MENU ZINFOS
Politique

Le Sénat à l’écoute des souhaits d’évolutions institutionnelles des Outre-mer


Deux ans après la publication d'un précédent rapport sur la différenciation territoriale, le Sénat compte recevoir à compter du mois d'octobre prochain les responsables politiques de chaque territoire ultramarin pour aborder avec ces derniers la question de la révision des articles 73 et 74 de la Constitution.

Par SI - Publié le Lundi 1 Août 2022 à 13:34

"Ce cycle doit permettre de traduire juridiquement les revendications exprimées par plusieurs présidents de région, de département ou de collectivité pour plus de responsabilités locales, voire d’autonomie pour les outre-mer qui le désirent", explique le Sénat. Pour rappel, en mai dernier lors du fameux "appel de Fort-de-France", les président(e)s des collectivités de Martinique, de Guadeloupe, de Guyane, de La Réunion, de Mayotte et de Saint-Martin avaient demandé à l'Etat un "changement profond" de la politique outre-mer de l'Etat. Un appel qui avait semble-t-il été entendu par Emmanuel Macron puisque le chef de l'Etat avait annoncé dans la foulée vouloir recevoir ces président(e)s de Région à la rentrée de septembre.

En juin dernier, des échanges avaient eu lieu entre la Délégation sénatoriale aux outre-mer et l'Association des juristes en droit des outre-mer (AJDOM), présidée par le Réunionnais Ferdinand Mélin-Soucramanien, ancien déontologue de l'Assemblée nationale. Si la première table ronde concernait l'évolution statutaire de la Nouvelle-Calédonie et notamment de son corps électoral, la seconde était dédiée aux questions des collectivités régies par les articles 73 (Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, La Réunion et Mayotte) 74 (Polynésie française, Wallis et Futuna, Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Barthélémy et Saint-Martin) de la Constitution.

Le Sénat souhaite "faire un tour d’horizon des souhaits d’évolutions institutionnelles"

Cela a notamment mis en évidence "les défauts et le caractère artificiel de cette dichotomie affichée, alors que la réalité institutionnelle des outre-mer démontre plutôt une complexification et une graduation croissante vers des statuts à la carte", indique dans son rapport d'information Stéphane Artano, président de la délégation sénatoriale aux outre-mer. "Elle souligne aussi l'urgence pour le Sénat de mûrir sa réflexion sur la place des outre-mer dans la Constitution, afin d'être prêt si un projet de révision constitutionnelle venait à lui être transmis", poursuit-il.

La délégation présidée par Stéphane Artano débutera en octobre prochain un nouveau cycle d'auditions de responsables politiques de chaque territoire ultramarin. Ces auditions doivent traduire juridiquement les revendications exprimées par plusieurs présidents de Région, certains réclamant plus de responsabilités locales voire l'autonomie pour les outre-mer qui le désirent.
 
L'enjeu est double : "faire un tour d’horizon des souhaits d’évolutions institutionnelles" mais aussi "mûrir la réflexion sur une révision des dispositions constitutionnelles relatives à l’outre-mer", notamment sur les articles 73 et 74.





1.Posté par Contamin''''anou le 01/08/2022 18:08

débat dépassé.

2.Posté par Ti kreol né den lo koloni renyonez le 02/08/2022 01:53

La France va donner plus d’autonomie à la Reunion alors que le peuple réunionnais n’en veut même pas.
C’est d’une drôlerie !!!!

Ps: un peuple qui ne souhaite pas assumer ses responsabilités est t’il un vrai peuple ? Telle est la question ahah

3.Posté par JORI le 02/08/2022 19:32

La majorité des réunionnais qui ont voté LFI qui prônait l'autonomie de la réunion doivent être contente. 😂😂😂

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes