MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Le candidat Fillon en guerre contre le monde des travailleurs


- Publié le Mardi 6 Décembre 2016 à 10:47 | Lu 506 fois

Le candidat Fillon en guerre contre le monde des travailleurs
Le candidat Fillon, celui qui n'a jamais travaillé, attaché parlementaire dés l'âge de 23 ans, ministre à plusieurs reprises, et, premier ministre de Nicolas Sarkozy de 2007 à 2012, se réclamant aujourd'hui, en 2016, de l'anti- système, veut infliger à 26 ,3 millions de salariés une claque monumentale.

Claque qui affecterait, s'il était élu, nos vies par des conditions de travail dégradées, notre santé, et notre pouvoir d'achat, en travaillant plus pour gagner moins. Quel scénario hallucinant pour ceux qui, depuis la crise financière de 2008, vivent de plus en plus mal : Licenciements, SMIC et salaires non revalorisés, heures supplémentaires non payées ou mal payées, pouvoir d’achat en perte de vitesse ; Le salaire médian en France n’est pourtant que de 1.552 Euros net par mois. Observatoire des inégalités octobre 2016 (1). 
Le candidat Fillon veut supprimer les 35H, et, à minima, comme durée légale de travail, imposer 48H de travail par semaine, norme européenne en vigueur, un décret dans notre pays datant de 1919,  instaurait une telle durée, nous étions au début du XXème siècle.
Et le candidat Fillon d'oser dire qu’un décret de 1919 est une mesure extrêmement moderne…

Parce qu'il n'a jamais pointé à l'usine, travaillé dans un bureau 8H de rang ou sur une plateforme de centre d'appels, ou encore, dans un fournil à 4H du matin pour pétrir le pain, ou se retrouver sur un chantier à 38 degrés à l'ombre, ou bien ramasser nos poubelles par tous les temps, comme le font vaillamment les éboueurs, ou l’enseignant devant 35 élèves démotivés, tenu pour seul responsable de l'échec scolaire, ou encore, nos infirmières en sous effectif chronique dans les hôpitaux frisant le burn-out en dispensant des soins à toujours plus de patients. Tous ces salariés anonymes et souvent mal payés grâce auxquels la France maintient  sa place de 5eme puissance mondiale, c'est à cette France là qui bosse et dont la productivité est supérieure à celle de nos voisins allemands, c'est à cette France là que le candidat Fillon veut s'attaquer… Quelle humiliation pour tous les salariés de s’entendre dire qu'ils coûtent alors qu'ils sont productifs.

Tous les salariés, y compris ceux des 3 fonctions publiques (Etat, collectivités et hospitalière), pour lesquels le candidat Fillon  promet le plus vaste plan social de tous les temps, leur imposant de passer de 35H à 39H, éventuellement  payées 37H. Là aussi travailler plus pour gagner moins, pour la bonne raison que leur employeur l’Etat est endetté. Il va falloir alléger le fardeau de la dette publique en supprimant 500.000 postes de fonctionnaires, lesquels ? L’infirmier, le pompier, l’enseignant, le policier ??  

L'Etat, sous le gouvernement de M. Fillon premier ministre, a fait exploser la dette publique, laquelle est passée de 63,8 % du PIB en 2007 à 68,1% en 2008 pour soutenir le système financier après le scandale des subprimes : Un exemple, la banque Dexia a été refinancée à hauteur de 5 milliards d'euros en l'espace d'un week-end (30/09/2008) alors que M. Fillon déclarait le 5/09/2008 que la France était en faillite…

C’est, avant tout, le sauvetage des banques qui a fait flamber le déficit et la dette publique, alors pourquoi cet acharnement sur les fonctionnaires ? Le candidat Fillon, les désigne comme boucs émissaires d'une mauvaise gestion de l'Etat, les qualifiant de privilégiés, de tire-au-flanc, d'emplois à vie insupportables quand , dans le secteur privé, c’est toujours le moins disant social, moins disant social difficile à expliquer alors que les aides aux entreprises n'ont jamais été aussi importantes, et que le candidat Fillon veut encore les augmenter, ces transferts massifs de plusieurs milliards d'euros au détriment de nos budgets publics et sociaux, n’ont pas rempli leurs objectifs, M.Gattaz avait promis la création d’ un million d’emplois, aujourd’hui, le coût  pour les contribuables des quelques milliers d’emplois crées est chiffré à 100.000 euros par emploi, coût exorbitant et inefficace économiquement parlant.
Quel gâchis financier. De surcroît, les aides financières publiques sont siphonnées à hauteur de 70% par les grands groupes, 35% restant aux PME qui représentent 90% des entreprises !

Seuls les carnets de commandes dans une entreprise sont garants d'une reprise de l'activité économique, si le candidat Fillon était un vrai pragmatique, il saurait qu’en valorisant les salariés, il permettrait la relance de la demande offrant ainsi aux PME, principaux acteurs du monde économique, d'assurer des débouchés à leur production,  les amenant à embaucher.
Le candidat Fillon, lui, promet la casse sociale à l’encontre des 26,3 millions de salariés, avec pour corollaire une chute de la consommation mettant en difficulté nombre de petites et moyennes entreprises au profit  des plus grands groupes du Cac 40 et des contribuables les plus fortunés.

De qui l’idéologue candidat Fillon est-t-il le représentant ? 

Catherine Hélary

(1) salaire médian signifie que 50% des salariés perçoivent moins de 1.552 nets / mois source observatoire des inégalités octobre 2016




1.Posté par Pierre Balcon le 06/12/2016 16:28

Que d’âneries :
- en 2013 et selon l'INSEE le salaire net médian s’élèvait à 1 772 euros par mois ;
- le SMIC mensuel a été revalorisé 8 fois entre 2007 et 2012 , passant de 1280,07 € à 1 425,67 € soit +11,37% et de 4 fois entre 2012 et 2016 passant de 1 425,67 € 1 466 ,62 € soit + 2,9% ;
- les heures sup étaient jusqu'en 2012 défiscalisées et exonérées de charges sociales ;
- le projet de Fillon ne prévoit absolument pas de faire passer la durée hebdomadaire de travail de 35 à 48 h;
- il est plutôt rare qu'il fasse 38 degré à l'ombre à La Réunion et ailleurs en France et les boulangeries ont un peu modifié leurs conditions de travail depuis 100 ans ; j'en connais beaucoup qui préférerait travailler 8 heures dans un bureau plutôt que d'être au chômage ; les éboueurs de Marseille n'ont pas l'air en trop mauvaise santé ;
- symptôme de la difficulté de travailler comme enseignant : les candidatures n'ont jamais été aussi nombreuse que cette année pour rentrer à l'éducation nationale ( + 5 % avec 190 000 candidats pour 31 000 postes );
-la dette a surtout explosé pour maintenir ce que l'on appelle "les amortisseurs sociaux" ( personnes âgées , malades , allocataires , et elle a été augmenté depuis 5 ans de plus de 300 milliards nouveaux alors que la crise est derrière nous ;
le renflouement des banques , souvent sous forme de garanties, n'a absolument rien coûté à l'Etat , au contraire .
Pourquoi un tel délire verbal .
La classe ouvrière n'a pas besoin de ce genre d'arguments .
Elle sait, elle , de quel côté sont ses vrais défenseurs .
Ils ne sont sûrement pas du côté des bureaucrates planqués qui ne sont que les passagers clandestins de leur cause .

2.Posté par klod le 06/12/2016 17:16

fectivement , mais bon , ledidietfontainedusud soutiennent , étonnant , non ?

3.Posté par Vieux Créole le 07/12/2016 19:29

- FILLON A DÉCLARÉ VOULOIR entre autres mesures urgentes à prendre , les suivantes , s'il est élu : a) ) suppression de l'impôt sur la fortune (suppression favorable aux plus déshérités des Citoyens !) ; b ) suppression de la réforme des allocations familiales qui favorisait les bas revenus ( les plus pauvres vont être gâtés comme jamais !) ; c)! augmentation de 2 points du taux de la T.V.A (à coup sûr le niveau de vie "des gens d'en bas" connaîtra à coup sûr une amélioration sensible ! ) ... ..... _Faut-il continuer,Citoyens de notre pays ? II y a d'autres mesures "de même tonneau "dans son programme annoncé !!! Un -Un seul conseil à donner (je me l'appliquerai à moi-même! ) lire trés attentivement en plusieurs fois, mesure aprés mesure du programme qui nous sera adressé par Monsieur Fillon et T par OUS LES AUTRES CANDIDATS , avant le scrutin !!!!

4.Posté par Vieux Créole le 07/12/2016 19:32

- FILLON A DÉCLARÉ VOULOIR entre autres mesures urgentes à prendre , les suivantes , s'il est élu : a) ) suppression de l'impôt sur la fortune (suppression favorable aux plus déshérités des Citoyens !) ; b ) suppression de la réforme des allocations familiales qui favorisait les bas revenus ( les plus pauvres vont être gâtés comme jamais !) ; c)! augmentation de 2 points du taux de la T.V.A (à coup sûr le niveau de vie "des gens d'en bas" connaîtra une amélioration sensible ! ) ... ..... _Faut-il continuer,Citoyens de notre pays ? II y a d'autres mesures "de même tonneau "dans son programme annoncé !!! -Un seul conseil à donner (je me l'appliquerai à moi-même! ) : lire trés attentivement en plusieurs fois, (mesure aprés mesure ) le programme qui nous sera adressé par Monsieur Fillon et par TOUS LES AUTRES CANDIDATS , avant le scrutin !!!!

5.Posté par Pierre Balcon le 08/12/2016 08:49

à Vieux Créole.
Lire les programmes certes mais aussi les comprendre . Je voudrais ajouter au débat les arguments ci après :
Sur la mise sous condition de ressources des allocation familiales :
Notons d’abord que la réforme de allocations familiales a constitué un reniement de plus dans les engagements de F Hollande. Lors de la campagne présidentielle, l’UNAF avait en effet interrogé les candidats : « Garantissez-vous que les allocations familiales resteront universelles et ne seront pas soumises à des conditions de ressources ? ». Le futur Président Hollande avait alors répondu : « Je reste très attaché à l’universalité des allocations familiales qui sont aussi un moyen d’élargir la reconnaissance nationale à toute la diversité des formes familiales. Elles ne seront donc pas soumises à conditions de ressources. »
Le système qui a été mis en place fait désormais dépendre les allocations familiales des revenus perçus. C’est un changement complet de perspective pour la politique familiale qui était jusque là fondée sur le principe d’universalité qui voulait qu’ à situation familiale égale on devait percevoir le même montant d’allocations.
On a ainsi ouvert une brèche pour l’ensemble de notre système de protection sociale qui s’exerce des bien-portants vers les malades, des actifs vers les retraités, des familles n’ayant pas ou plus d’enfant à charge vers celles ayant des enfants à charge.
Demain accepterions nous aussi que le remboursement des soins médicaux se fasse en proportion des revenus ou que la liquidation des retraites tienne compte du niveau des revenus ?
A mon sens la « redistribution » doit se faire par le seul biais de la politique fiscale.
On parle d’une mesure limitée aux plus hauts revenus, ce qui est faux puisque les classes moyennes sont aussi touchées.
Par ailleurs la réduction du montant des allocations familiales, constitue une mesure triplement injuste :
- elle ne pénalise que les familles ayant des charges d’enfants ;
- elle porte atteinte spécifiquement aux familles de 2 enfants et plus ;
- ce sont les familles nombreuses qui subissent les pertes les plus importantes.
Sur la TVA sociale :
C’est un problème complexe qui requiert une approche macro économique intelligente.
La TVA appartient certes aux dispositifs de fiscalité interne mais frappe aussi les importations et à ce titre constitue un outil protectionniste fort devant contribuer au rétablissement de la compétitivité de nos productions . La pertinence de l’augmentation de la TVA couplée à une baisse équivalente des charges sociales doit s’analyser comme un transfert des charges pesant sur la production nationale vers la taxation des importations. Si la compensation entre baisse des charges et augmentation de la TVA s’opère bien , cette mesure ne devrait pas avoir d’effet inflationniste
Notons aussi qu’à la Réunion cette réforme ne nous impacterait pas parce que nous avons un mécanisme de TVA dérogatoire à 8,5 % . Relevons aussi que les mêmes qui fustigent ce dispositif trouvent toutes les vertus à l’octroi de mer qui obéit au même principe que la TVA sociale .
Au niveau national rappelons nous enfin que cette mesure figurait dans le programme initial de Ségolène Royal en 2007.
Sur la suppression de l’ISF
Cette question doit aussi s’apprécier en fonction d’autres éléments. La question est de savoir s’il faut maintenir un impôt qui rapporte certes 5 milliards par an et touche 330 000 contribuables mais fait fuir les capitaux et place donc notre économie sous forte dépendance des fonds de pensions américains . N’est il pas au final plus intelligent de créer les conditions d’un meilleur financement de nos entreprises, par une attractivité fiscale retrouvée de notre territoire.
Dans l’absolu cette taxation du capital dormant est juste mais à la condition que tous nos partenaires européens ou autres l’appliquent ; si tel n’est pas le cas on imagine bien que l’optimisation fiscale se fait au détriment de notre économie .
Mais rappelons nous aussi que la principale taxation du capital , sous sa forme immobilière qui est la plus importante , c’est la taxe sur le foncier bâti qui représente un prélèvement annuel de 30 milliards d’euros. Et là même cause mêmes effets : les classes populaires ont du mal à accéder à la propriété , surtout à Saint Denis d’ailleurs .


6.Posté par Pierre Balcon le 08/12/2016 16:49

La réflexion sur la justice sociale et l’évaluation de la pertinence du programme de F Fillon et des autres devraient s’alimenter non pas aux considérants fumeux de la loi sur l’égalité réelle , mais à la Théorie de la Justice , publiée en 1971 par le philosophe américain John Rawls.
En ce qui me concerne c’est ma référence .
Si, sous le « voile d’ignorance » , les partenaires se rallient en première intuition à une morale égalitaire ils demeurent cependant des êtres rationnels.
Or cette faculté de jugement leur enseigne qu’il serait irrationnel d’opter pour l’égalité des ressources s’il existe une distribution alternative dans laquelle , au prix de quelques inégalités , tous les partenaires seraient globalement mieux lotis que dans une répartition égalitaire.
Concrètement Rawls pose la question de savoir s’il vaut mieux être égaux dans la misère ou supporter quelques inégalités dans la prospérité.
Rawls opte évidemment pour un principe de différence. La réflexion qui le conduit à cette conclusion est liée à des considérations d’efficacité et d’optimisation:
- si la répartition est égalitaire, les plus talentueux et les plus énergiques n’auront aucune raison qui les incitera à développer leurs qualités et à les mettre au service de l’œuvre commune;
- si, en revanche, on leur promet des avantages plus substantiels, leur activité sera stimulée et l’accroissement des richesses sera tel que tous pourront en profiter.

Un principe qui autorise les inégalités pourvu qu’elles soient à l’avantage de tous est donc préférable à un système comme celui dans lequel nous engage la loi égalité réelle et beaucoup de dispositifs déjà en place.
La recherche de l’efficacité économique globale devient donc l’enjeu essentiel . Elle doit prendre en compte les propriétés particulières du « marché » qui ne décrit pas un état statique mais constitue un système dynamique .
Les programmes politiques des candidats doivent s’apprécier non pas en fonction de leurs effets immédiats et directs , dont beaucoup ne visent qu’à soulager à court terme la misère , mais en fonction des performances futures de notre économie qu’ils génèrent et des comportements des acteurs qu’ils induisent.
Refus de la démagogie donc et effort nécessaire. Voilà le programme gagnant pour La Réunion et la France .

7.Posté par Grangaga le 09/12/2016 17:37 (depuis mobile)

Domann'' a li lo pri in'' klou po warr'' dé fwa si il konè lo Mgr Franswa III......
Vu ke li la touzourr'' abitt'' dann''...sato, manwrr'' o fré du....patrimwann'' istorik''.....

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes