MENU ZINFOS
Economie

Le Saint-Denis : Plus que "quelques jours" pour les employés


Le personnel de l'hôtel Le Saint-Denis avait rendez-vous avec la direction ce jeudi. La liquidation de l'établissement dionysien appartenant au groupe Apavou a été prononcée ce mercredi soir. Pour Stéphane Barbazan, directeur de l'hôtel, "c'est la douche froide".

- Publié le Jeudi 8 Mars 2018 à 19:11 | Lu 4435 fois

Le mandataire judiciaire a été nommé, il s'agit de Me Bach. Le sort des 38 salariés de l'hôtel le Saint-Denis est désormais entre ses mains. Les représentants locaux du mandataire viendront à la rencontre du représentant des personnels ce jeudi soir. "Il est très clair que l'hôtel va fermer dans les jours prochains", indique Stéphane Barbazan. Aucune date précise n'est cependant avancée. Il ajoute : "Nous avons des clients long-séjour, nous avons des contrats en cours, il y a beaucoup de choses à voir d'un point de vue légal et technique". Les employés devraient donc continuer à travailler "quelques jours"

Les dossiers des salariés seront étudiés à partir de ce soir. On en saura donc plus à partir de ce vendredi.

Pour Stéphane Barbazan, "c'est la douche froide pour tous les employés""On s'attendait à être repris par une des offres qui avait été faite au tribunal, dont deux offres très sérieuses qui apportaient des garanties financières", déplore-t-il. Pour le directeur de l'hôtel, derrière cette décision du tribunal de commerce "il y a quelque chose de politico-judiciaire qui sent très mauvais"

"Certains souhaitaient la mise à mort de Mr. Apavou depuis des années, dénonce Stéphane Barbazan, toute l'île le sait. Et Le Saint-Denis en fait les frais alors que c'est une entreprise saine".




1.Posté par Kanal bisik le 08/03/2018 19:29 (depuis mobile)

En fait si on suit votre raisonnement l irt , les politic , et les pseudo gestionnaires il faut continuer a laisser les escrocs gerer les hotels ,les resto de bord de mer et ailleurs, les compagnie aérienne ect...

2.Posté par Si le 08/03/2018 21:02 (depuis mobile)

Si le tribunal de commerce pouvait faire la même pour la pyramide inversée ! Mauvaise gestion, aucun professionnalisme des dirigeants surtout de la part de Air pharaon.

3.Posté par cmoin le 09/03/2018 00:36

Les dirigeants véreux n'avaient qu'à pas faire n'importe quoi.

4.Posté par DOGOUNET le 09/03/2018 07:03

PAGRAV : L'Apavou s'en fout et le Fouassin (IRT), porteur d'eau du pharaon et de la pharaonne, s'en tape. SAMEMMEM touriss la Réyon oté ! Quant aux clients, alé zoué kannett bor la plaz ros noir !

5.Posté par KUNTA KINTé le 09/03/2018 07:26

@ Si le 08/03/2018 21:02

plussoie !

6.Posté par foxtrot le 09/03/2018 08:02

Otè Si. ...avec si par ci. ..si par là où va aller loin. prend sa place à la pyramide après ou va rouve ton bouche. ...
Otè, arrête un peu créole ! !

7.Posté par Zigoto 1er le 09/03/2018 11:41

Pas étonnant avec des dirigeants aussi ripoux. Tous ses hôtels à la Réunion comme à Maurice ont fermé. Pourquoi ?

8.Posté par RADIO BISTROT le 09/03/2018 13:20

Directeur de l'hôtel, donc ce monsieur sait si les factures sont bien payés, si les cotisations sont à jour et si l'entreprise est rentable...et il s'étonne donc de quoi ?

9.Posté par eric le 09/03/2018 15:15

2) ha ha ! c'est vrai que la gestion de la Région et de son hôtel... pourrait réserver quelques surprises.... !

10.Posté par Passoire le 10/03/2018 08:21 (depuis mobile)

Le Saint Denis n’a pas été construit par Apavou, c’est pour ça qu’on peut le vendre plus facilement pour avoir des liquidités.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes