Faits-divers

Le casseur à la massue s'exprime à la sortie du tribunal

Mardi 10 Avril 2018 - 17:50

L'homme mis en garde à vue pour la destruction des paillotes de l'Hermitage vient de sortir du palais de justice. Il a été mis en examen pour dégradation de biens mais, lui, continue de parler de "libération du domaine public". Il est placé sous contrôle judiciaire d'ici sa convocation devant le tribunal correctionnel le 15 mai. Même décision concernant l'autre personne gardée à vue et ayant participé à la manifestation de dimanche.




Son avocat, Me Jean Christophe Molière :



Le deuxième manifestant interpellé et placé en garde à vue est également ressorti libre en attendant son jugement en mai prochain
Le deuxième manifestant interpellé et placé en garde à vue est également ressorti libre en attendant son jugement en mai prochain
Zinfos974
Lu 12983 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

81.Posté par JORI le 12/04/2018 12:29

72.Posté par Nono le 11/04/2018 16:40
Au juste quelle sanction a eu nativel suite à sa manifestation non autorisée??.

80.Posté par Romain le 12/04/2018 10:36

Post 66 Magik.

Je suis plutôt d'accord avec votre post mais juste je m arrête sur cette phrase de votre post : " A partir du moment où certains décident d'imposer un mode de vie importé et une façon de penser...."

Mais là vous parlez de quoi exactement ? Boire un canon au coucher de soleil ou manger des bons petits plats c'est pas assez universaliste pour vous ?

79.Posté par ti kreol savate deux doigts. le 12/04/2018 06:04

@ 72 "La crise requin a fermé l'accès à l'océan. Qui a manifesté, qui s'est vu insulter sur les réseaux sociaux et sur les murs? A tel point que Jean-François Nativel a pris la tête du mouvement pour faire comprendre que TOUT le monde est concerné."

Ah Bon M. Nativel est juste un homme de paille alors. Pour toi il était pas capable d'accomplir ce rôle. En gros les membres de ta communauté ont choisie de mettre Nativel à la tête de ce mouvement uniquement parce qu'il était pas de votre communauté et non parce qu'il était capable de le faire.

Tes propos sont choquants mais démontre bien cette nouvelle tactique employé de plus en plus par les gens de ta communauté qui consiste bien souvent à mettre un kreol qui y trouve son compte ( souvent de l argent ou de la notoriété) à la tête de demande qui ne sont voulu que par eux.

78.Posté par No comment le 11/04/2018 23:14 (depuis mobile)

Etat de droit pour cette i dit oui si ou te gagne un décision comme ou n''''aurait plus bagage et zot i dit que ou reste la le restaurant oui ben laisse circuler les gens mette pas barrière après n''''a 20 ans ca te passe sans problème merci aux donneur

77.Posté par No comment le 11/04/2018 23:13 (depuis mobile)

Etat de droit pour cette i dit oui si ou te gagne un décision comme ou n''aurait plus bagage et zot i dit que ou reste la le restaurant oui ben laisse circuler les gens mette pas barrière après n''a 20 ans ca te passe sans problème merci aux donneur

76.Posté par Kayam le 11/04/2018 22:36

Si nou regarde in ti pé la situation : c'est que in parti la population la Réinion la lontan péz la frustration. Légalité in ta y di, y kri lé pa mis en place, lé bafoué. Sak y koné koça zot la fé pou détourne Réinioné, zot na ka remète à zot en kestion.
Nou nana lo kèr pou essaye aksèp toute kalité domoune -mêm si nou lé pa premié- é ça depi dan'n tan lontan. Mé kan pou inpé lé tourné bon koté, pou lote pé lé à lenvèr alor ke la koulèr larzen lé lo mêm pou toute Françé, lé in pé normal ke domoune lé en kolèr. La patience na son limite konm dan toute zafèr. Y fo fé compromi, concession pou ke y dégénèr pa pliss ke ça. Mé sou la sen'n nana la brèz y rode pou arpren pli for.
Zot y enten pa domoune kozé autour d'zot ? Créol lé pa konten T !! Mwin na poin le moyen pou aplanir koiksesoi, mé sak y dirige La Réinion y doi awoir.

Nation war against nation ?? Ici La Réinion ? Arète dékoné ! Lèss pa listwar mark in page noir pou noute ti péi. Lé vrémen pa dan mon idéal de vision de vie é p'tète pa dan la vote aussi. Na bonpé y koné kossa fo fé é y fo pi perde tro lo tan.

75.Posté par zoreil land le 11/04/2018 21:31

https://www.francetvinfo.fr/france/loi-littoral-les-commerces-de-plages-menaces_1870707.html

D'autres paillotes ont été détruites en France, c'est ici que l'on fait du cinéma pour faire appliquer les lois!

74.Posté par klod le 11/04/2018 19:57

beaucoup de bla bla .............. comme souvent en "not bonne société" ......................

la loi littorale et les vieux "50 pas du roi " n'ont pas été respecté depuis si tan lontan su nout ti péi !!!!!!!!!!!!!!!. c'est factuel !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



kissa la faute? kissa l' "auteur" ? kriké, kraké , zistoir pou di ................................... zistoir le tan lontan , zistoir vérité , zistoir "l'histoire"............................ b


comme dit un vié chanson ZISKAKAN , du temps où ziskakan té sobat pou la dignité : kissa la faute , "mi sa va boire pétrole" ..................... les connaisseurs continueront " en "kér" .

ha, les erreurs du passé , les passes droits du passé ................... l'histoire est impitoyable , de génération en génération , ya .

73.Posté par le peuple le 11/04/2018 16:49

Je suis d'accord avec le fond et pas favorable au maintien des paillotes en bords de mer. APr ailleurs la loi a donné son avis. Bon juste un petit truc, pour moi, mais peut être me trompe-je (?), il serait bon qu'une minorité cesser de s'octroyer le droit de parler au nom "du créole" ou du peuple réunionnais . On peut éventuellement parler est c'est déjà bien au nom de ses militants, de ses adhérents, de ses électeurs.. Merci

72.Posté par Nono le 11/04/2018 16:40

@ 67

Est ce que le créole doit accepter sans broncher que certains sous prétexte d'avoir des entrées haut placé puissent bénéficier de passe droit?
Est ce que le créole peut jouir de la plage et de la mer et ce jusqu'à quand?


Parce que vous croyez que le zoreil accepte?

La crise requin a fermé l'accès à l'océan. Qui a manifesté, qui s'est vu insulter sur les réseaux sociaux et sur les murs? A tel point que Jean-François Nativel a pris la tête du mouvement pour faire comprendre que TOUT le monde est concerné.

Alors halte à la victimisation maladive, les bezèr de paké sont dans tous les camps, et les personnes honnêtes aussi, heureusement.

71.Posté par une réunionnaise 97410 le 11/04/2018 15:14

Post 54,Michel Barret , il s'agissait des restaurants de plage, trois TETOU,NOUNOU,VALARIS, c'est vrai, il y a un qui avait 100 ans.Les propriétaires avaient jusqu'au 11 janvier 2018 pour faire la démolition eux memes, ils ne l'ont pas fait, et au golfe juan, le 31 janvier 2018, les buldozers sont arrivés avec tout ce qui faut, et les 3 restaurants ont été démolis.
Il faut aussi dire que ce n'était pas des paillotes comme chez nous, c'était des véritables batisses qui longeaient la plage.Et ils ont été démolis, car illégaux, comme les paillotes à l'ermitage.
En métropole, la population a l'habitude de voir raser tous ces restaurants de plage illégaux qui longent le littoral, meme des maisons somptueuses qu'il faut démolir, sur la cote d'azur.
Et c'était des endroits où on mangeait bien, tout bien, respect des gens et tout, très bien reçu et tout.
Alors que ces paillotes je ne les connais meme pas, sur notre ile, si ce n'est qu'elles sont illégales comme sur la cote d'azur, comme tétou, nounou et Vallauris.

70.Posté par Choupette le 11/04/2018 14:45

17.Posté par Bob

En français ou en créole, ça donne quoi, votre charabia ... ?

20.Posté par Baltringues

Merci de prévenir, on apportera nos pliants pour savourer le spectacle !

69.Posté par Maxime le 11/04/2018 14:43

Le réunionnais perd son identité, ses racines, sa culture, ses traditions et personne ne trouve à redire.
Tourné vers cette société de surconsommation, de caddies remplies objets superflus, de voitures neuves, de maisons équipées dernier cri, il oubli sa terre, son histoire ses origines.
Il souhaite s’enrichir de tout ce qui vient d’ailleurs, ce qui est me semble-t-il très louable, mais délaisse inexorablement ses valeurs fondamentales : SES RACINES .
Dixit : Anthony CAYAMBO .
Sachez que vous aurez beaucoup à apprendre au contact de ce monsieur.
Certes, son geste malheureux qui est le reflet de toute la frustration qui est en lui est regrettable, mais croyez moi ou pas, ceux qui connaissent Anthony, le respecte de par son intelligence et de par l’attachement qu’il porte à son île, sa terre.
Nous sommes tous aujourd’hui à quelque niveau que ce soit, manipulés par des politiques, ou par ceux qui tiennent les rênes de l’économie sur le territoire. Alors continuons à rouler dans nos belles voitures payées à crédit, à engloutir toutes sortes de produits de la grande consommation et à rentrer chez nous satisfait d’avoir participé à ce semblant d’existence.
Lorsque nous critiquons, il faut le faire avec une humilité et une courtoisie qui ne laisse subsister aucune amertume. GANDHI.

68.Posté par Choupette le 11/04/2018 14:42

28.Posté par Un ti Créole au ki

Qu'est-ce que vous attendez pour le faire ?

Que les autres le fassent pour vous ?

Courageux (devant un écran) mais pas téméraire (pour l'action), on dirait ... .

Pfff ... .

67.Posté par Yab 974 le 11/04/2018 14:35 (depuis mobile)

Mi pé compren zot colère. à la base c pa les restaurateur ki la prend band nervis pou met zot chaise longue si la plage.le début y commence la!! arét fé zot victime maintenant i pét dan zot guél.ki cherche trouve

66.Posté par magik le 11/04/2018 14:25

A un moment il faut se poser les bonnes questions.
Est ce que l'Etat applique à la m^me vitesse toutes les décisions de justice ?
Si L'Etat avait fait son travail cette personne n'aurait pu eu besoin d'user d'une violence somme toute symbolique.
Est ce que le créole doit accepter sans broncher que certains sous prétexte d'avoir des entrées haut placé puissent bénéficier de passe droit?
Est ce que le créole peut jouir de la plage et de la mer et ce jusqu'à quand?
Est ce que le chantage à l'emploi est une raison suffisante pour dégrader peut être de façon irrémédiable notre environnement ?
Notre vivre ensemble est basé sur le respect. A partir du moment où certains décident d'imposer un mode de vie importé et une façon de penser , ce vivre ensemble explose.
La gentillesse ne paie pas toujours. Il faut savoir se faire respecter en fixant le seuil de tolérance.

65.Posté par Ti'coq le 11/04/2018 14:07

Ou la pa conpry enkor marmote !! An France toute mounde ète zégau ???

64.Posté par JORI le 11/04/2018 13:51

59.Posté par FG le 11/04/2018 12:18
"sauvagerie"!!!!. C'est vrai qu'il est préférable d'accepter la délinquance en col blanc. Plus discrète et pratiquée entre amis.

63.Posté par Sophie le 11/04/2018 13:32

Il est content de lui....bravo ....petit pois

62.Posté par Romain le 11/04/2018 13:06

Post 11
T en fait pas un peu beaucoup pour juste un gars qui a détruit une barrière ??
Tu n'invoques pas l'état de droit, toi tu invoques une "justice" dure digne d'états fascistes et dictatoriaux.

Mais rassure toi vous êtes de plus en plus nombreux à hair la liberté et la justice et à demander la fermeté, la discipline et la restriction des libertés.
Tu fais parti de ces gens qui voudraient que toutes les lois soient scrupuleusement respectées, tu veux aussi surement plus de flics et j'en passe.... Pauvre d'esprit, petit homme, faible que tu es.

61.Posté par Zoreol le 11/04/2018 13:02

Pour le Ornero ,se que tu dit oui et je dirais-je pourquoi pas,mais toi tu feras quoi partir dans les égouts de paris pour chassé les racailles ( Les rats il doit être suffisamment gras pour toi )

60.Posté par Romain le 11/04/2018 13:01

Post 57 : "avons nous le droit de casser des que nous sommes contre
alors allons casser les garages qui font des marges enormes et les prix des pieces 4 fois plus cher qu'ailleurs"

Réflexion interessante, je pense que ça devrait être un DEVOIR et non un DROIT.

Le DEVOIR de dénoncer les injustices de manière solidaire.
Le DEVOIR de ne pas laisser faire.

59.Posté par Michel BARET le 11/04/2018 12:38

Une petite video à l'attention des services de l'Etat et de ceux qui crient comme cette action à l'hermitage..
Bonne lecture.
https://www.youtube.com/watch?v=WWE_yg3SWxc
et j'en aie d'autres sur la Corse...

58.Posté par FG le 11/04/2018 12:18

Si on tolere ce genre de sauvagerie. C est le debut de la fin

57.Posté par momo le 11/04/2018 12:06

manifester OUI casser NON

56.Posté par huguette le 11/04/2018 11:50

A Tous meme si nous sommes d accord avec lui sur le fond

avons nous le droit de casser des que nous sommes contre

alors allons casser les garages qui font des marges enormes et les prix des pieces 4 fois plus cher qu'ailleurs

bref un peu tout quoi

il ne faut surout pas tomber dans le piége tendu par certain pour faire monter la vinaigrette

bonne journée a tous

55.Posté par bertel974 le 11/04/2018 11:43

Des sacrées têtes de vainqueurs les 2 gugusses! J'espère qu'ils seront condamné à hauteur du préjudice qu'ils ont causé?

54.Posté par Fredo974 le 11/04/2018 11:39

Deux pantins écervelés
A Champ Fleuri , c'est teat la Kurr !
N'en déplaise aux identitaires racistes et violents , la justice est la même pour tous à la Réunion
Il faut attendre le résultat du recours devant le tribunal administratif
Le slogan zistis kolonial , c'est du réchauffé !

53.Posté par Michel BARET le 11/04/2018 11:35

le 02 février 2018 .Les services de l’État ont commencé mercredi à démolir trois restaurants de plage de Golfe-Juan, installés de façon illégale depuis des années sur une plage publique de Vallauris (Alpes-Maritimes). Plusieurs bulldozers ont commencé à attaquer les bâtiments, dont certains avaient été construits il y a près d’un siècle.Ces trois établissements avaient été condamnés à démolir eux-mêmes leur bâti par le tribunal administratif de Nice en octobre 2017, mais n’avaient pas obtempéré à la date limite du 11 janvier. L’État se substitue donc à eux, à leurs frais. 250.000 euros ont été provisionnés pour cette opération de démolition, que les anciens exploitants devront rembourser. Les trois établissements ont fait appel de la décision de la justice, un appel toujours en cours, mais non suspensif.

Les propriétaires de ces restaurants occupaient «sans droit ni titre le domaine public maritime» en violation du décret plage de 2006. Ce texte «impose à tout établissement de plage d’être démontable et démonté l’hiver et d’occuper au maximum 20% de la surface de la plage et cela ne fait que commencer », a expliqué sur place Serge Castel, directeur départemental des territoires et de la mer.
Ce n'est pas une affaire ZOREIL-CREOLE Ni au chantage à l'emploi, c'est la Loi !!
Et nous c'est pour quand??? Nous lé pas plus , nous lé pas moins.

52.Posté par Esme974 le 11/04/2018 10:42

Malheureusement ce sont des pantins, gros bras et petite cervelle.
Je suis contre ces paillotes construit illégalement mais ce n'est pas à nous de faire le sale boulot.
Pour en revenir au Paillotes de l'hermitage, savez vous qu'en 2003 une décision de justice avait été acté pour leur destruction et déméngalement 40m plus loin ? La destruction devait se faire en 2004...
14 ans plus tard elles n'ont pas bougées et de plus ce sont même agrandies.
C'est se foutre de la gueule du monde.
On comprend que ça exaspère ce genre de "m'enfoutisme"

51.Posté par JORI le 11/04/2018 10:16 (depuis mobile)

44. Anonyme mouse. Quel est le rapport avec l'immigration illégale à Mayotte ?!.

50.Posté par alpha le 11/04/2018 06:12

Pour casser,démolir, détruire le bien d'autrui ,traumatiser des employés, touristes quel courage . Qu'un employeur leur donne une masse pour effectuer un travail,ils auront des poils dans les mains.

49.Posté par olive le 11/04/2018 09:08

Le muscle s'exprime.
Pour le cerveau, on cherche encore.

Quand j'entends respect de la loi et quand on connait qu'il n'y a pas si longtemps, 1/3 des cases était construite sans permis... c'est moins vrai aujourd'hui certes mais alors, il faut détruire toutes les cases construites sur terrain agricole par exemple ?

48.Posté par Créole retraitée le 11/04/2018 09:00

Ce sont d'abord nos fiers, mais lâches politiciens immoraux péï, qui depuis des décennies s'enrichissent honteusement en manipulant ces gros bras sans cervelle, qui portent la responsabilité des principaux maux qui frappent La Réunion...

Le jour viendra ou ils devront rendre des comptes de leurs coupables méfaits !!!

47.Posté par révolutionnaire en mousse le 11/04/2018 08:45

la légende dit que pendant la garde la vue , ils ont pleuré comme des petites filles, et se sont fait dessus

46.Posté par titi974 le 11/04/2018 08:36

Moi j’aimeraIs voir les mêmes manifester voir secouer les nombreux gorets qui laissent leurs poubelles et déchets sur les abords des plages , air de pique-nique cela serait aussi il me semble une avancée pour la protection de la nature environnementale mais là étrangement on ferme les yeux....

45.Posté par Hoarau le 11/04/2018 08:16 (depuis mobile)

15 mai à nou là.👍

44.Posté par Nicolas de louest le 11/04/2018 07:04 (depuis mobile)

40.
Vais essayer de bisser ce matin..

43.Posté par ti kreol le 11/04/2018 03:29

" là ou il n y a le choix qu'entre lâcheté et violence, je conseillerai la violence" Ghandi.

42.Posté par anonyme_mouse le 11/04/2018 00:46

continuez à déverser votre haine comme ça et demain nous serons dans la même situation que mayotte...

41.Posté par Zenesrebel le 11/04/2018 00:43 (depuis mobile)

La zistis makro nous vé pu isi La Rényon! Bravo pou sat y soubat kont bann kaparèr! Lo konba y komans, la zenès y lev, son zié y komans rouvèr! Y fo pa nou bès lé bra, ânon donn la min pou konbat la magouy politik, shomaz ek la vi shèr!

40.Posté par Maskagaz le 11/04/2018 00:34

Post 25 âne 1: Combien de fois faudra-t-il te répéter que La Réunion n'a jamais été une colonie? Et si ça ne te plait pas, voir post 33!...

39.Posté par Etienne le 11/04/2018 00:16

Le gros problème, c'est que ces militants, redresseurs de tords, ne se sont pas du tout inquiétés du sort des travailleurs de ces établissements, qui ont vécu leur incursion dans les restaurants comme une agression et un traumatisme. Se sont-ils seulement adressé à eux avant de mener leur action ? ou considèrent-ils les travailleurs, à l'instar des patrons de ces derniers, comme quantité négligeable ?
Pour des militants qui se battent pour que le bien public soit respecté, c'est pas très fort. A moins que le sort et l'avis des travailleurs exploités par ces patrons sans foi ni loi (et pas seulement ceux qui occupent le bord de mer, il y en a d'autres qui brassent beaucoup plus d'argent un peu plus loin sous les filaos) soient, eux aussi le cadet de leurs soucis.
En tout cas, pour des gens qui veulent soi-disant que le droit de la population soient respectés, ça commence plutôt mal et ça promet pas des "lendemains qui chantent" !

38.Posté par GIRONDIN le 11/04/2018 00:16

31.Posté par Ma sonnerie
Salut belle intervention ce matin !

37.Posté par Etienne le 10/04/2018 23:45

A post 33. En France "l'état de droit", c'est le droit des riches de faire ce qu'ils veulent... et le droit des pauvres de la fermer !
C'est le droit des capitalistes de licencier même quand ils font des profits et le droit des travailleurs licenciés de se faire matraquer s'ils protestent et de se faire condamner devant les tribunaux pour atteinte au droit de propriété des patrons !
C'est le droit des promoteurs immobiliers de vous louer des appartements pourris à prix d'or et de vous faire mettre dehors par huissier interposé si vous avez des retards de loyer parce que vous avez perdu votre emploi.
C'est le droit des promoteurs immobiliers de prélever des cotisations sociales sur la paie de leurs salariés et de ne pas les reverser pendant des années à la Sécurité sociale et à la caisse de retraite. C'est le droit de ces individus de continuer à gérer des entreprises employant des centaines de salariés, comme si de rien était !
En France, c'est la liberté du renard dans le poulailler. Et rien à attendre d'une " justice" qui ferme les yeux complaisamment devant ces états de fait, renvoie ses jugements aux calendes grecques quand il s'agit des riches... quand elle expédie un pauvre bougre au gnouf pour avoir volé un sandwich dans un magasin !

36.Posté par Candide le 10/04/2018 23:42

OAT suspendues, mais on reconstruit quand même !
C'est ça, un État de droit.

35.Posté par Kolon le 10/04/2018 23:30

Ici c'est la Reunion des Français à part! doté d' un système judiciaire à 3 vitesses
1 pour le kréol 1 pour le zoreil, 1 pour les nantis gros blanc et riches colonialistes... continuer à bourrer le crâne des gens avec des commentaires tendancieux limite raciste et vous verrez l'explosion se produire. en attendant tous les politiques s'engraissent sur le petit peuple, et ils sont où....et ils sont où???

34.Posté par Arsene le 10/04/2018 23:14

Je ne comprends pas donc si demain je construit une paillote à St Gilles pour gagner ma vie est ce que les gendarmes viendront me déloger ?

33.Posté par laurent le 10/04/2018 23:10

Quel amalgame autour du racisme à la réunion !!!! ici na point la place pour le racisme !!!!!!! nou néna tout ethnie qui vit ensemble depuis plusieurs décennies !!!!! les paillotes lé illégal , il y a eu un jugement , y fo respecté , la donne un pied , y prend un carro !!!!! ce gars avec la masse , koi la pousse à li de faire ça , néna un raison !!!! li noré du réflechir avant d'etre brutale devant domoune !!!! aprés y peut etre un ras le bol !!!!! laissons la justice fé son devoir !!!! pareil pou un autre coté vers la saline , bientot do moune sora obligé demande pardon pou passé avec zot tranzate !!!!! zot néna le droit de s'étaler comme ça su la plage ,moin lé d'accord toute business lé bon , mais néna quand meme des limites

32.Posté par Bryandoht le 10/04/2018 22:11

A post 25 ANIN
Nous sommes heureusement dans un état de droit , il appartient à la justice française de l'appliquer et le peuple peut s'exprimer démocratiquement par les moyens légaux . Si ce principe ne vous convient pas , votre place n'est pas en France, il faut s'exiler ailleurs.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 17:53 Disparition inquiétante depuis le 13 novembre