Politique

Le budget primitif 2010 du Conseil général s'élève à 1,4 milliard d'euros

Mercredi 16 Décembre 2009 - 09:57

La présidente de la collectivité départementale a ouvert l'assemblée plénière ce matin, en définissant un cadre assez étroit pour le budget 2010. Lors de sa présentation détaillée Bachyl Vally, délégué aux finances, a confirmé la nécessité des restrictions pour 2010.


Le budget primitif 2010 du Conseil général s'élève à 1,4 milliard d'euros
C'est Jean-Claude Fidji qui a donné les premiers éléments du budget primitif 2010 “en augmentation de 0,71 % par rapport à celui de 2009”. Sur le 1,4 milliard d'euros, 1,172 milliard est affecté aux dépenses de fonctionnement, et 189 millions d'euros seront réservés à l'investissement.

Ce budget primitif 2010 comprend plusieurs projets : un plan “crèche”, le financement de 9.000 contrats uniques d'insertion, amélioration du pouvoir d'achat des personnes âgées et handicapées. Sur ce dernier point, Nassimah Dindar a confirmé le versement de l'allocation de solidarité aux personnes âgées. “Cette allocation ne sera plus versée qu'une fois par an au lieu de tous les six mois”.

Le Département multipliera, en 2010, ses actions en faveur de l'aménagement et du développement durable. La collectivité renforcera également son intervention dans le développement des énergies renouvelables. Le secteur agricole, rural et forestier bénéficiera d'un complément de crédits de paiement de 2 millions d'euros.

Lors de son intervention, Jean-Claude Fidji a également rappelé la poursuite des travaux de basculement de l'eau de l'Est vers l'Ouest, “le Grand projet d'irrigation du Littoral Ouest”. Ce sera aussi le cas pour les travaux d'entretien et de sécurisation du réseau départemental routier, “avec notamment le programme de suppression des radiers”.

“En matière de sécurité, le Département renforcera aussi son partenariat avec le SDIS, en investissant 7 millions supplémentaires pour la construction des casernes”.
Jismy Ramoudou
Lu 1564 fois



1.Posté par Bel Caf lo vré Fra le 16/12/2009 14:07

« …la poursuite des travaux de basculement de l’eau d’est en ouest » : Sé in bon zaffer, l’ouest la bezoin pou la kane irrigué, ek in production garanti pou sauve lé dé zizines qui reste…Mé band zélis conseil général la pas di à nou rien la d’sis, sirtou kan ni koné que la part de l’eau pou l’urbanisation i augmente…band planters la prend parcelle lé inquiet…band profiter l’urbanisation i rit. Lo rôle d’in zélu sé d’explique à nou tout sa…au moin ni wa bien ou nout larzan i sa va. La pa vré mon dalon ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter