MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Le coeur de la laïcité: L'école!


La laïcité est en plein dans l’actualité, par les reculades des représentants de l’État à la Réunion sur le port du foulard à l’école ; et la visite en France du pape Benoît XVI, reçu par le Président de la République, qui a pompeusement défini à cette occasion « sa » laïcité. Nicolas Sarkozy, selon un spécialiste de l’analyse politique, ne vise qu’à essayer de coller au schéma américain où religion et politique sont mêlées, dans le souci de redorer son blason en France. La réponse des laïcs (croyants ou non) a été nette : La laïcité est une!

Par aim-n.lebon@orange.fr - Publié le Samedi 13 Septembre 2008 à 00:00 | Lu 738 fois

Le cœur de la laïcité : L’école !
Le débat sur le foulard islamique prend une direction inquiétante à la Réunion. Des représentants de la politique, du syndicalisme, d’associations diverses ont poussé à une soi-disant application souple de la laïcité par le port du bandana à la place du foulard. Faut-il y voir une offensive générale pour faire en sorte que le citoyen n’existe plus finalement que par son appartenance à une communauté? Le signal a peut-être été donné par le Président Nicolas Sarkozy, un homme aux valeurs élastiques selon ses intérêts du moment, puisqu’il prétend que l’instituteur ne peut pas remplacer le prêtre, alors que tous les deux n’exercent pas leurs influences dans la même sphère.
La laïcité est bien plus que la cohabitation, même harmonieuse, des religions – ce qu’elle garantit au départ, bien entendu. Son cœur se situe, dans la défense d’un espace public où non seulement le symbole religieux, qui n’a pas de dimension, n’a pas sa place, mais où le citoyen par la garantie de l’État républicain, a la liberté d’échapper aux pesanteurs de son héritage religieux, quel qu’il soit. S’il pratique une religion, il ne doit le faire que dans un espace privé, mais il a la possibilité de s’en écarter.
Le monde évolue et cet espace public où ne doivent pas pénétrer les religions se réduit. Verra-t-on des foulards et autres symboles dans les assemblées des collectivités locales ? On n’impose pas la fréquentation sans signes religieux des administrations publiques, mais il est un lieu où le recul n’est pas possible, autrement c’est le communautarisme, qui présente toujours son meilleur visage au départ et où tout est banalisé, présenté comme sans conséquences, qui s’installe. Et lui ne reculera pas ! L’actualité dans bien des régions du monde nous le montre cruellement. Cet espace qui n’est pas négociable s’appelle l’école. C’est l’école de la République laïque qui fait de la France un pays d’intégration ; et l’identité réunionnaise a poussé sur cette terre d’intégration. L’enseignant, au-dessus ou en dehors de toute culture religieuse, a pour mission d’armer en connaissance et en sens critique tout jeune de façon à ce qu’il soit en tant qu’individu en capacité d’agir en toute liberté, afin de mieux asseoir son respect de l’autre, et d’aller jusqu’à sortir de ses choix de religion s’il le veut. Et quoi de plus positif que de veiller en dehors de toute tentation communautariste à la formation de femmes et d’hommes égaux et libres!
C’est pourquoi l’enseignant ne doit jamais perdre de vue que la formation du citoyen entre pleinement dans son travail, surtout dans une période où il n’est vu que comme un acteur économique. C’est autour de lui que toutes les énergies doivent se rassembler pour sauvegarder l’essentiel. C’est la laïcité qui permettra d’intégrer toutes les spécificités de la Réunion, et non pas la constitution d’un corps de valeurs particulières et fluctuantes qui finira par casser l’unité des Réunionnais. Et dans cet esprit, elle n’a pas à être qualifiée comme l’a dit François Hollande du PS, elle est par essence ouverte et positive, par les garanties qu’elle apporte à tous les citoyens.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes