MENU ZINFOS
Faits-divers

Le Tampon : Il menace de tuer son ex devant ses trois enfants


Pour avoir semé la terreur lors de la communion de sa fille, le 19 juin dernier, un Tamponnais a été condamné ce lundi par le tribunal de Saint-Pierre à trois ans ferme dont un an assorti d’un sursis probatoire.

Par Annaëlle QUERTIER - Publié le Lundi 21 Juin 2021 à 18:04

Le Tampon : Il menace de tuer son ex devant ses trois enfants
La journée du 19 juin dernier devait rimer avec bonheur pour une fillette de 9 ans. En présence de ses proches, la petite Tamponnaise célébrait sa communion. Pour l’occasion, son père, Nicolas, interdit d'approcher son ex-compagne pour l’avoir violentée, avait tout de même été convié.
 
Au fil de la journée, le géniteur s’imbibe de rhum et de bières. Très vite, une altercation éclate. Le trentenaire s’insurge contre un geste déplacé qu’aurait eu un homme envers son ex-compagne. Plutôt que de s’en prendre à son supposé rival, Nicolas décharge sa colère sur la mère de ses trois enfants.
 
Enregistré par son beau-fils, le mis en cause insulte et menace de mort sa victime durant 4 minutes 15. Le tout en présence de ses enfants âgés entre 3 et 15 ans. Appelés par l'aîné, les gendarmes viendront mettre fin à ce désolant spectacle. 
 
Ce lundi, au cours de l'audience de comparution immédiate, le président d'audience tient entre ses mains trois feuilles retranscrivant le flot d’insultes. "Je vais te couper. Ton sang va couler dans une marmite. Je vais te faire cuire", fait lecture le magistrat dans une salle d’audience plongée dans le silence.
 
Dans le prétoire, le prévenu assure se souvenir de rien. À l’exception d’être victime d’un complot. "Quand je bois, je pète un câble. Ils le savent ça", lance-t-il.
 
Interrogé sur son alcoolisation chronique, Nicolas affirme consommer de l’alcool qu’à de rares occasions. "Mais quand je bois, ça arrive que je rencontre des problèmes", concède-t-il.
 
Condamné par le passé à sept reprises, notamment pour des faits de violences et menaces de mort, le Tamponnais s’excuse finalement à demi-mot à la fin de l’instruction de son dossier.

Des excuses qui sonnent creuses pour la représentante du ministère public, inquiète du devenir des victimes. "Il insulte son ancienne compagne devant ses propres enfants, alors qu’il a l’interdiction formelle d’entrer en contact avec elle. C’est un danger pour ses enfants", fustige la parquetière, avant de requérir 3 ans d’emprisonnement dont un assorti d’un sursis probatoire pendant deux ans.
 
Des réquisitions suivies à la lettre par le tribunal, révoquant également une précédente peine de huit mois de prison. Après l'interdiction d'entrer en contact avec son ancienne compagne, Nicolas n'a désormais plus le droit de s'approcher de ses enfants. 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes