MENU ZINFOS
Economie

Le TCO lève le voile sur sa future centrale d'achat


- Publié le Mercredi 6 Mai 2015 à 15:06 | Lu 2699 fois

Les adjoints de La Possession (Robert Tuco) et de St-Paul (Fabrice Marouvin) ont présenté le projet de centrale d'achat
Les adjoints de La Possession (Robert Tuco) et de St-Paul (Fabrice Marouvin) ont présenté le projet de centrale d'achat
Une première à La Réunion et dans les DOM. Le Territoire de la Côte Ouest a levé le voile ce matin sur sa future centrale d’achat.
 
Cet outil tentera de lever de multiples freins, que l’on soit placé du côté d’un chef d’entreprise de TPE/PME, que des collectivités.
 
Cette initiative du TCO part d’un constat : "les petites entreprises ont souvent les mêmes savoir-faire que les grandes entreprises mais ont beaucoup plus de difficulté à répondre aux marchés publics", indique Fabrice Marouvin, vice-président du TCO en charge de la commande publique.
 
Difficile en effet de demander à une petite structure de mobiliser une secrétaire à temps plein pour scruter les offres publiques et d'en connaître tous les obstacles pour y répondre. A l’échelle de ces petites structures, la commande publique représente dans la plupart des cas un parcours "administratif" du combattant. Elles finissent par baisser les bras alors que leur proximité de production, leur forte plus-value sociale, sont des atouts que ne cessent de prôner les hommes politiques dans leurs discours.
 
C’est donc dans un but de simplification et de visibilité que cette centrale d’achat va être mise sur pied au 1er janvier 2016.

Mutualisation des achats jusque-là morcelés
 
Les bénéfices attendus sont doubles. Selon ses propres projections, la centrale permettra au propre service "commande publique" du TCO de passer jusqu’à 50% de ses achats via cette plateforme. Un gain de temps et de coût appréciable lorsque l’on sait que pour l’achat, par exemple, de mobilier dans une collectivité, "il faut au moins 3 mois, parfois 6", en parle avec expérience l’élu de Saint-Paul. "Ça va être une source d’accélération des procédures", en est-il persuadé.
 
Dans le principe, la centrale listera l’ensemble des entreprises spécialisées dans les travaux publics, les fournitures ou les services sur une plateforme accessible à tous les adhérents de la centrale. Lesquels adhérents sont, de droit, les villes du TCO, mais aussi toutes les entités publiques hors collectivités de l’ouest que peuvent être des SEM, SPL et d’autres collectivités de l’île. Une sorte de "vitrine" sur laquelle les communes pourront passer leurs achats auprès de prestataires déjà identifiés, le plus souvent pour des prestations récurrentes.

Un interlocuteur unique pour l’entreprise
 
Ce procédé de centralisation, régi par le code des marchés publics, permettra à l’entreprise soumissionnaire de répondre à un seul avis de marché et donc de ne remettre qu’une seule offre, par exemple, lorsque plusieurs communes viendraient à passer des commandes identiques pour des fournitures de bureau, des denrées alimentaires ou bien pour la réalisation de travaux sur leurs bâtiments.
 
La centrale agira aussi pour le compte de ses adhérents en tant que régie unique. Dernière information importante : les collectivités membres pourront, lorsqu’elles le jugeront utile, de sortir de ce cadre pour passer les marchés publics comme elles le font normalement à ce jour.
 
A ce stade du projet, la forme juridique de cette future centrale n’est pas encore arrêtée. Association, coopérative, SEM,…rien n’est exclu.
 




1.Posté par un contribuable avisé le 06/05/2015 18:18

OUAIS !!!

A condition que la concurrence soit effective et non de façade pour favoriser les ti-copains-coquins et qu'au final ça coûte 2 fois plus cher à la Collectivité !!!

2.Posté par Frigidaire le 06/05/2015 18:41

tout ce qui est expliqué existe déjà dans chaque administration sauf que bien évidemment le TCO pourra mieux concentré les pots de vin.
en quoi cela facilitera la peite entreprise qui n'a pas de secrétaire ? Rien car il faudra coût que coût qu'elle réponde à un appel d'offres.
C'est simplement aux collectivités de "découper" en micro lots les appels d'offres et d'utiliser le maximum de fois la procédure MAPA. C'est également le système Franco Français qui demande énormément de papiers pour rien;
Rappel à ces grands penseurs du TCO : le Code des Marchés n'oblige plus aux candidats de fournir tout de suite tous les papiers administratif donc beaucoup moins de complications. Par contre le paiement par cette collectivité est comment ? Bien ou à rallonge ? C'est cela qui tue les entreprises le prêt sans intérêt aux collectivités. Si le TCO veut bien faire, il bloque l'argent pour acheter la fourniture en même temps qu'il signe le marché, cela sera une grande avancée pour les TPE, elles seront certaines que l'argent est là et il ne faut pas attendre une subvention par ci par là.

3.Posté par justedubonsens le 06/05/2015 18:43

Initiative intelligente qui souhaitons le, soit suivie d'effet et utilisée par tous sans distinction d'étiquette politique qui coule notre pays !

4.Posté par R I P O S T E le 06/05/2015 20:32

On verra à l'usage cette future centrale d'achat qui vend une mangue , qui achète une mangue !!!

5.Posté par Bourbon KID le 06/05/2015 20:53

Eh ben !!!
Bon courage les gars!
Si le TCO est aussi efficace que pour le ramassage des ordures, ça promet !

6.Posté par Didier Tintin na courage le 06/05/2015 21:27 (depuis mobile)

Té captain Haddock....rienke geste. Bonbon salé +O la point la honte??

7.Posté par rajao le 06/05/2015 22:36

Messieurs les vice-présidents vous allez finir par vous faire prendre la main dans le sac avec votre centrale d'achats de commandes publiques. Les pots de vin seront trop concentrés au TCO et vous finirez en prison.

8.Posté par Alexandre Lorion le 06/05/2015 23:19 (depuis mobile)

Pourquoi pas ... si les sentinelles sont posées afin d''éviter les dérives.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes