MENU ZINFOS
Société

Le Tampon : Pneus abandonnés, viandes en décomposition et labyrinthe administratif


L’administrateur du site Band’cochon a fait une triste et dérangeante découverte sur le parcours de santé du Tampon lundi dernier. Des pneus et de la viande en décomposition empestent le parking. Depuis, il fait tout pour que la commune débarrasse le lieu de ces immondices.

Par NP - Publié le Vendredi 23 Décembre 2022 à 17:17

Il est 8h du matin lundi dernier lorsque Jacques Aulet se gare sur le parking du parcours de santé de la pointe au Tampon. L’administrateur du site Band’cochon aperçoit alors deux pneus superposés d’où émane une odeur pestilentielle. En s’approchant, il découvre que ceux-ci sont remplis de sacs de viande en décomposition où les asticots ont trouvés leur bonheur.

Il appelle le service environnement de la mairie qui veut le renvoyer vers la CASUD. "Je refuse évidemment de jouer à ce petit jeu habituel de passer de service en service", assure celui qui se présente comme un "citoyen du Tampon soucieux de l’environnement". Il affirme avoir obtenu de l’agence municipale que le nécessaire soit fait.

Le mercredi matin, Jacques Aulet retourne sur place et constate que les ordures sont toujours là. Il affirme être parvenu à contacter le cabinet du maire, qui se serait déclaré offusqué et aurait promis d’agir. Ce vendredi, les déchets étaient toujours sur place. Il contacte la mairie et la personne qu’il obtient au bout du fil lui aurait demandé d’attendre lundi, car le repas de Noël de la mairie aurait lieu ce vendredi.

Mais quelqu’un devra tôt ou tard s’occuper de ce cadeau de Noël embarrassant.




1.Posté par JACQUES AULET le 23/12/2022 17:36

merci

2.Posté par ma vérité le 23/12/2022 18:57

notre tradition sa sa ses des vrais keol a enfin MDR

3.Posté par Hattori hanzo le 23/12/2022 19:23

Les repas de Noël sont plus important que le travail pour lequel ils sont rémunérés.
Ça s'appelle le fonctionnariat....
Ou l'incompétence généralisée

4.Posté par Miss boucan le 23/12/2022 19:32

Encore une fois ,sa nout tradition !

5.Posté par Jeremie le 23/12/2022 19:43

4 jours déjà et rien n'a été fait ....
Ca dort fort à la mairie du Tampon

6.Posté par André Glaourf le 23/12/2022 19:47

gros tas de fénéants et gros makotes la réunion est sale

7.Posté par Charlie le 23/12/2022 20:17

Certaines villes traquent, filment les lieux de dépôts habituels et demandent des comptes aux cochons!

8.Posté par jojo la frite le 23/12/2022 20:29

faut-il comprendre que venir au Tamponj , c'est....... prendre un risque ENORME pour sa santé ? Mais que front donc les responsables de cette commune ? ...

9.Posté par C'est la vérité vraie... le 23/12/2022 20:42

C'est sûrement la faute à ces méchants touristes....qui souillent la Réunion

10.Posté par Ouais... le 23/12/2022 21:03

Ha la la la

11.Posté par paulux dégouté le 23/12/2022 21:59

C'est partout pareil à la Réunion. Pourtant les mairies disposent d'un personnel pléthorique mais soit incompétent, soit absent. Soit effectivement le petit jeu est de renvoyer vers cinor etc. Les citoyens payent leurs impôts locaux qui sont fixés par les mairies. Donc c'est aux mairies d'assumer leurs responsabilités. N'oublions pas la responsabilité personnelle des maires trop rarement mise en œuvre.

12.Posté par Patoche le tampon au coeur le 24/12/2022 00:01

Ouais! Affaire tellement ridicule.

En réalité la plupart des déchets sont régulièrement enlevés par les employés de la commune ou de la communauté de commune du Tampon.

Sans cela au vu du nombre de dépôts sauvages; la commune du Tampon serait une véritable décharge à ciel ouvert, ce qui n’est pas le cas.

Certes parfois cela prend quelques jours voire semaines pour que les déchets sauvages soit ramassés. Mais cela ne semble pas anormal au vu du nombre de dépôts sauvages à enlever.

Sans doute que M. Jacques Aulet n’est pas très patient et qu’il n’a pas grand chose à faire dans sa vie et que cela l’occupe d’harceler les services communaux.

En réalité son action est totalement inutile. De plus son site ne sert strictement à rien et n’améliore en rien la situation concernant les dépôts sauvages. Notons juste que cela doit lui permettre d’occuper son temps de vie er d’avoir une petite notoriété.

La plupart des tamponnais savent que la mairie du Tampon a toujours eu à cœur que les parcs de la ville soient propres. Les vrais tamponnais savent également que légèrement plus jeune le maire actuel allait de lui même vérifier l’état des parcs au petit matin …

Soyons pour une fois sincère, les opposants à TAK feraient mieux de trouver autre chose que l’environnement et la propreté des parcs pour attaquer TAK.

Si il y a un bien un domaine où TAK a toujours été performant en tant que maire c’est bien dans le domaine de l’environnement et de l’entretient des parcs et forêts de la commune.

13.Posté par JACQUES AULET le 24/12/2022 00:49

2.3.1. LE POUVOIR DE POLICE DU MAIRE En matière de lutte contre les dépôts sauvages, la personne compétente est avant tout le Maire.
En effet, ce dernier dispose du pouvoir de police (articles L 2212-1 et L 2212-2 du Code Général des Collectivités Territoriales4 ).
Il a ainsi la possibilité de mettre en application les dispositions du Code de l’Environnement destinées à lutter contre les dépôts sauvages de déchets (article L 541-3 du Code de l’Environnement5 ).
Toutefois, en cas de carence de l’autorité municipale, le Préfet peut s’y substituer et exercer un pourvoir de police spécial, afin de prendre toute mesure relative au maintien de la salubrité publique (article L 2215-1 du code des collectivités territoriales). Il convient également de rappeler que l’inaction du Maire en matière de dépôt sauvage constitue une faute lourde susceptible d’engager la responsabilité de la commune6 .
2.3.2. LES MOYENS D’ACTIONS L’arsenal législatif en vigueur présente plusieurs moyens d’actions. Ils sont présentés ci-après (voir également Tabl. 2 - ci-après page 21). 4 Art. L 2212-1 du CGCT : « Le maire est chargé, sous le contrôle administratif du représentant de l'Etat dans le département, de la police municipale, de la police rurale et de l'exécution des actes de l'Etat qui y sont relatifs ». Art. L 2212-2 du code des collectivités territoriales : « La police municipale a pour objet d'assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques. Elle comprend notamment : Tout ce qui intéresse la sûreté et la commodité du passage dans les rues, quais, places et voies publiques, ce qui comprend le nettoiement […], l'enlèvement des encombrements, […] ainsi que le soin de réprimer les dépôts, déversements, […] de toute matière ou objet de nature à nuire, en quelque manière que ce soit, à la sûreté ou à la commodité du passage ou à la propreté des voies susmentionnées […] » 5 Art. L 541-3 du CE : « Lorsque des déchets sont abandonnés, déposés ou gérés contrairement aux prescriptions du présent chapitre et des règlements pris pour leur application, l'autorité titulaire du pouvoir de police compétente avise le producteur ou détenteur de déchets des faits qui lui sont reprochés ainsi que des sanctions qu'il encourt et, après l'avoir informé de la possibilité de présenter ses observations, écrites ou orales, dans un délai d'un mois, le cas échéant assisté par un conseil ou représenté par un mandataire de son choix, peut le mettre en demeure d'effectuer les opérations nécessaires au respect de cette réglementation dans un délai déterminé. […] » 6 Conseil d’Etat statuant au contentieux : Commune de Merfy, Conseil d'Etat du 28 octobre 1977, n° 95537. Face à la constitution d’un dépôt d’ordures, sur des terrains privés riverains à la voie publique, et en dehors de tout cadre administratif régulier, il a été considéré que l’inefficacité des mesures engagées par le maire et son abstention ont constitué une faute lourde de nature à engager la responsabilité de la commune.

14.Posté par Ouais... le 24/12/2022 05:53

Post 6 un parfait supporter de se site. Dénigré le reunionnais encore et toujours.

15.Posté par piment martin le 24/12/2022 02:53

A sainte Marie c est pareil il y a plus d une semaine déjà que dans la rue de langlard une personne a déposé des branchages qui gêne la circulation et la mairie ne fait rien et cette personne est coutumière du fait elle ne veut pas respecter le calendrier

16.Posté par babafigue le 24/12/2022 06:39

Je reçois en moyenne une soixantaine de touristes tous les mois et ils me disent tous sensiblement la même chose!

L'ile est magnifique, dommage qu'elle soit si sale...

A médité.

* JACQUES AULET
Merci a vous pour votre travail sans relâche!

17.Posté par Fabio le 24/12/2022 07:43

@ c est la vérité vraie...tu plaisante j espère, dire que ce sont les touristes qui souillent la Réunion, pauvre de toi,tu crois vraiment qu un touriste s amuserais a prendre un pneu en y mettant des restes de viande en décomposition,n importe quoi!!
Ma vérité vraie que c est plûtot l oeuvre d un réunionnais soit Créole ou bien du genre Malbar ,voir Mahorais à qui n en déplaise , et pour finir cela fait trente ans que je vis à la Run et j ai bien connstater qu il n y a pas besoin de touriste pour que la Réunion soit devenu bien sale par endroit,,poubelle de déchet partout ,dépot sauvage, carcasse de voiture et j en passe...on appel cela de l incivilité et irrésponsabilité j en suis bien triste de constater que les habitants originaire de la Réunion ne respecte même pas une si petit bout de terre insulaire qui est une beauté sans égal à d autres ile , alors avant de déblaterer tes conneries abstient toi d écrire des propos dont ta vérité esr fondamentalement fausses.

18.Posté par Yab le 24/12/2022 12:12

Post 17, Fabio
Si vous ne comprenez pas le second degré, inutile de commenter les commentaires des autres.
Ou lé couillon ? Ou alors ou fé expré ?

19.Posté par Max le 24/12/2022 16:22

Et les voitures abandonnées et délabrées dans la rue général Ailleret plus de 4 véhicules
Lotissement champ Fleury près du parc automobile du tampon une décharge exemplaire

20.Posté par Toto le 25/12/2022 05:46

Pas du tout c’est à cause de l’invasion de sri lankais par millions. Évident Et de méchants touristes. On nous cache d’ailleurs que les douanes interceptent des milliers de pneus dans les bagages Si c’est vrai ! Que fait la justice laxiste ?? Vive poutine !

21.Posté par pn974 le 25/12/2022 10:03

Commentaire d'un fils du pays de passage après 30 ans d'absence:
"toujours accro de randonnés, à l' époque nuit en caverne ou belle étoile maintenant c'est simple tu ne peux pas t'égarer: tu suis les ordures ..."

22.Posté par Faustine le 25/12/2022 12:05

Bonjour,
Il est urgent que ces politiques prennent conscience de ces problèmes et fassent appliquer les textes de loi. Bande cochon ou autre adresser par mail avec photo aux maires concerné avec demande de nettoyage immédiat il en va du sanitaire.
Avec copie de ces mail à la préfecture et Ars,ainsi que les relances.
C'est vrai ce n'est pas les touristes qui salissent,il suffit de regarder certaines cour et les voitures dans les rues ça ne vient pas dans les bagages il faut être responsable de ses actes. Ne critiquez pas les touristes sans eux nombre de réunionnais ne vivrait pas confortablement ils participent grandement à l'économie locale 🤔🤞

23.Posté par jojo la frite le 25/12/2022 20:50

et pourtant, .... je l'affirme, ... les tamponnais ne sont pas des cochons ! ... j'en suis ... tamponnais OUI, mais cochon . NON ...donc, les dépôts sauvages constatés, sont sans doute, l'oeuvre des communes avoisinantes ...à moins qu'ils ne viennent directement de notre chère et douce FRANCE ....allez savoir ! ....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes