MENU ZINFOS
National

Le Sénat repasse à droite


Par S.I - Publié le Lundi 29 Septembre 2014 à 11:45 | Lu 794 fois

Le Sénat repasse à droite
Trois ans après son basculement à gauche, le Sénat revient à droite. C'est la troisième défaite électorale pour la gauche en six mois, après les municipales de mars et les européennes de mai. À noter également l'entrée de deux élus Front national dans l'hémicycle du palais du Luxembourg, une première. Même l'UDI a placé deux candidats, à savoir Philippe Marini et Nathalie Goulet.

Les succès les plus spectaculaires de la droite se situent en Corrèze, en Haute-Saône, dans le Rhône et en Haute-Garonne. En Corrèze, ancien fief de François Hollande, l'UMP a remporté deux sièges et dans le Rhône, le parti a doublé ses sièges (de 2 à 4).

Preuve du recul du PS, le siège de la suppléante du ministre hollandais François Rebsamen, Isabelle Lajoux, est tombé dans le giron de la droite en Côte d'Or. Dans les Bouches-du-Rhône, les socialistes connaissent une véritable humiliation : un seul siège pour Samia Ghali, mais trois pour le mis en examen Jean-Noël Guérini, exclu du PS.

A 22H00, la droite républicaine totalisait 188 sièges sur 348, soit 13 de plus que la majorité absolue (175), la gauche 155 et le FN 2. Le sort de trois sièges (en Guyane, à Saint-Martin et en Polynésie) n'était pas encore connu.

La présidence du Sénat, devrait revenir à la droite et devrait se jouer entre les UMP Gérard Larcher et Jean-Pierre Raffarin.

Ce basculement du Sénat à droite n'est pas sans conséquence sur la politique gouvernementale. En effet, si avant ces élections le Sénat se rebellait quelquefois sur les projets de loi présentés, cela pourrait devenir systématique. La droite a désormais toutes les cartes en main pour pousser la gauche à faire des compromis.

De plus, les sénateurs de droite pourront désormais proposer leurs propres débats parlementaires, ralentissant de fait l'adoption de certains textes.

Pour l'exécutif, avoir une majorité de droite au Sénat rendra toute réforme constitutionnelle très difficile, voire quasi-impossible, la majorité des 3/5e étant nécessaire pour modifier la Constitution.

Aussitôt les premiers résultats connus, le Parti socialiste s'est efforcé de relativiser l'ampleur de son échec. Sur Twitter, le premier secrétaire général du parti, Jean-Christophe Cambadélis, a minimisé la victoire de la droite :

Même avis pour le secrétaire national du parti, David Assouline :

Dans l'entourage du chef de l'Etat, on soulignait que "compte tenu du résultat des municipales, la bascule était devenue automatique pour des raisons arithmétiques. Elle est moins importante que prévu parce que la gauche s'est bien défendue".

Chez les alliés de gauche, comme à Europe Écologie-Les Verts, on parle d'"une lourde défaite pour la gauche" qui nécessite "une inflexion de la ligne économique et écologique", a déclaré Jean-Vincent Placé.

Même avis chez les communistes, qui ont qualifié cette déroute de "défaite pour le gouvernement Valls et le Parti socialiste".

L'ambiance est toute autre à droite. Alain Juppé s'est félicité d'une "forte poussée" de la droite lors des élections sénatoriales, "un basculement de la majorité qui était attendu mais qui est confirmé" et qui souligne "un échec supplémentaire pour le gouvernement". Un "échec" également relevé par François Fillon et Luc Chatel :



Au FN, on se félicite de l'entrée historique de deux de ses représentants au Sénat. Marine Le Pen a salué des résultats qui "dépassent nos espérances".

Stéphane Ravier, nouveau sénateur FN des Bouches-du-Rhône, a indiqué que lui et David Rachline "ne serons pas trop de deux pour faire bouger le mammouth du Sénat. [...] Il n'y a plus qu'une seule porte à pousser, celle de l'Élysée", a-t-il ajouté.




1.Posté par Naty97400 le 29/09/2014 12:51

Enfin!

2.Posté par Gloseur sensE le 29/09/2014 13:07

- Mme et MM les élus républicains, la victoire de la droite au Sénat, est certes une victoire pour elle, mais l'entrée de l'extrême droite à la haute assemblée est surtout un terrible échec pour tout républicain et pour toute la République.
- Historiquement, la dernière entrée de l'extrême droite et/ou de son idéologie dangereuse et malsaine dans la haute assemblée, remonterait au régime de Vichy ou à la IV e République.
Ce qui est donc très inquiétant pour la France.
- Ainsi, le Sénat n'est hélas plus le dernier rempart du pouvoir législatif contre l'extrême droite.
- D'autant que, c'est précisément dans la haute assemblée où les sénateurs représentent les collectivités locales, que le Sénat est justement la seule institution votant les lois, qui est en mesure à partir des collectivités locales, de faire barrage à toute idéologie nuisible à la démocratie.
- Le président du Sénat étant aussi constitutionnellement le troisième personnage de la République avec donc tout ce dont cela signifie comme pouvoirs.
- Ce qu'est donc pas un hasard si depuis longtemps, l'extrême droite veut la suppression de la haute assemblée dont les élus sont des hommes et des femmes en lien direct avec les préoccupations et les spécificités de nos territoires urbains et ruraux.
- Enfin, une chambre législative unique signifierait un conformisme et une impossibilité législative d'abroger, de modifier ou de s'opposer à une loi organique issue de l'assemblée nationale, de remédier à tout dysfonctionnement des institutions, et cela diminuerait le pouvoir de contrôle du pouvoir législatif sur le pouvoir exécutif.

3.Posté par Saint-Denis bouge le 29/09/2014 13:15

Enfin! la fin de la gauche ! vive debout la république le vrai changement

4.Posté par Stradivarius le 29/09/2014 14:04

Bof ... "droite" ou "gauche", sous les apparences trompeuses, c'est la même politique désastreuse pour la France.

Et puis ... ces élus se retrouvent bien souvent ensemble dans des diners ou autres assemblées privées, signe qu'ils obéissent aux mêmes donneurs d'ordres.

5.Posté par Naty97400 le 29/09/2014 14:38

Poste 2 si c un échec pour vous que le fn monte c votre problème...

6.Posté par noe le 29/09/2014 14:39

Le Sénat tangue tantôt à droite , tantôt à gauche ... c'est pire que mon Arche !

S'il y a dissolution de l'Assemblée Nationale , la Droite passera en force ...
Alors , M. Hollande , laissez faire ...pas de dissolution !

7.Posté par JORI le 29/09/2014 15:40

Comment veut on que la France sorte de son marasme quand nos parlementaires et élus ne savent même plus reconnaître l' important du négligeable. La victoire de la droite était annoncée puisqu'elle fait suite aux résultats des municipales. Ce qui aurait été important comme l'est aujourd'hui l'entrée du FN , c'est que la gauche ait gardé la majorité au sénat. Or ce n'est pas le cas, alors pourquoi la droite se gargarise t elle de récupérer ce qu'elle n'a perdu que 3 ans sous la 5 ème république?.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes