MENU ZINFOS
National

Le Sovaldi, un médicament contre l'hépatite C, vendu 280 fois son prix de revient


Par S.I - Publié le Mardi 8 Juillet 2014 à 17:14 | Lu 1098 fois

Le Sovaldi, un médicament contre l'hépatite C, vendu 280 fois son prix de revient
Selon une information révélée par Le Parisien, le laboratoire américain Gilead souhaite vendre un médicament utilisé pour traiter l'hépatite C, le Sovaldi, 280 fois son coût de fabrication. Cette initiative a fait réagir un groupe de députés socialistes, qui a écrit au président du laboratoire pour qu'il revoie à la baisse le tarif de ce médicament extrêmement efficace.

Pour rappel, le virus de l’hépatite C touche 235.000 personnes en France. Le Sovaldi permet de guérir près de 90% des malades, avec une durée de traitement courte (12 semaines maximum, ndlr).

Le problème c'est que le laboratoire Gilead facture le comprimé 666 euros, soit 280 fois le prix de revient. Comme rapporté par Le Parisien, le laboratoire prévoit de facturer 56.000 euros par patient.

Une facture qui serait réglée par l'assurance maladie puisque le médicament Sovaldi serait pris en charge à 100%.

De quoi fait bondir la présidente de la commission des affaires sociales à l'Assemblée nationale, Catherine Lemorton. “C’est scandaleux. On a affaire à des malades, pas à des produits pour nettoyer les rues. A mon avis, ils abusent un petit peu”, a-t-elle déclaré sur Europe 1.

Sur l’hypothèse où on ne soignerait que les malades les plus urgents, la facture serait de 4,8 milliards d’euros. Une note très salée alors même que l'assurance maladie est tenue de réaliser une économie de 10 milliards d'euros.




1.Posté par noe le 08/07/2014 19:14

Nous le savons depuis longtemps que des laboratoires s'engraissent sur le dos des malades , de nous avec la complicité de notre Sécu !

2.Posté par Môvélang le 09/07/2014 06:31

Les indiens auraient piqué la formule , le fabriquer et vendu quelques roupies la boite et les américains auraient mis le laboratoire français une amende de pas loin de 10 milliards d'euros

3.Posté par DR ANONYME le 09/07/2014 16:57

Comment se fait-il que notre excellent système d’assurance maladie ne soit pas en mesure d’’accepter le rabais que la société américaine Gilead consent à la France en vendant son produit à 56.000 euros le prix de son traitement alors qu’il est vendu et remboursé 84.000 dollars aux Etats-Unis (64.615 euros) un pays dont le système de santé est tellement critiqué, soit un rabais de 13 %.

Le Gilead facture le traitement au niveau de 280 fois son prix de revient. D’où viennent de telles informations mirobolantes qui annoncent sans preuves un tel niveau de bascule ?

Si ce médicament est fabriqué aux INDES, ce qui est fort plausible, ne pourrions–nous pas envoyer notre pharmacien conseil national acheter ce produit à l’usine ?

Est-ce son rôle ?

N/Réf. : ENSM N° 722/83 : Objet : Circulaire d'actualisation de l'activité des pharmaciens-conseils.
Les jalons du contrôle pharmaceutique ont été posés par la circulaire M.C.N. N° 18/71 du 6 août 1971 qui en définit les principes généraux. Elle traitait essentiellement des bases de l'information indispensable au pharmacien-conseil et de l'orientation statistique du contrôle. Depuis cette date, les dépenses de pharmacie et de biologie ont continué de croître, les techniques médicales et les investigations diagnostiques se sont considérablement enrichies, le recours à l'outil informatique pour la liquidation des prestations s'est généralisé dans les caisses, les relations conventionnelles avec les biologistes et les pharmaciens d'officine se sont aménagées, de plus la réglementation concernant les établissements d'hospitalisation publique et privée connaît actuellement de profondes modifications.

La *circulaire n° 393 du 14 janvier 1981* a dirigé les actions du contrôle médical dans le sens des études sélectives. La participation efficace du pharmacien conseil à celles-ci rend nécessaire la définition de nouvelles orientations et l'actualisation de l'activité des pharmaciens-conseils qui doit tout naturellement s'inscrire aussi bien dans LA MAITRISE DES DEPENSES de pharmacie et de biologie que dans le bon usage du médicament et de l'analyse médicale en médecine ambulatoire et hospitalière.

Si l’assureur social néglige cette possibilité ne serait-il pas temps de changer de systèmes ?

Un assureur nous expliquera samedi 12 Juillet 2014 de 9h à 13h, au 77 rue Adrien Lagourgue 97424 PITON SAINT LEU, s’il est possible de s’assurer chez lui en quittant le monopole de la Sécurité sociale et si, avec son contrat et des cotisations bien moindres, le niveau des remboursements sera au moins équivalent à celui de l’Assurance Maladie, mieux encore à celui de la dépense totale.

Venez nombreux !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes