MENU ZINFOS
Société

Le billet d'humeur de Mohamed Aït-Aarab : "La charité se fout de l’hôpital"


Par Mohamed Aït-Aarab - Publié le Lundi 25 Mai 2020 à 09:03 | Lu 1280 fois

Le billet d'humeur de Mohamed Aït-Aarab : "La charité se fout de l’hôpital"
Mercredi 13 mai, à l’issue du Conseil des ministres, la porte parole du gouvernement, l’ineffable Sibeth Ndiaye, annonçait qu’une médaille de 1884 (et tombée dans l’oubli depuis) allait être ressuscitée afin de rendre hommage au dévouement des personnels soignants, durant l’actuelle crise sanitaire. Elle précisait également que le président de la république souhaitait « que la fête nationale soit une occasion supplémentaire de manifester l’hommage et la reconnaissance de la nation à tous ceux qui se sont engagés dans la lutte contre la Covid-19 ». 

Par contre, Mme Ndiaye ne soufflait mot des remerciements sonnants et trébuchants, à savoir les primes promises par Emmanuel Macron, renvoyées peut-être aux calendres grecques. Car, à ce jour, ces primes, entre 500 et 1500€  selon le lieu d'exercice principal des professionnels concernés, n’ont toujours pas été versées.

Quelques jours plus tôt, des députés de la majorité LREM avaient proposé que les salariés puissent faire don de jours de congé ou de RTT au bénéfice des personnels soignants. Ces congés et RTT pourraient être transformés en chèques vacances. La ministre du travail, Muriel Pénicaud, a salué cette initiative. On n’en attendait pas moins d’elle !

Avec les applaudissements quotidiens à 20 heures, ces deux initiatives ne tentent-elles de nous faire oublier les déclarations d’Emmanuel Macron, le 25 mars à Mulhouse : « à l’issue de cette crise, un plan massif d’investissement et de revalorisation de l’ensemble des carrières sera construit pour notre hôpital » ? Sans détailler ni le montant, ni les modalités de cette revalorisation, le président prenait l’engagement que « cette réponse sera profonde et dans la durée ». 

Mais les sœurs Anne de l’hôpital public ne voient toujours rien venir. Si cela peut leur mettre du baume au cœur, E. Macron qui n’en finit plus d’être dans la contrition, reconnaissait, le 15 mai, une « erreur dans la stratégie annoncée ». 

UNE ERREUR DE STRATÉGIE !!!! Voyons, M. Le Président, laisser mourir l’hôpital - comme vous et vos prédécesseurs l’avez fait -, c’est pire qu’un crime, c’est une faute. Ne pas rémunérer les personnels soignants à hauteur de leur investissement (la France, en termes de salaire des personnels soignants, figure au 22e rang, sur 33, du classement de l’O.C.D.E.), ce n’est pas une erreur de stratégie, c’est une posture idéologique. La même qui vous faisait répondre à une aide-soignante, en avril 2018 au C.H.U de Rouen, qu’il n’y avait pas d’« argent magique ». Étrangement, c’est le même argument néolibéral utilisé presque mot pour mot par l’ex-Première ministre britannique, Theresa May, l'année dernière.

Or, de « l’argent magique », comme le révèle Médiapart (« Emmanuel Macron, l’aide-soignante et l’argent magique », 5 avril 2018), la Banque Centrale Européenne en trouve chaque mois -  30 milliards d'euros - pour racheter des titres sur les marchés.

Aujourd’hui que débute le « Ségur de la Santé », le ministre Olivier Véran aura beau s’agiter pour mettre en musique la parole présidentielle, nombre de Français, soignants ou non, n’y croit pas, n’y croit plus. La parole politique, dans notre pays, est dévaluée, à force de promesses jamais tenues. Le système politique dont la crise actuelle a démontré l’archaïsme est à bout de souffle.
C’est aux citoyens de réinventer une véritable société des communs. À l’image des femmes et des hommes du service public de la santé qui, dans un contexte fortement dégradé par des décennies de gestion purement comptable de l’hôpital, ont, par leur dévouement, évité une catastrophe sanitaire majeure.

À l’image des enseignants qui, avec leurs ordinateurs personnels, des abonnements internet payés de leurs poches, ont multiplié les innovations, ont fait preuve de créativité pour faire vivre la continuité pédagogique.

À l’image de toutes celles et tous ceux qui nous ont permis de vivre presque normalement : en permettant l’ouverture des magasins d’alimentation, en ramassant régulièrement nos poubelles, en veillant sur notre sécurité…

Au cours de ces 55 jours de confinement, ce ne sont pas les premiers de cordée, si chers au cœur de nos gouvernants, qui ont fait fonctionner le pays. Ce sont bien les « premiers de corvée ». Et demain, après-demain, le jour d’après, il ne faudra pas avoir la mémoire courte !           




1.Posté par O.M le 25/05/2020 14:03

'Il n' y a pas d' argent magique': on moins là-dessus je suis d' accord avec homme qui marche puisque dans notre monde civilisé c' est necessaire pour être un minimum dans la norme, au lieu d' aller chasser et cueillir là ou il y a de quoi si il y en a.
Là, à cause du covid subitement tout le monde soutient les soignants alors que même certains d' entre eux semblent surpris.
Ils suivent une formation, que j' ai arrêté pour diverses raisons dont des difficultés pratiques(aurais pu redoubler mais non) , et exercent ensuite selon des spécialisations.
Comme je le faisais remarquer ce matin, combien de soignants étaient directement en charge des patients covid quelque soit le niveau de soins et dangerosité de celui ci?et ça représente combien par rapport à l' ensemble des soignants d' un hôpital et des libéraux et intérimaires qui continuent à exercer normalement à part des règles d' hygiène qu' ils connaissent?
Je ne discrédite pas puisque certains réussissaient très bien ce que je ne réussissais pas mais je relativise encore plus quand j' entend que revaloriser les salaires serait presque une solution miracle à leur " souffrance"(ça c' est pour les soignants psy qui voient uniquement la souffrance des autres).
Dans le public leur salaire est établit selon une grille peut-être basse par rapport au libéral ou dans le privé(infirmier récent qui gagne 3000 € net des fois ça existe en association, vu bulletin qui traînait sur le bureau..., le mien le plus haut c' était 2500 brut mensuel ce qui était déjà pas mal mais surprenait des majorés) c' est à voir mais il y a aussi sécurité de l' emploi si le travail est correctement fait(sauf en psy je persiste) et quand un patient ressort guéri ça fait du bien aussi(sauf en psy...).
Par contre les conditions de travail(Tavistock institute: facteurs de satisfaction et de contentement?), là je veux bien qu' il y ait mécontentement si charge " énorme" sans résultat au bout et chronique(sauf en psy).C'est, cas perso, comme travailler dans le privé dans une boite en train de couler sans pouvoir rien faire et sachant que le médecin fait pas son travail quand on va le voir et qu' on sait ce qui devait être fait?
A priori, pour la covid il y a du avoir une activité supplémentaire pour certains mais pas pour tous les soignants et peut-être même moins dans d' autres vu le confinement.
J' aurais peut-être tous les soignants sur le dos mais j' enfonce le clou et demande pourquoi on augmenterait pas les revenus des autres professions et en premier lieu les agriculteurs et restaurateurs puisque sans eux on crève tous(je ne me suis jamais gavé mais je sais qu' il faut que je mange un minimum et ai du " jeuner" quelques temps faute de vrais moyens suffisants, comme d' autres, et en plus grâce à mes soignants adorés, il y en a de corrects quand meme).Merde ils se suicident, les agriculteurs.
Bon, on redevient animaux et chacun cherche sa nourriture dans la forêt(s' il y en a) et celui qui y arrive pas il meurt. Là ce serait l' avènement de l' Homme 'qui fonctionne comme les autres' universellement depuis l' origine mais c' est pas très tentant et je crois qu' il y aurait une force mystique presque jouissive qui ferait que ça ne durerait pas sauf en mode compétition..
Alors, en conclusion, tous en choeur: nous manquons de moyens!

2.Posté par Thomas GILBERT le 25/05/2020 14:11

Sous le précédant quinquennat, Macron était conseiller e Hollande à l'Elysée avant d'être ministre des finances. On peine à croire qu'il n'est pas responsable de la politique de Hollande sur ces sujets.

3.Posté par Pierre VERGEREAU le 25/05/2020 15:13

En fait Mohamed, c'est tout notre système qui s'effondre car il ne défend plus des valeurs, ni un projet de d'une société humaniste et sociale, mais des profiteurs d'un libéralisme effronté où le simple citoyen ne compte pas. Je ne comprends toujours pas pourquoi certains hommes politiques veulent nous pousser vers un système à l'Américaine. Ce pays vient de nous monter son plus mauvais profil. Et dire qu'à une époque il y avait l'image du rêve Américain. En fait c'est un véritable cauchemar qui nous est montré. Nous devons nous battre pour retrouver nos valeurs et le plaisir d'être Français. Ce n'est pas gagné !

4.Posté par X le 25/05/2020 18:24

POST 3 PIERRE VERGEREAU
Vous avez absolument raison et c'est pas gagné . Le Français d'aujourd'hui passe son temps à espionner son voisin dés fois que ..., réélire les mêmes et on recommence , dans l'espoir d'avoir une tit' place à rien faire , et le must à la fin c'est observer son nombril !...
Où sont les Français d'avant , bien décriés aujourd'hui , quant aux "vieux" dont je fais partie nous sommes classés comme nuisibles , à abattre rapidement ( cela a déjà été évoqué avec le COVID , les + de 70 ans ...) je pense aux millions de morts qui se sont battus pour notre pays ,la FRANCE... Aujourd'hui ... dégoût profond .
Bref je me permets de rappeler que dans de nombreux pays de l'Est DONC EU , leurs responsables politiques ( députés , sénateurs , dirigeants) ont fait don de tout ou partie de leur salaire ( de 30% à 100% durant quelques mois) en France c'est le silence le plus total , c'est l'absentéisme total , certains dorment encore MAIS PAS TOUCHE A MON POGNON !!
Quand je lis , j'entends que des députés de ce parti de mer.e au pouvoir qui demande aux salariés de faire don de leurs heures sup , de leurs jours de congés , etc . pour les transformer en chèque vacances et en faire don aux soignants !!! EN MARCHE , où ça ?? bande de branleur , bande de voleur , bande d'incapable ...

5.Posté par Jambalac le 26/05/2020 12:59

UNE ERREUR DE STRATÉGIE !!!! Voyons, M. Le Président, laisser mourir l’hôpital - comme vous et vos prédécesseurs l’avez fait -, c’est pire qu’un crime, c’est une faute.
..............................................
Donc démission, tribunal populaire et condamnation.

6.Posté par Jambalac le 26/05/2020 13:08

Pierre, après guerre, les américains ont voulu imposer leur mode de vie économique et sociale en France. De Gaulle et autres ont dit non et ils ont inventé le "système français" (sécurité sociale etc..) que les américains ont tenté de torpiller (création de FO pour affaiblir le syndicalisme), puis les nouveaux dirigeants français se sont fait "domestiquer" par le système américain et voilà le résultat aujourd'hui.

D'abord, nos élites subissant l'influence américaine ont favorisé la création de la French-American Foundation

Puis en 2012 est créée la France China Foundation (FCF), institution franco-chinoise suivant le même modèle américain ( y sont "cooptés" Jean-Paul Agon, Jacques Attali, Laurent Fabius et plus tard MACRON, Olivier VERAN etc...)

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes