Société

Le calendrier climatique de nouveau écarté, boycott d'une réunion au Rectorat

Les syndicats pointent du doigt un "débat verrouillé". La FSU, le Sgen-CFDT et deux associations de parents d'élèves, la FCPE et l'UNAAPE ont décidé de boycotter la réunion de ce mardi au rectorat. Réunion qui devait préparer la consultation qui aura lieu dans les prochaines semaines dans les établissements scolaires et au Conseil de l'Éducation Nationale pour déterminer le calendrier scolaire de la période 2020-2023. Ci-dessous le communiqué transmis :

Mardi 4 Juin 2019 - 17:01

a

"Comme de coutume tous les 3 ans, Le prochain calendrier scolaire est soumis à consultation avant son adoption au Conseil de l’Education Nationale en juin. Courant mars, les organisations syndicales et fédérations de parents d’élèves étaient invitées à présenter des propositions pour alimenter cette consultation.
 
La FSU, le Sgen-CFDT, la FCPE et l’UNAAPE, avaient alors soutenu, une fois de plus, le principe d’un calendrier climatique civil avec une rentrée mi-février et une fin d’année en décembre.
 
Trois mois plus tard, une seconde réunion s’est tenue au Rectorat ce mardi 4 juin pour établir cette fois la liste des propositions qui pourront être versées aux débats à venir : l’académie a retenu deux modèles de calendrier possible, tous deux proches du calendrier hexagonal et en excluant d’autorité toute autre alternative.
 
Il s’agissait pourtant d’adapter le calendrier aux conditions de la Réunion pour favoriser la réussite scolaire des élèves. En effet, les fortes chaleurs perturbent considérablement les apprentissages, car elles sont source de fatigue, de mauvaise qualité de concentration et de récupération, et ce d’autant plus que le bâti scolaire sur l’île, ne répond pas aux normes thermiques.
 
Dans une période où le changement climatique génère des températures encore plus élevées et où la période chaude s’allonge, les élèves de la Réunion auraient mérité qu’on leur offre de meilleures conditions d’apprentissage.
 
Eliminer sans état d’âme la proposition d’un calendrier qui prend en compte ces paramètres, plus que n’importe quel autre, est pour nous un déni des difficultés endurés par les élèves. Nous le dénonçons !
 
Verrouiller pour la seconde fois le débat démontre, s’il en était encore besoin, le refus de l’académie de chercher la meilleure solution pour la réussite de nos élèves de la maternelle à l’université. 


En l’absence d’un débat authentiquement démocratique, nous avons décidé de boycotter cette réunion de mardi dont l’objectif évident est d’entériner un calendrier scolaire imposé par le Ministère.
 
Monsieur le Recteur, l’urgence commande, ne verrouillez pas ce débat fondamental !
 
FSU Réunion, Sgen-CFDT, FCPE, UNAAPE"
Léa Del Bel Belluz
Lu 1687 fois




1.Posté par Rest dan fenoir le 04/06/2019 20:31 (depuis mobile)

Et un gamin qui finit le lycée en décembre, pour se former ailleurs qu''ici, il perd 9 mois à rien faire et il est largué en septembre. Mais pas grave nous dit la FCPE, fédération de parents d''élève. Y a qu''à se payer des cours privés en attendant

2.Posté par A Rest dan fenoir le 05/06/2019 09:29

Nous sommes probablement l'un des seuls territoires dans l'hémisphère Sud à nous caler sur un calendrier pensé pour l'hémisphère Nord. Cherchez l'erreur !

3.Posté par cheche le 05/06/2019 11:03

post 2 Ah bon? il y a aussi des vacances scolaires tout le mois de janvier en métropole!!! vous ne devez pas avoir de marmailles scolarisés...

4.Posté par @ 1 le 05/06/2019 11:20

Plusieurs possibilités s'ouvrent à jeune qui vient d'avoir son Bac ! Quelques mois sur une vie ce n'est rien !

A une certaine époque certains élèves ont connu le redoublement ! Ces mêmes élèves réussissent très bien leur vie aujourd'hui !

Beaucoup de bachelier, pris dans la tourmente des examens ont des difficultés pour choisir leur branche, dans la précipitation on les voit faire une réorientation au bout de la 1ère année !

Rien n'est perdu ! Ces 9 mois peuvent être utilisés sous plusieurs formes !

J'étais dans les années 90 lycéen et faisait parti du Comité Académique de la Vie Lycéenne (CAVL), j'avais voté pour le calendrier climatique pour 2 raisons !

La première était à cause de mon échec scolaire. En effet, plusieurs années scolaires, où suite au premier trimestre on nous e mettait en vacances scolaire pour 2 mois, au retour en février j'avais des difficultés à reprendre !

La deuxième raison, j'ai une formation dans un lycée professionnel, je vous invite à rester une journée dans un hangar où nous nous formions à la mécanique automobile, avec un bleu épais et lourd et vous verrez qu'à 45°C il nous était impossible de nous concentrer et apprendre ! Même les profs étaient épuisés à cause de la sueur !

Je trouve que le Rectorat et le Ministère font preuve d'égoïsme en ne prenant pas en compte les paramètres de notre île, de notre climat ! C'est une attitude de dictature !

Désolé d'avoir été aussi long !

5.Posté par Oscar DUDULE le 05/06/2019 16:33

Ce calendrier scolaire est un serpent de mer. Il n'y a pas de calendrier idéal.

En 1969,,les vacances d'été commençaient vers le 23 décembre et la rentrée avait le 02 mars. Les grosses chaleurs étaient évitées.
Inconvénients : les élèves qui devaient remettre un dossier pour des écoles de métropole, devait le faire dans la précipitation.
de plus le rectorat ( vice rectorat à l'époque) évoquait de formalités administratives à faire dans une période très courtes.
Par contre je pense que l'argument :"les élèves ont oublié" ne tenait pas.

L'année civile ? pourquoi pas. en rentant fin février on élimine le grosses chaleurs et la plus grande partie de la période cyclonique..
Mais l'inconvénient est encore pour les élèves qui font s'inscrire en métropole. En Nouvelle Calédonie il y a des classes" Post bacs" pour attendre la nouvelle rentrés sans trop de perte. En fait la réalité montre que c'est peu pertinents: Prof et élèves démotivés, absences nombreuses.
il y a aussi les mutations d'enseignant qui poserait problèmes.

La situation actuelle .permet d'éviter une partie des grosses chaleurs. une partie seulement. n'oublions pas que le mois le plus chaud est février.
Alors climatiser toutes les classes ,( au moins jusqu'à l'altitude 600 mètres),est elle la solution la moins mauvaises? Pourquoi pas.

En tout cas la décision de travailler en janvier février , ne doit pas être prise dans un bureau climatisé de Saint Denis.
Mais je comprends la réaction des syndicats qui refuse de venir à une rencontre où leurs propositions sont éliminées d'emblée.
Pas facile ; dans chaque propositions il y a des choses positives et des choses négatives.

6.Posté par Vercingétorix63 le 06/06/2019 07:39

@3: ah bon? cette année 22 décembre 6 janvier, pour toutes les zones...vos enfants sont scolarisés? vraiment?

7.Posté par Vercingétorix63 le 06/06/2019 07:41

@1: ou bien il respire, se cultive, prépare la suite avec un petit job, ou mieux encore: un service civique!
Comment font ils en Nouvelle Calédonie?
Continuez à réclamer des clim pour vos enfants et aggraver la situation climatique, c'est tellement mieux!

8.Posté par Vercingétorix63 le 06/06/2019 07:43

@Dudule: Février le mois le plus chaud? euh....vous étiez où cette année? Février mars avril pareil!!!
Et ça ne va pas s'arranger!

9.Posté par A Cheche le 06/06/2019 09:12

Le système éducatif réunionnais est malade. Il continue de produire chaque année des milliers d'illettrés.
Ce n'est pas qu'une question de moyens. Les budgets consacrés à l'Education nationale sont importants.
Il faut donc réinventer l'Education. Sous peine d'aggraver la situation sociale réunionnaise qui connaît déjà un délitement accéléré. Eh oui, j'ai un fils de 10 ans. Et c'est pourquoi, il faut se soucier de l'avenir de ce territoire et tenir compte de toutes nos contraintes notamment climatiques !
Faut-il attendre que nous soyons au bord du précipice pour réagir ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie