Faits-divers

Le Tampon: l'harceleur arrête son traitement médicamenteux et retourne en prison

Samedi 14 Avril 2018 - 08:00

L'homme avait été condamné en 2016 pour violences et menaces récurrentes sur ses voisines. Un suivi médical obligatoire lui avait été imposé par le juge. Il a décidé seul d'arrêter son traitement médicamenteux. Le quadragénaire a ainsi retrouvé ses vieux démons. Il a été de nouveau condamné à 1 an de prison ferme, dont six mois avec sursis.


Le Tampon: l'harceleur arrête son traitement médicamenteux et retourne en prison
En 2016, Stéphane Ely, âgé de 41 ans, est "condamné pour avoir harcelé, injurié et menacé deux voisines qui demeurent dans la même rue que lui au Tampon", nous rappelle le JIR. Alors que le juge lui avait imposé un suivi médical, le quadragénaire a décidé de son plein gré de stopper son traitement médicamenteux, sans en avertir quiconque.

C'est ainsi qu'il replonge dans ses menaces de mort, ses insultes et ses injures... Le quadragénaire aurait également une forte addiction à l'alcool, ce qui n'arrange en rien son comportement. 

Les experts psychiatres lui ont diagnostiqué une tendance paranoïaque, des angoisses envahissantes sur fond d'hallucinations auditives. Ce serait ces hallucinations qui l'entraîneraient à accuser ses victimes d'agir comme lui. 

"Le tribunal a condamné le quadragénaire à douze mois de prison dont six avec sursis. Il lui est interdit d'entrer en contact avec ses victimes et il doit se soigner. Les juges ont décidé de le maintenir en détention."
Charline Bakowski
Lu 1513 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2018 - 07:31 Un Saint-Paulois soupçonné d'avoir brulé sa compagne