Société

Le Tampon : Le plan de prévention des risques naturels prévisibles approuvé

Mardi 24 Octobre 2017 - 09:18

Le préfet a approuvé le plan de prévention des risques (PPR) naturels prévisibles sur la commune du Tampon, vendredi dernier. Une décision qui intervient suite à l’enquête publique du 21 décembre 2016 au 21 février 2017 pour laquelle un avis favorable a été émis par le commissaire-enquêteur. 

Réunions publiques en amont, travail en collaboration avec l’association Défend Nout’ Terrain, visites de terrain… Après la forte inquiétude voire la colère affichée par des propriétaires dont les terrains étaient soumis à l’aléa inondation et mouvements de terrain, certains défendus par l’association Défend Nout' Terrain mais aussi par la municipalité, l’Etat a décidé d’engager de nouvelles études et analyses. L’objectif étant de délimiter un zonage réglementaire au plus juste des réalités. 

Les services de l’Etat accompagnés par le BRGM a prêté une oreille attentive à ces propriétaires dont la valeur de leur terrain acheté ou hérité se trouvait menacée par ces risques. 

Ainsi 178 contributions ont fait l’objet d’un déclassement, 2 en surclassement en zone rouge et 175 sans modification de zonage.  Pour la présidente de l’association Défend Nout'Terrain, Marie-Annick Sarpédon, le travail pédagogique a porté ses fruits. "Les gens avaient peur de tout perdre". Dans un premier temps, il a donc fallu faire un travail sur la compréhension de la notion de prévention des risques naturels pour ensuite étudier les situations une par une. "Nous avons expliqué à nos adhérents que s'ils étaient situés en zone rouge après études, là il n’y avait aucune possibilité. Mais notre travail a surtout consisté à faire évoluer la situation sur les parcelles intermédiaires, susceptibles d’être diminuées". 

L’arrêté préfectoral du 30 avril 2012 approuvant le plan de prévention des risques naturels prévisibles relatif aux phénomènes d’inondation sur la commune du Tampon est donc abrogé. Ce PPR n’est pas figé, outre la possibilité légale de recours dans un délai de deux mois, il pourra faire l’objet d’une nouvel révision en fonction des travaux de protection réalisés après études. 
PB
Lu 3310 fois



1.Posté par GIRONDIN le 24/10/2017 18:14

175 000 000 € pour Bat karé en navion i pourrait pas être utilisé pour endiguer certaines ravines ????

2.Posté par LA FORCE D'UN MAIRE le 25/10/2017 06:17

Sans le bras de fer engagé par le Maire du Tampon ( qui avait déchiré les cartes imposées par l'Etat ) des centaines de petits propriétaires auraient été spoliés, déshérités !
Bravo et merci au Maire du Tampon qui n'a pas baissé les bras et s'est battu pour des gens modestes contre une injustice flagrante !

3.Posté par DOGOUNET le 25/10/2017 09:44

Kan TAK y plèr, léta y baiss kilotte !

4.Posté par 51889 le 25/10/2017 10:22

@2: la farce d'un maire ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter