4.Posté par Grain de goyavier le 15/04/2020 13:22 (depuis mobile)

Finés est de trop..

5.Posté par prof le 15/04/2020 14:10

Il est triste de voir que malgré tous les efforts que nous déployons mes collègues et moi pour ne pas abandonner vos enfants (contact, révisions ou bien d'autres astuces), nous trouverons toujours des critiques à notre sujet. C'est dommage!

6.Posté par maman le 15/04/2020 13:50

moi j'ai 7 enfants à la maison , du lycée, du collège et du primaire sans oublier la dernière de 2 ans . je pense qu'après le confinement je vais rentrer à l'hôpital psychiatrique. lol

7.Posté par Kiki le 15/04/2020 19:17 (depuis mobile)

Avec ce confinement, ça va faire passer l''envie à beaucoup d''entre nous de faire des gamins ! En tout les cas pour les jeunes à venir ! Ça a dû leur marquer à vie ! Pst 6 : Vs n''allez pas entrer à nouv en confinement quand ns on en sort ! Lol !

8.Posté par Camille le 15/04/2020 19:48 (depuis mobile)

Si cela pouvait faire prendre conscience à certains parents de la valeur des enseignants. Lorsque les enseignants font la grève, c''est pour améliorer les chances des enfants, afin qu''ils bénéficient de meilleures conditions d''apprentissage

9.Posté par Pic-vert le 15/04/2020 20:02

A la fin du confinement, veuillez me transmettre mon diplôme de l’ESPE et m’ajouter sur la liste des professeurs des écoles. Depuis 4 semaines, je fais à la maison, un double enseignement CP/CE2, conjugaison, compréhension écrite,orale,multiplications, questionner le monde du vivant, de l’espace...etc, géométrie, grandeurs et mesures, l’heure...,anglais, et même l,art plastique: poisson d’avril, lapin de Pâques et poème. Merci de me verser la prime aussi qui va avec car on nous a lancé dans l’arène du jour au lendemain. J’aurais été plus tranquille à copier-coller des documents sur internet et les balancer aux parents.

10.Posté par Fred le 15/04/2020 21:28 (depuis mobile)

Ça critique à longueur d’année et maintenant ils se rendent compte de la difficulté de faire cours à des enfants rois. C’est bien de voir d’où viennent les problèmes, j’espère que certains réfléchiront avant d’accuser le prof

11.Posté par Toto le 15/04/2020 22:27 (depuis mobile)

Pour ceux qui vivent le stress des devoirs à rendre avec le risque de la notation, sachez qu''aucune note ne comptera pendant tout le confinement. Aucune. Voir le discours du Ministre le 3 avril.
Ensuite je souris pour les parents dépassés. Et nous?

12.Posté par André le 18/04/2020 20:31

Que cela leur serve donc de leçon à ces parents qui ont élevé des enfants-roi, qui passent leur temps à critiquer les profs, à systématiquement soutenir leur enfants quand ils font des bêtises, à critiquer la cantine, les ASEM, etc. et à manquer totalement d'humilité et de compréhension. Un juste retour de bâton. :)

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes