Blog de Pierrot

Le cinéaste Oumar N'Diaye arrêté lors de l'expulsion d'un jeune Sénégalais à Paris...

La lutte contre l'immigration clandestine, qui est un droit légitime pour n'importe quel état, est une activité extrêmement délicate qui doit être menée avec beaucoup de doigté.
Aujourd'hui, la logique du chiffre et des quotas est en train de prendre le pas sur le nécessaire respect de la personne humaine et une des dernières victimes n'est autre qu'Oumar N'Diaye, un réalisateur sénégalais qui se trouvait encore à la Réunion la semaine dernière, à l'occasion du Festival international du film d'Afrique et des Iles.

Vendredi 8 Octobre 2010 - 15:28

Oumar N'Diaye était l'invité du Festival international du film d'Afrique et des Iles. Il a quitté la Réunion dimanche soir pour un transit par Paris avant de regagner Dakar.

Lundi matin, à Paris, une fois installé en classe Confort dans l'avion et peu avant le décollage, il voit arriver un jeune Sénégalais que des policiers encadrent en vue de l'expulser vers son pays d'origine. Le jeune n'est visiblement pas d'accord et se débat. Les policiers utilisent des moyens coercitifs, ce qui incite un autre passager, un Français qui a une entreprise au Sénégal, à intervenir pour leur demander un peu de retenue.

Un des policiers, visiblement très énervé, lui adresse des mots très crus avant de le menacer des pires représailles s'il ne se mêle pas de ses affaires. Le ton monte et les deux hommes manquent en venir aux mains. Ce que voyant, le commandant de bord demande à la police d'intervenir pour débarquer les trois "fauteurs de troubles" : le jeune expulsé, l'entrepreneur métropolitain et Oumar N'Diaye.

Les deux derniers sont placés en garde à vue pendant 48 heures et convoqués à comparaitre devant le tribunal correctionnel en comparution immédiate le lendemain. Et on leur demande 40.000 euros de caution en échange de leur libération.

Oumar N'Diaye prend comme avocat un neveu de Léopold Sédar Senghor et la caution est d'abord ramenée à 15.000 euros, avant de disparaitre totalement, l'avocat ayant mis en exergue les garanties de représentativité des deux personnes.

Mercredi donc, les deux hommes se présentent au tribunal correctionnel, pour la comparution immédiate. Mais, en l'absence du policier, l'affaire est renvoyée au 4 novembre, ce qui signifie que le réalisateur sénégalais devra revenir, à ses frais, du Sénégal s'il souhaite être présent à son procès.

Le comble est que cette histoire a permis de découvrir que le jeune Sénégalais, à l'origine de l'incident dans l'avion, a de son côté été relâché après qu'on ait découvert qu'il avait des papiers en règle au Portugal, et qu'il avait donc tout à fait le droit de se rendre en vacances à Paris pour visiter notre capitale...
Pierrot Dupuy
Lu 1542 fois




1.Posté par JUBILATION le 08/10/2010 18:27

Son Grand-père était certainement un vaillant tirailleur SENEGALAIS.

2.Posté par fiuman le 09/10/2010 09:51

C'est plus facile d'expulser 100 roms qu'un sénégalais!

3.Posté par boyer le 09/10/2010 10:45

policier tres enervé = aucun sang froid => n'a pas sa place dans ce boulot. devrait demissionner plutot que de se comporter de facon indigne. On comprend pourquoi il mettent un goni sur leur tete pour se cacher.

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 09/10/2010 23:59

+1 boyer..!

5.Posté par L.F. le 11/10/2010 08:26

C'est clair que les policiers ont un comportement franchement décevant. On se demande comment certains continuent à "servir" les citoyens...

6.Posté par etjosedire le 11/10/2010 13:32

La culture du chiffre, chère à Sarko, rend nos policiers frileux

7.Posté par Choupette le 11/10/2010 19:29

6.Posté par etjosedire
"... rend nos policiers frileux"

Je dirais plutôt chatouilleux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie