Courrier des lecteurs

Le bateau -éducation nationale- est en train de couler...

Jeudi 10 Octobre 2019 - 10:44

Telle est la réflexion d'une enseignante, reflétant celle de beaucoup d'autres. Et ce bateau n'est pas seulement de pavillon français.
Ma soeur qui vit en Espagne et est responsable d'une école privée parle-elle- de NON EDUCATION. L'émission de LCP Public Sénat parle plus généralement de "blues des professeurs".

Alors, les vocations de profs, après les infirmières, les policiers, voire les pompiers...vont elles se faire de plus en plus rares ?
Pourquoi donc ces "profs" ont-ils le "blues" ? C'est que malgré leur vocation, les choses ont beaucoup changé depuis quelques décennies : "excitation des enfants, manque crucial de concentration, violences verbales voire physiques, manque d'écoute et de respect envers le prof" ces derniers ne se sentant que bien peu soutenus par leur hiérarchie qui a tendance à "botter en touche" et fait preuve à leur égard d'un manque de reconnaissance flagrant.

Dans un premier temps, l'Education Nationale a pensé qu'il serait suffisant de réduire l'effectif des classes, de classer en ZEP ou en REP les zones à risques et d'augmenter le salaire des profs qui accepteraient d'y travailler... mais le "remède est loin d'être suffisant, car le mal est beaucoup plus profond que cela.

En fait, les profs ne peuvent pallier l'absence d'éducation parentale, car ils ont mission d'enseigner et non d'éduquer ce qui est du domaine de la sphère familiale. LES GRANDS COUPABLES sont donc CERTAINS PARENTS qui ne donnent plus à leurs enfants l'éducation qui doit leur être apportée : éducation aux règles et aux valeurs de la société : respect des autres et de toute forme d'autorité en commençant par eux-mêmes. D'ailleurs combien sont-ils à manifester le moindre intérêt à leurs résultats scolaires ne les faisant jamais travailler à la maison pour rattraper leur retard, à les confier à des clubs sportifs ou artistiques pour les occuper hors de l"école plutôt que de les laisser livrés à eux-mêmes dans la rue, le casque sur la tête et le smartphone à la main dès 4/5 ans ?

Sur ce dernier plan, des études cliniques viennent de démontrer les risques du smartphone et autre portable : désagrégation du lien familial avec perte de communication, le jeune s'isolant de ses parents au profit des jeux en ligne ou de l'envoi de multiples SMS, fatigue en classe et perte de concentration en raison d'endormissement trop tardif car le gamin joue entre 5 et 8h par jour...y compris dans son lit ! résultats scolaires de plus en plus médiocres, forte nervosité ...

Alors que faire ? Réduire le smartphone ou la tablette à 1 à 2h/jour grand maximum, autoriser l'ordinateur, mais à des fins éducatives avec suivi parental, inscrire ses enfants à des activités ludiques et éducatives voire sportives et artistiques...accompagner ses enfants à la maison dans ses devoirs et son apprentissage, lui manifestant ainsi un intérêt.

Quand on pense que c'est le rêve de tant de parents et même d'enfants dans les pays émergents que d'aller à l'école pour réussir sa vie !

Parents, il est plus qu'URGENT de reprendre en mains l'éducation de vos enfants pour ne pas en faire de votre propre faute et responsabilité des a-sociaux et autres rebuts de la société ...
Patrice Louaisel, Psychologue
Lu 730 fois




1.Posté par JORI le 10/10/2019 11:31

Tout à fait d'accord avec la conclusion.

2.Posté par Janus le 11/10/2019 08:21

Il fut un temps où être enseignant relevait d'une vraie vocation ...
Nos "Maîtres" avaient cela chevillé au corps ... Ils étaient respectés, et ils respectaient leurs élèves (même si certains faisaient parfois preuve d'autoritarisme ☺☺☺) ...

Aujourd'hui, être enseignant relève d l'alimentaire ...
Il n'y a plus cette notion de vocation, il faut gagner sa vie, alors on choisit cette solution qui ressemblait à une solution de facilité (surtout à La REUNION) ... Quatre mois de congés par an ... La retraite au bout de trente années de travail ... Une sur rémunération de 53 % ....

Le réveil est difficile aujourd'hui ... Les enseignants ne respectent plus leurs élèves, et les élèves ne respectent plus les enseignants ... Les parent sont devenus de plus en plus exigeants ...

Il ne faut pas jeter la pierre aux seuls parents,les enseignants portent une part de responsabilité dans la dégradation de notre système éducatif ...

3.Posté par A mon avis le 11/10/2019 12:56

@ 2.Posté par Janus : vous dites :
"Il ne faut pas jeter la pierre aux seuls parents,les enseignants portent une part de responsabilité dans la dégradation de notre système éducatif ... "


Il ne faut jeter la pierre à personne individuellement !

Chaque parent fait le mieux possible pour ses enfants : c'est la société moderne et son mode de vie du "toujours plus" (comme le décrit le psy. qui écrit le billet) qui rend difficile le rôle des parents !

Quant aux enseignants, s'ils deviennent enseignants simplement pour 'l'alimentaire' ils ne restent pas longtemps dans la place, compte tenu de la difficulté du métier et de la faiblesse de la rémunération.

Les enseignants, eux aussi font le mieux possible.
C'est l'ensemble du système éducatif qui pose problème depuis longtemps, notamment au niveau de la formation des enseignants. Et cela s'était notablement dégradé quand Sarkozy avait supprimé les centres de formation des maitres et réduit drastiquement les effectifs. Hollande a un peu redressé la barre, et Macron veut de nouveau réduire les effectifs et ne parle guère d'améliorer la formation des enseignants. De plus Quand les profs doivent passer leurs congés à s'adapter en urgence aux nouveaux programmes !

Les derniers suicides sont la preuve que les enseignants font plus que honnêtement leur métier et subissent durement la dégradation de leurs conditions de travail !

4.Posté par Mi le 12/10/2019 14:07 (depuis mobile)

Non. Aujourd'hui aussi être enseignant relève de la vocation !
Et d'autant plus que c'est de plus en plus dur !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >