Société

Le Tampon et les filières animales signent un protocole d'accord

Dimanche 13 Janvier 2019 - 09:20

Le Tampon est le territoire constituant la principale base de la production agricole de La Réunion.

En garantissant aux agriculteurs la préservation du foncier, la commune a permis à de nombreuses exploitations agricoles de s’installer et de se développer.

C’est notamment le cas dans les secteurs de la viande où coexistent sur le territoire tamponnais petites, moyennes et grandes exploitations, dans les différentes filières.

Selon les derniers chiffres connus, sur une surface agricole utile de 7.448 hectares, Le Tampon compte 5.040 hectares de prairies et le plus grand nombre d’exploitations d’élevage (713).

La commune est la première en terme en terme d’élevage bovins (12 000 têtes pour la viande ; 1860 têtes pour le lait pour une production de 13,4 millions de litres de lait, soit 72% de la production laitière totale de l’île).

Elle dispose aussi du plus grand nombre d’exploitations d’élevage de volailles : 380 exploitations pour un cheptel de 412.147, et le cheptel de porcins sur la commune est de 4.354.

Ces chiffres témoignent du dynamisme de l’agriculture au Tampon et de la qualité et du professionnalisme des agriculteurs et éleveurs dont le travail est facilité par la structuration remarquable des filières.

Le soutien de la commune du Tampon au secteur agricole se traduit également par les efforts déployés pour augmenter significativement la ressource en eau d’irrigation.
 
Ainsi après la réalisation de la retenue collinaire des Herbes Blanches, c’est une nouvelle retenue de grande capacité (également 350.000 m3) qui va être livrée cette année , la retenue Piton Marcellin. Dans l’avenir, le refoulement de l’eau de Dassy, ainsi que de nouvelles retenues collinaires (Piton Sahale et Piton Villiers) augmenteront encore l’eau mise à disposition des agriculteurs.
 
Mais les efforts doivent aussi s’orienter sur le plan économique en accompagnant la valorisation de la production locale et en l’accompagnant pour répondre aux besoins des consommateurs.

Le modèle de développement de l’élevage réunionnais fondé sur la structuration des filières porc, bœuf, lait, volaille et lapin sont organisées depuis plus de 40 ans au sein des interprofessions ARIBEV et ARIV. En 2018, les filières animales comptent près de 750 éleveurs et représentent 2.300 emplois directs (éleveurs, coopératives et outils industriels) répartis sur toute l’île.

Les filières animales réunionnaises assurent la production, la transformation et la commercialisation de la viande auprès de la grande distribution, des bouchers-charcutiers, des cafés-hoôtels-restaurants et des collectivités de l’île.

Dans le cadre du projet interprofessionnel DEFI Responsable 2018- 2025, les filières animales de l’ARIBEV-ARIV souhaitent poursuivre leur développement en soutenant et en valorisant les pratiques agro écologiques des éleveurs réunionnais, répondant ainsi aux attentes des consommateurs, en augmentant notamment le poids du réseau des collectivités dans la commercialisation totale de la viande pays sur le territoire.

Pour ce faire, les filières animales interprofessionnelles porc, bœuf, volaille et lapin ont développé de nombreuses actions pour inscrire durablement la viande locale dans la restauration scolaire.

Dans cet esprit, et dans le contexte de concurrence exacerbée des importations, le soutien à la production de viande locale, notamment à travers l’accès aux marchés de la restauration collective, représente un enjeu décisif et partagé par la commune du Tampon.

C’est d’ailleurs pour cela que la commune du Tampon a déjà conclu avec des producteurs de la filière viande, des marchés pour l’alimentation de la restauration scolaire.
 
Compte tenu des besoins identifiés sur la commune et des potentialités de production des filières, la mairie souhaite amplifier cet effort pour soutenir les agriculteurs.
 
C’est dans cette perspective que la commune du Tampon et les filières animales, à travers l’ARIBEV et l’ARIV, conviennent de travailler et de finaliser, dans un délai maximum de 2 mois, à compter de la signature du présent protocole d’accord, l’établissement d’une "Convention de Partenariat VIANDE PEI" pour encore mieux valoriser la production et la consommation de viande locale sur la commune du Tampon et doubler sa part dans la restauration scolaire.
Zinfos 974
Lu 1220 fois



1.Posté par justedubonsens le 13/01/2019 10:32

Bien, toujours intéressant de développer les filières. Mais une fois de plus cela se fait avec l'argent du contribuable. Alors quelle contrepartie pour le consommateur tamponnais, une baisse des prix ? Car si M. TAK dispense l'argent de l'impôt local, c'est au seul bénéfice des éleveurs qui distribuent leurs produits sur l'ensemble de l'île voire à l'export. Une fois de plus où est le bénéfice pour Nous ?

2.Posté par JORI le 13/01/2019 13:29 (depuis mobile)

Peut-être que Bassire attend que son marionnettiste super cumulard didix robertix lui envoie une note avant de se prononcer!!

3.Posté par JORI le 13/01/2019 16:06 (depuis mobile)

1. Justedubonsens. C'est pas faux. En fait on aide les agriculteurs à nous enfler.

4.Posté par Ah ahah le 13/01/2019 16:55 (depuis mobile)

Qui ne sait pas que lamour est dans.le.pré au tampon..?

5.Posté par T le 13/01/2019 21:11 (depuis mobile)

Vous avez inclus toutes ces vaches dégueulasses pleines d'énormes pustules ?..,

6.Posté par la roue le 14/01/2019 03:37

A quand la signature de la titurilisation de tout les employés communaux ?

7.Posté par Gilet Jaune le 14/01/2019 20:52

Espérons que les 23 autres communes suivront ce bel exemple !
C'est cela l'esprit Gilets Jaunes. Favoriser le local avant le national voire l'international. 1 personne qui se lance dans l'élevage c'est entre 7 et 9 emplois directs ou indirects créés. Quant on voit la quantité de viande importée et la quntité locale produite, ce genre d'initiative permettra de produire davantage encore à la Réunion. Merci Monsieur André Thien Ah Koon d'avoir pris en considération nos revendications!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter