Economie

Le Tribunal de commerce confirme la poursuite d'activité de Korbey d'Or

Mercredi 5 Avril 2017 - 18:36

[Communiqué de presse de Korbey d'Or]


Le Tribunal de commerce confirme la poursuite d'activité de Korbey d'Or
Au terme d'un jugement en date du 15 février 2017, le Tribunal de commerce de Saint-Denis a placé la société Korbey d'Or en redressement judiciaire et, conformément à la procédure, a ouvert une période d'observation d'une durée de six mois.

Au cours de ces dernières semaines, les administrateurs judiciaires désignés dans le cadre de la procédure ont analysé les comptes et établi le passif de la société. Leurs conclusions ont été présentées ce jour au Tribunal de commerce.

L'issue de l'audience confirme la viabilité du modèle économique mis en place par Korbey d'Or. Le tribunal de commerce a d'ailleurs précisé que la " trésorerie de la société est très suffisante pour faire face à l'ensemble de ses charges ". Ce retour corrobore donc la confiance exprimée par les dirigeants depuis l’ouverture de la procédure quant à la viabilité de l’entreprise et son potentiel de développement.

Le Tribunal de commerce a donc naturellement prononcé la poursuite de la période d'observation qui court jusqu'au 15 août 2017. Elle sera assortie de points d'étape périodiques et réguliers.

Il est important de rappeler que cette procédure collective n'engendre aucune gêne dans l'activité quotidienne de la société. Les prestations réalisées sur le terrain s'organiseront comme à l'accoutumée, avec le même niveau d'exigence et la même qualité de service. Les salariés de l'entreprise n'ont également pas d'inquiétudes à avoir sur leurs conditions de travail, elles ne seront aucunement impactées par la procédure.
Lu 2087 fois



1.Posté par Algue no stra le 05/04/2017 19:20

rappelons à qui le crime profite ??? enfin si le journaliste sait faire son boulot..sinon on peut lui indiquer des noms...mac carth...

2.Posté par Linda le 05/04/2017 17:29

Il est drôle le denize

3.Posté par Contribuable le 06/04/2017 09:41

ça va faire comme l'arast
Et encore le contribuable de b...sé

4.Posté par LUTTE OUVRIERE le 06/04/2017 21:52

LEVER LE SECRET DES COMPTES

Mercredi 5 février, la direction de l'entreprise d'aide à la personne Korbey d'Or était devant les juges pour négocier la poursuite ou non de l'activité de l'entreprise après que deux directeurs aient été mis en garde à vue pour présomption d’abus de biens sociaux.

Plusieurs dizaines de salariés, en grande majorité des femmes dont beaucoup ont subi la fermeture de l'ARAST, sont venus au tribunal pour entendre de leurs oreilles la réalité de la situation. Mais les juges ont décidé, sans aucun doute sur la demande du patron, de tenir l'audience à huis-clos.

À l’issue, les salariés n'ont eu pour unique information que la date d’une prochaine audience, le 14 juin alors que le patron s’éclipsait par une porte dérobée. D’ici là l’activité continue sans plus de visibilité sur son avenir.

Ces 700 salariés payées moins que le SMIC mensuel, car le temps de trajet entre deux bénéficiaires n’est pas considéré comme du temps de travail, font un métier noble et utile, celui d'aider les personnes dépendantes ou âgées, travail indispensable pour beaucoup.

En réponse, leur patron et le juge décident de discuter entre eux à huis-clos alors que la moindre des choses aurait dû être l'inverse, c'est à dire avoir accès aux comptes réels de leur entreprise pour juger par eux-mêmes de la situation qui les concerne au plus haut point.

5.Posté par Algue no stra le 06/04/2017 23:20

les salariés de cette société dispose via leur comité d'entreprise, des dispositions du code du travail en matière de droit d'alerte. Pourquoi n'utilisent ils pas leur droit ? manque de compétence ? méconnaissance du droit ?

si vous voulez, je peux vous donner le nom d'un consultant spécialisé sur l'aide aux CE, DUP et autres élus syndicaux.

6.Posté par citoyen le 07/04/2017 08:36

Lorsqu'on sait comment a été créée cette structure ROUGE avec les magouilles du grand visir et la Cardinale du département pour s'assurer son mandat de 5 ans, y a rien d'étonnant dans ce qui semble être des anomalies. Comme le précise le précédent commentaire , il y a des institutions représentatives de salariés censées disposer des informations comptables, entre autre les rapports du commissaire aux comptes; mais si ces salariées s'obstinent à végéter dans l'indifférence pour crier ensuite au scandale, ils doivent s'en prendre qu'à eux mêmes. De plus le C.G a créé le service GIP SAP au sein de la collectivité en recrutant les proches de cette élue pour accompagner et contrôler les organismes employeur tels 'korbey'??? Cet organisme vérificateur n'a pas assuré son rôle?? Par incompétence ou flatulence intellectuelle en la matière ??

7.Posté par Nanou le 07/04/2017 17:45

Pourquoi si peu de mobilisation ? Peut-être justement parce que les déléguées du personnel font partie d'un syndicat qui mange dans la main du patron !

8.Posté par Nanou le 07/04/2017 17:48

Pourquoi si peu de mobilisation ? Peut-être justement parce que les déléguées du personnel font partie majoritairement d'un syndicat qui mange dans la main du patron !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter