Social

Le Tampon : Un "livre noir" des écoles rédigé par les enseignants et les parents d'élèves

Mercredi 6 Septembre 2017 - 11:30

Le Tampon : Un "livre noir" des écoles rédigé par les enseignants et les parents d'élèves
Une cinquantaine d’enseignants, à l’appel de l’intersyndicale, et de parents d’élèves du Tampon, ont comme prévu manifesté hier devant la mairie avant de rendre devant la sous-préfecture de Saint-Pierre. Une délégation a été reçue par Vincent Lagoguey.

La table ronde demandée par les manifestants n’aura pas lieu. "Elle n’aboutirait à rien", a confié le sous-préfet à Katell Louarn, secrétaire départementale du SNUDI-FO. Le représentant de l’Etat a également rappelé que le gouvernement avait consenti à relever le nombre de contrats aidés à 40 000. Le quota alloué à La Réunion devrait être connu d’ici à la fin de la semaine.
 
Pour autant, les enseignants et les parents ne baissent pas les bras. Un livre noir recensant les différents problèmes de sécurité notamment décrits dans les écoles de la commune liés au manque d’ATSEM, est en cours de rédaction. Ce mercredi, une permanence devant la mairie du Tampon sera tenue de 14h à 16h.  Enseignants et parents sont invités à y consigner leurs remarques.

L’état des lieux sera ensuite transmis aux autorités concernées, préfecture, rectorat, mairie, et porté à la connaissance du public.
Zinfos974
Lu 1520 fois



1.Posté par allez travaille un peu le 06/09/2017 12:38

Allé travaille un peu au lieu de prendre vacances... Depuis la rentrée mon marmay la jamais rentre l'école. La maîtresse i reste debout dans la cour l'école et i veut pas prendre marmay.
Zot la besoin d'atsem pour travaille à sot place ou qoué? donne zot salaire au taties si zot i veut que taties i fé zot travail

2.Posté par mah le 06/09/2017 13:15

A quand un livre noir des écoles qui sont incapables d'apprendre à lire et à écrire aux enfants à la fin du CM2?

3.Posté par à post 1 -ooohhh la jalouse ! le 06/09/2017 15:09

Je ne suis pas enseignante mais simple maman et je suis indignée de lire des commentaires pareils ! Comment pouvez vous penser qu'une seule personne (payée à 10000 ou 100 euros - peu importe !), puisse veiller à la sécurité et au bien être de 25 à 30 petits ? C'est surhumain !!! Vous, apparemment, c'est la garde - dans n'importe quelles conditions- de votre enfant qui importe plus !

4.Posté par John le 06/09/2017 15:37 (depuis mobile)

Tout prétexte est bon pour ne pas travailler, 4 mois de vacances par an ce n'est pas assez !

5.Posté par Daniel MALGORN le 06/09/2017 16:21

Bonjour,

je tiens à saluer la maîtresse mentionnée dans le premier message car manifestement en grève ( donc NON PAYÉE ) elle est présente sur son lieu de travail .

Si j'étais ATSEM, j'aimerais travailler AVEC elle, quant à faire son travail ..........j'aurais son concours d'admission à passer et sa formation à réussir........je ne suis pas sûr d'en avoir envie .

Si mes enfants étaient encore en maternelle, je veillerais à des conditions d'accueils calmes et propices aux apprentissages.

Si je payais des impôts locaux, je m'attendrais à ce qu'ils soient utilisés judicieusement pour la sécurité intérieure et extérieure à l'école.
(Il me paraît évident que l'hygiène générale et celle de la restauration scolaire fait partie de la sécurité .)
Voilà bien des responsabilités pour l'équipe communale.
En a-t-elle trop ?

Pourquoi ne pas confier alors la responsabilité des nominations des ATSEM à l'état avec des affectations dans la durée, leur donner ainsi la possibilité de s'intégrer pleinement à l'équipe enseignante de l'école et peut-être surtout, maintenir les liens affectifs sécurisants avec les enfants qui leurs sont confiés ?

Je préfère arrêter avant que vous me trouviez tatillon.

6.Posté par human le 06/09/2017 22:41

@ post 4

good ça... léféralgan vacances léféralgan vacances léféralgan vacances. en plus lé telman gadiamb faire l'éducation de certains marmails ! ou sent à ou utile ou voit... sympa le métier !
Nana d'concours i existe pour faire métier là ... si ou envi bonna, passe out master, après ou pass'a lu !

7.Posté par youssef bouterfes le 13/09/2017 13:54

le système français fonce encore dans la crise c'est comme un développement anarchique de cellule
qui va faire l'invasion de tissu voisin l’anarchie est entrain de toucher l'organe de l'enseignement et l’Éducation va être touché par un cancer en métastase.
que constater vous ici??
eh bien on constate au' au premier plan le salaire prime sur la fonction, l’École est redevenu un alibis pour toucher un salaire. les gens viennent pour toucher un salaire et non accomplir un devoir et travailler dans sa propre passion. dans l’expérience l’éducateur est un métier il faut aimer pour le bien faire c'est comme tous les autres métiers, c'est l'infirmière qui représente très bien le métiers. une infirmière c'est une femme qui n'aime pas être un médecin elle a la passion de vivre collé aux gens a mobilité réduite, sans demander de l'argent ni de heures sup tu las trouves partout entrain de courir pour aider les gens, dans sa façon de marcher de courir tu sais que c'est une VRAI INFIRMIÈRE..une autre pistonné parce que son père un commis d’État dans le système français lui fait un diplôme et demande a un autre commis D’État de lui faire un CV et la voila infirmière attaché dans un râtelier elle touche son salaire et ne bouge plus car primo ce n'est pas son métier et ensuite elle ne sait rien faire de ces doigts.
Mon ex arrière arrière arrière grand père tenait une école en jurisprudence qui formait les kadi les juges, lorsque l'empire arabe chuta les villes tournèrent vers les services le niveau baisse et celui qui a été rejeté dans le domaine de l'argent vient faire prêtre ou imame, le rebus n'ayant pas trouvé de place car ça nécessite ''des adoptions particulière car la ville a ses propres mode de fonctionnement'' . tous ce qui a été rejeté viens pour faire imams ou prêtre alors que l’école de mes arrière grand parents offrait des études approfondie, ces gens n'ont aucun niveau ne peuvent pas comprendre la jurisprudence, et les exercices lié a la formation , conclusion faute de passionné et de mordu a la fonction du juge, fallait fermé l’école. mes parents on plier bagage.
donc si vous continuer a avancer le plan financier sur le plan pédagogique l’école va finir par fermer ou changer de vocation, ce n'est plus la même mission, car ces gens la viennent pour le salaire pas pour la fonction, ils n'ont rien avoir avec le métier de l’Éducateur et ces exigences tant moreaux que physiques, l’Éducateur comme l'infirmière de campagne sont des missionnaire..ça nécessite tout un entrainement une préparation, c'est beaucoup plus du domaine religieux que du domaine technique et technologique
un enseignant ou une infirmière ce n'est un ingénieur en génie civile ou en génie mécanique ou électrique ou physicien et mathématiciens des salons des théoriciens ...
espérant que vous allez faire un petit arrêt un petit recule pour ne pas plonger normalement une région qui a son dos a un volcan est toujours en éveil

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >