MENU ZINFOS
Faits-divers

Le Tampon: Un "papa dépassé" attrape violemment et mord son bébé de 5 mois


Par - Publié le Vendredi 29 Novembre 2019 à 14:32 | Lu 14852 fois

Un jeune Tamponnais a ce jeudi été reconnu coupable de violences sur sa fille. Les faits remontent à 2018. Jérémie a failli à sa mission de père. Une nuit, pour laisser sa compagne se reposer, il décide de s’occuper seul de l’enfant. Il lui donne le biberon, la change, parvient à la rendormir mais au moment de la déposer dans son berceau, l’enfant se réveille et pleure à nouveau. "Je l’ai pris fort du berceau à moi", a-t-il reconnu à la barre du tribunal correctionnel de St-Pierre. S’inspirant de vidéos de massage contre les coliques visionnées sur YouTube, le père l’a ensuite frottée et massée fort, trop fort et l’a mordue même. 

L’examen pratiqué sur l’enfant a révélé des hématomes, ecchymoses, érythèmes importants mais aussi deux fractures dorsales anciennes qui selon l’expert pourraient correspondre à de violentes compressions. Alors que l’enfant n’a que 5 mois, elle a déjà été hospitalisée deux fois pour des lésions traumatiques, a souligné le parquet. 

Jérémie, lui, ne reconnaît qu’un seul épisode de violence envers sa fille. "À cette époque, je me sentais mal et je n’arrivais pas à exprimer mon mal-être", a-t-il expliqué. Le jeune homme d’une vingtaine d’années, gagné par "un sentiment d’impuissance" a soutenu son avocate Me Marina Beaumont, a échoué deux fois au concours d’aide-soignant et quatre fois à son permis. "Les circonstances particulières n’excusent pas de ne pas jouer son rôle de père", a rétorqué pour la partie civile représentant l’Arajufa, Me Tina Diot. 

Aujourd’hui, l’enfant âgée de 2 ans vit encore avec ses deux parents. Jérémie suit des soins et sa compagne est à la recherche d’un emploi. 

Pour la procureur, Caroline Calbo, les faits sont caractérisés et aggravés par des violences commises, certes sans emprise de l’alcool ni de stupéfiant, mais bien sur un mineur par l’un de ses parents. En tenant compte de l’évolution du prévenu et de sa personnalité, 18 mois de sursis ont été requis à l’encontre du "père dépassé". 

"Aujourd’hui l’enfant va bien" et un non-lieu a assistance éducative a été prononcé, a plaidé sa défense. "Je regrette tellement, j’aime ma fille de tout mon coeur", a ajouté Jérémie, en larmes. Le jeune père a finalement été condamné à 12 mois de sursis et à indemniser la partie civile, sa fille, de 4 000 euros.


Prisca Bigot
En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Kiki le 29/11/2019 17:08 (depuis mobile)

Il l''aime tellement de tout son cœur qu''il lui a cassé 2 côtes, écchymoses, hématome, érythèmes ... drôle de façon d''aimer ! Et le pti bout d'' choux qui continu sa croissance entre ces "Ténardier" ! Est ce que ce monde est sérieux ?

2.Posté par Charlie le 29/11/2019 17:33

Une nuit, pour laisser sa compagne se reposer, il décide de s’occuper seul de l’enfant


Parce que selon vous, la norme est que la compagne doit toujours s'occuper de l'enfant ?

3.Posté par Que dire ? le 29/11/2019 18:05 (depuis mobile)

Faut il en rire ou en pleurer de rage de lire de telles énormités ! 😡
Faut il en rire ou en pleurer de rage en voyant le jugement, 12 mois avec sursis pour de telles violences sur un petit bout de choux.
Et il veut être aide soignant ! 😱 😱 😱

4.Posté par Mongolito le 29/11/2019 18:42

Le gars n'est pas foutu de bosser à l'école, trouver un boulot ou réussir son permis, mais pour gicler dans une ****** sans capote, pas de problème ! Et après ça se dit "dépassé"...

5.Posté par Veridik le 29/11/2019 19:31 (depuis mobile)

Sa fille s'est constituée partie civile ?

6.Posté par Choupette le 29/11/2019 19:37

""Je regrette tellement, j’aime ma fille de tout mon coeur""

Sa fille aussi, elle en est même mordue de son géniteur.

Il regrette surtout de ne plus palper les roros des allocs ; puisqu'il rate tout ... .

7.Posté par Zavocamur le 29/11/2019 20:39 (depuis mobile)

A quand un permis pour l'autorisation de procréer ? Celà vous semble sûrement utopique, mais vu tout ce que l'on voit et entend aujourd'hui, on se demande si cette autorisation ne serait pas salutaire car c'est facile de faire des gosses et après ??

8.Posté par Oterrr le 29/11/2019 21:53 (depuis mobile)

Quelle belle justice !!!inadmissible pauvre enfant !!!

9.Posté par mahomet le 30/11/2019 00:17

de vrais cas soc's..........................

10.Posté par Clown le 30/11/2019 07:26 (depuis mobile)

Sans emprise alcool et drogue....oui c'est une 1ere....important de le souligner....

11.Posté par Raoult le 30/11/2019 13:48 (depuis mobile)

Kom diré ma grand mère....avant eduk un zenfan, fo d abord eduk ban parents

12.Posté par sim le 30/11/2019 14:18

cannibale , il faut apporter de la bouffe pour lui le pauvre.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes