MENU ZINFOS
Politique

Le budget de la Région voté: Punchlines à gogo pour la dernière de l'année


Les élus régionaux étaient de nouveau réunis ce mercredi en visioconférence à l'occasion d'une nouvelle séance plénière pour le vote du budget de la collectivité, trois semaines après les débats des orientations budgétaires. Un budget primitif 2021 voté à la majorité. Retrouvez les principales interventions des élus de la majorité et de l'opposition.

Par SI - Publié le Mercredi 16 Décembre 2020 à 21:26

Comme à chaque assemblée plénière, les membres de l'opposition et de la majorité s'étaient déjà exprimés en amont sur ce budget. L'opposition avait dégainé lundi, reprochant au président de Région Didier Robert d’entamer sa campagne électorale en "distribuant des chèques en bois à ses amis" ("Nous assistons à une pièce de théâtre: les fourberies de Didier Robert "). Le principal intéressé avait répondu dès le lendemain au groupe Le Rassemblement, déclarant avec ironie que certains parmi eux "critiquent mais envoient des courriers pour dire que notre travail est bien” (Didier Robert défend son budget).

Huguette Bello (Le Rassemblement, opposition) : "J'aurais souhaité que cette assemblée se tienne en présentiel. Vous savez que les débats sont moins vivants que ce que nous avons l'habitude dans l'hémicycle. Je pense que l'on aurait pu faire l'effort d'accueillir les conseillers régionaux, je considère même que c'est un accroc démocratique (...)

Ce vote revêt une importance particulière, je demande à nos collègues d'avoir une grande attention sur ce budget primitif. Nous vivons peut-être une des pires périodes de ces 10 dernières années, les temps sont durs et nous parlons de l'avenir de notre pays. C'est le dernier budget de votre majorité après deux mandats à la tête de la collectivité. C'est un peu l'heure du bilan avec beaucoup de chemin parcouru. Malgré le sursis de crise covid, vous vous retrouvez dans une situation politique difficile au regard du chaos budgétaire que vous avez installé. Vos tours de passe-passe, de coups de com' et de montages budgétaires grossiers ne fonctionnent plus. Votre majorité s'effrite et elle est sous assistance respiratoire. Le budget ne dépasse pas le milliard. L'an dernier, nous pensions avoir touché le fond mais en 2020 ce n'est guère mieux. Je vous pose une seule question: en 10 ans de mandat, quel satisfecit tirez-vous de votre gestion ?"


Vincent Payet (majorité) : "Avoir un double langage et une double posture n'aidera pas les citoyens à avoir confiance dans l'action publique. En dehors des punchlines et du buzz, j'ai entendu lors du conseil municipal de Saint-Denis que la Région n'était pas du côté des Dionysiens. J'étais surpris de voir balancer ces mensonges. Depuis 2010, la Région a investi près de 213 millions d'euros sur le territoire dionysien et la collectivité reverse 55 millions d'euros de fiscalité à la commune. Les fake news sont tellement monnaie courante que certains usent et abusent pour faire passer leurs mensonges pour des vérités."

Didier Robert : "Nous ne sommes pas dans une république bananière, nous sommes dans un territoire français, européen et doté de collectivités avec plusieurs compétences. L'État a également des compétences à assumer (...) Il y a dans notre territoire un niveau de pauvreté élevé, avec des familles qui souffrent et des entreprises en difficulté. Si le niveau d'investissements à La Réunion engagé a été aussi important, c'est qu'il y a eu un besoin de rattrapage en équipements publics déjà fait dans d'autres régions françaises comme l'Île-de-France."

Patricia Profil (opposition) : "Vos piliers sont en berne. Sur la continuité territoriale nous vous avons interpellé non pas sur le dispositif en tant que tel mais sur la manière dont il était géré. Nous ne sommes pas contre la continuité mais quand on met en place un dispositif, des situations viennent aussi s'y greffer. On sait que sur cette continuité, 10% des entreprises ont perdu 10% de leur chiffre d'affaires. Je voudrais un modèle réunionnais qui ose et qui sorte de sa zone de confort, qu'on ait une politique régionale ouverte sur la zone, qui ouvrirait des perspectives à l'homme réunionnais. Par ailleurs, qu'en est-il de la situation d'Air Austral ?"

Didier Robert : "Il n'y aura pas de plan social à Air Austral. Il n'est pas question aujourd'hui de licencier quiconque. Par contre, la situation est préoccupante et nous avons pris nos responsabilités en tant qu'actionnaire. L'Etat a joué le sien en déclenchant un PGE. Des discussions et des tours de table sont toujours en cours avec les différents partenaires. Air Austral assure une vraie mission de service public. Pendant le confinement, nous étions tous contents que la compagnie ait été là pour rapatrier nos concitoyens.

Sur la continuité territoriale, je sais que vous êtes contre et opposé. L'opposition est clairement opposée à la continuité territoriale, n'ayez pas peur des mots. Il y a une vraie ligne de fracture entre vous et nous. Nous y sommes très favorables et nous sommes intervenus à chaque fois qu'il a fallu le faire. Il n'est pas question de remettre en cause le dispositif."


Olivier Hoarau (opposition) : "Je rejoins naturellement les propos de mes collègues pour tenir les prochaines séances en présentiel. 10 ans de mandat, c'est tout ce qu'il vous a fallu pour aller au bout de votre échec. Vous aurez beau vous démener et balancer des contrevérités mais plus personne ne vous croit. La NRL est une gabegie, l'arrêt du tram-train est une erreur, les musées régionaux un scandale, la culture un désastre et l'écologie une catastrophe. Il est évident aujourd'hui qu'à la lecture de vos orientations budgétaires que ce sont les Réunionnais qui vont payer cette dette.
Les Réunionnais attendent une équipe régionale qui fasse preuve d'ingéniosité et qui croit en La Réunion. Une équipe qui soit attentive à leurs attentes et entendent leur souffrance, ce que vous n'avez pas fait depuis 10 ans. Vous faites des chèques en bois pour des mariages en blanc. Heureusement qu'il y a le plan de relance de l'Etat et de l'Europe, ce qui me fait dire que le budget est sous curatelle de l'Etat et l'UE. Les choix sont mauvais."


Didier Robert à Olivier Hoarau : "Vous êtes le champion de l'excessif. Vous parlez de chèque en bois: expliquez aux Réunionnais pourquoi vous écrivez en tant que maire du Port au président de Région, en nous listant des projets à hauteur de 14 millions d'euros. Nos services se tiennent naturellement à votre disposition. Mais alors, pourquoi être partenaire avec un partenaire qui ferait des chèques en bois ?  Cela voudrait-il dire que vous mettez la commune du Port sous la curatelle de la Région ? Ce n'est pas le cas. Les collectivités locales sont autonomes et chacune possède son champ de compétences. Je ne crois pas que la commune du Port construise son budget sans avoir recours à l'Europe, à l'État, le Département ou la Région."

Valérie Auber (majorité) : "Olivier Hoarau critique le budget de la Région quand dans la ville du Port il n'arrive pas à gérer un budget comme il le faut. Monsieur le maire du Port a augmenté les impôts en 2018 alors que nous sommes une des communes les plus pauvres de l'île (...) Certains critiquent alors qu'ils ne sont pas capables de faire mieux."

Karine Nabénésa (opposition) : "Ce budget a des allures de campagne électorale et il est difficile d'y voir vos priorités. Les Réunionnais ne sont pas dupes et ne doivent pas se tromper sur la lecture de ce budget primitif 2021: ce n'est pas une bonne gestion mais bien l'apport de la manne providentielle venant de l'Etat et de l'Europe de près de 400 millions qui a permis la constitution de ce budget. On ne peut que saluer ces fonds qui nous permettent de gérer la crise économique. Cela aurait été une catastrophe si nous ne disposions pas de cette manne. Cette collectivité aura été marquée par un taux d'endettement qui a explosé depuis 10 ans."

Olivier Hoarau : "J'ai entendu M.Luc Guy Fontaine dire que je suis en campagne. Je suis tous les jours en campagne et ce depuis mon premier jour en politique, depuis que je suis élu. J'ai également retenu les propos blessants de M.Virapoullé, qui ne voit qu'au Port la question de la délinquance. Je lui enverrai les chiffres de la Police nationale."

Didier Robert : "Nos travaux ont démarré à 9h30 et je pense pouvoir dire que chacun d'entre vous a pu s'exprimer et apporter des éléments de contradiction. Je ne vois pas en quoi il y aurait, selon Mme Bello, un accroc à l'exercice démocratique. Cette assemblée se tient en visioconférence comme la loi nous y autorise et je pense que nous devrions tous montrer l'exemple (...) Il y aura en 2021 des élections régionales; nous avons été élus pour agir, répondre aux préoccupations des Réunionnaises et Réunionnais pour porter un projet régional. Nous devons être chaque heure au service de l'intérêt général et être au travail.

(À Olivier Hoarau) : À plusieurs reprises, quand je vous écoute, j'ai le sentiment que la Région serait responsable de tout ce qui se passe sur le territoire. Notre territoire dispose d'un conseil départemental et d'un conseil régional, qui ont chacun leurs compétences propres, au même titre que les communes ou les intercommunalités.

(Sur l'équité en direction des communes) : les 24 communes de l'île ont pu naturellement bénéficier d'un accompagnement de la Région sur ses fonds propres, mais aussi de fonds européens. La commune de Saint-Denis a bénéficié de 25 millions d'euros, 50 millions d'euros pour Saint-Paul ou encore 11 millions pour la commune du Port. Le procès sur le manque d'équité est un mauvais procès: il s'agit ici d'argent public et j'ai l'obligation et la responsabilité que chaque Réunionnais dispose des moyens que nous mettons en oeuvre. Il y a un mois, lors de la Conférence territoriale de l'action publique, toutes les communes étaient représentées. Je propose et dis à Mme Bello mais aussi à Mme Bareigts, qui étaient parmi les toutes dernières à répondre, que je suis disponible en fonction et selon leur calendrier respectif pour venir à leurs côtés signer des conventions présentées par Saint-Denis et Saint-Paul, dans les mêmes conditions que dans les autres communes."


Huguette Bello sur la continuité territoriale : "Ce dispositif est à la limite de la légalité. Où sont les objectifs d'impact ? (...) L'enveloppe de la continuité territoriale a baissé de 35% entre l'an dernier et 2021. Vous préparez la sortie du dispositif. Face à une telle débâcle, une réflexion est à mener sur la soutenabilité financière du dispositif."

Didier Robert : "Je suis extrêmement heureux de cette discussion. Je partage comme vous que cette continuité est de la responsabilité de l'Etat selon la loi de 2003. Nous avons pu obtenir le financement à parité jusqu'en 2014. Le combat que nous devrions mener ensemble sur la continuité c'est que l'Etat finisse par reconnaitre la nécessité de participer à son financement à nos côtés. En attendant, il y a 100 000 personnes chaque année qui peuvent bénéficier du dispositif. Même si l'Etat ne répond pas présent, nous ne répondons pas aux abonnés absents."




1.Posté par Mangceriz le 16/12/2020 21:53

Okaaaay.... Tout le monde est en campagne !!!!

2.Posté par usager le 17/12/2020 00:24

Mr Robert on nous prends pour des cons la contournante de saint jo on ne voit pas le début du chantier a quand les premiers coups de pioches pardon de tractopelles et le quartier des Jacques ou une grande majorité de la population attends toujours le déploiement de la fibre commence par l opérateur zeop est à l abandon certes on a installé une armoire à côté de l école maternelle et du terrain des Jacques tout cela est en suspens alors que vous êtes empressé pour servir votre vice président maire de saint Philippe saint jo les oubliés ?

3.Posté par Faim de mandat le 17/12/2020 05:10

Ça sent le sapin, Très déçu
Pas de dispositif de zinfos 974, Pas de direct, Pas d'équipe dispo
Juste des morceaux choisis par zinfos 974 en toute indépendance, bien évidemment, incontestablement

4.Posté par TICOQ le 17/12/2020 06:20

maâme Bellot regrette de n'avoir pu jeter sa bave en présentiel. L'opposition fait ce qu'elle sait faire de mieux, elle s'oppose. What else ?

5.Posté par bato fou le 17/12/2020 09:01

Que des minables !! comment peut on encore voter ppour ces gens avec un tel spectacle !!!
Trio de donneur de leçon comme d'habitue : BELLO, O HAORAU, NABENESA

6.Posté par bouboul974 le 17/12/2020 11:37

"Sur la continuité territoriale, je sais que vous êtes contre et opposé. L'opposition est clairement opposée à la continuité territoriale, n'ayez pas peur des mots." encore un mensonge de plus de Didier ROBERT c'est bien sa gestion de cet organisme qui est mise en exergue !!! à qui profite vraiment les aides? pensez-vous qu'un simple "smicar" puissent voyager TOUS les ANS , non ! , c'est bien ceux qui peuvent le faire en sont les premiers bénéficiaires ! n'en déplaise au Président de région et les "affaires" révélées par la presse en sont en partie témoin! Quand le gouvernement de Chirac (président) avait baissé cet aide de l’État on n'a pas entendu Mr ROBERT , ce qui avait amener à Mr VERGES à arrêter cette aide! lui(Didier) malgré ce refus de l'état a fait son gros cœur a decidé que ce sont les Réunionnais qui devront payer même ceux qui ne voyage pas !!!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes