MENU ZINFOS
Société

Le billet d'humeur de Mohammed Aït-Aarab : "Demain, tous crétins?"


Loin de moi l’idée, par ce titre que certains pourraient juger provocateur, de vouloir stigmatiser qui que ce soit. Cette interrogation, je l’emprunte à Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade, réalisateurs d’un documentaire dans lequel les deux auteurs s’interrogent sur la baisse des capacités intellectuelles observées dans plusieurs pays occidentaux. Et le verdict est sans appel : notre Q.I. chute, dégringole, décline, s’effondre...

Par Mohammed Aït-Aarab - Publié le Mardi 12 Janvier 2021 à 07:30 | Lu 1361 fois

Le billet d'humeur de Mohammed Aït-Aarab : "Demain, tous crétins?"
En  cause,  selon  Barbara  Demeneix,  chercheuse  au  C.N.R.S.,  les  perturbateurs  endocriniens,  molécules  chimiques  qui  perturbent  le  fonctionnement  de  la  thyroïde  et  sont  présentes  dans  les  pesticides,  les  cosmétiques,  les  plastiques,  etc. 

Cette  information  ne  m’aurait  sans  doute  pas  inquiété  si  je  n’avais  croisé  sur  mon  chemin  un  ennemi  aussi  sournois  que  silencieux  :  Et  vous‐mêmes  qui  lisez  en  ce  moment  ce  billet,  comme  moi,  vous  êtes  régulièrement  confrontés  à  ce  nouvel  occupant  de  nos  trottoirs  et  de  nos  chemins.  Par  ailleurs  déjà  abondamment  souillés  de  détritus  de  toutes  sortes.  La  baisse  du  Q.I.  sur  laquelle  nous  alertait  le  documentaire  aurait‐elle  atteint  des  proportions  insoupçonnées  ? 

L’épidémie,  dont  aucun  média  mainstream  ne  parle  (que  veut‐on  nous  cacher  ?)  serait  d’une  ampleur  inégalée  et  toucherait  (selon  certaines  informations  ultrasecrètes)  tous  les  pays  du  monde.  Seul  le  magazine  Sciences  Humaines  a,  courageusement,  brisé  l’omerta  :  son  numéro  de  décembre  2020  consacre  un  dossier  très  documenté  à  ce  mal  terrible  dont  nous  mesurons  encore  mal  les  effets  destructeurs,  faute  d’une  recherche  scientifique  avancée  :  la  connerie  ! 

Pourtant,  certains  lanceurs  d’alerte  tentent,  depuis  des  années,  de  nous  faire  prendre  conscience  du  danger  en  pointant  du  doigt  tous  les  makottes  de  l’île.  Mais  leur  nombre,  loin  de  diminuer,  semble  croître,  de  manière  exponentielle,  donnant  ainsi  raison  au  fameux  théorème  de  Michel  Colucci  :  «  Chaque  année  il  y  a  de  plus  en  plus  de  cons,  mais  cette  année  j'ai  l'impression  que  les  cons  de  l'année  prochaine  sont  déjà  là.  » 

Certes,  on  passe  tous,  un  jour  ou  l’autre,  pour  un  crétin  aux  yeux  de  quelqu’un  d’autre.  L’important  est  d’en  avoir  conscience.  Mais  il  convient  de  distinguer  l’intermittent  de  la  crétinerie  qui,  par  mégarde,  inadvertance,  étourderie,  commet  un  acte  qu’il  regrettera.  Et  le  con  majuscule  :  celui  qui  gare  sa  voiture  sur  les  trottoirs,  les  passages  piétons  ou  les  places  pour  handicapés  ;  celui  qui  a  la  délicatesse,  en  passant  sous  vos  fenêtres,  de  vous  faire  partager  ses  goûts  musicaux  à  plus  de  85  décibels  ;  celui  qui,  Médor  au  bout  de  la  laisse,  confond  trottoir  et  déféquodrome…  Et  chacun  d’entre  vous  pourrait  enrichir  la  liste  avec  tous  les  cons  majuscules  croisés  sur  votre  route  professionnelle,  amicale,  familiale… 

En  attendant  qu’une  chaire  de  connologie  voit  le  jour,  au  Collège  de  France  ou  ailleurs,  méditons  cette  pensée  de  l’irremplaçable  Lino  Ventura  (et  de  Michel  Audiard)  :  «  les  cons,  çà  ose  tout,  c'est  même  à  çà  qu'on  les  reconnaît.  » 

Dernière  minute  :  la  presse  nous  apprend  qu’un  cluster  a  été  identifié  à  la  rivière  Langevin,  au  grand  dam  des  riverains.  Affaire  à  suivre  !




1.Posté par riverstar974 le 12/01/2021 08:04

Pas bientôt plus crétins, c'est déjà le cas...

2.Posté par Truthlurker le 12/01/2021 09:03

Un cluster a aussi été identifié au Créolia, toutes tendances confondues....

3.Posté par Marie le 12/01/2021 09:44

Nous venons d'avoir encore la preuve inéluctable que les cons sont légion dans ce monde. Pauvre société remplie de gens égoïstes, superficiels, bêtes à pleurer et plus grave, de plus en plus mauvais.

4.Posté par eh oui! le 12/01/2021 10:24

La télé a abandonné depuis longtemps son rôle éducatif ( à part quelques trop rares émissions sur la 5 et Arte) pour devenir un déversoir volontaire de nullité dont le but est , à l'évidence , de rendre les spectateurs idiots et manipulables ... Si leur QI baisse , c'est encore mieux pour les publicitaires et autres politiciens populistes qui ont besoin de ça

5.Posté par Carol MARTIN le 12/01/2021 18:43

les perturbateurs endocriniens, molécules chimiques qui perturbent le fonctionnement de la thyroïde et sont présentes dans les pesticides, les cosmétiques, les plastiques, il faut reconnaitre quand meme que pour une grande majorité , pas besoin de tout cela ! ils ont déjà pris de l avance !

6.Posté par Amadeus Prout le 12/01/2021 22:56

Post 1 à 5: Parce que, bien entendu, pour les crétins ce sont les autres...

7.Posté par Carol MARTIN le 12/01/2021 23:59

6.Posté par Amadeus Prout le 12/01/2021 22:56 jusqu a preuve du contraire ? parce que quand on voit le niveau , y'a du lourd !

8.Posté par Jean Le Monstre le 13/01/2021 12:19

Pour ceux que les cons intéressent je vous conseille cette lecture :

QUE FAIRE DES CONS pour ne pas en rester un soi-même
Auteur : Maxime ROVERE
Edition : Flammarion

Vous le trouverez même en grande surface, ou vous le commandez.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes