MENU ZINFOS
Politique

Le SAFPTR porte plainte contre la Région pour discrimination politique, favoritisme et prise illégale d’intérêts


​Des agents de la Région ont-ils été remerciés pour être remplacés par moins bien formés qu’eux et par de proches d’élus ? Le syndicat SAFPTR estime disposer de suffisamment d’éléments tendant à prouver que leur éviction au profit d’employés moins qualifiés ou, pire, membres de la famille de certains élus, est constitutive d’une infraction pénale. C’est donc tout naturellement que l’ensemble de ces griefs ont fait l’objet d’un dépôt de plainte auprès de la procureure de la République. Le syndicat explique sa démarche dans le communiqué qui suit :

Par LG - Publié le Mercredi 25 Mai 2022 à 09:27

Le SAFPTR évoque le cas de certaines recrues en maintenance informatique qui ne disposent pas des connaissances élémentaires
Le SAFPTR évoque le cas de certaines recrues en maintenance informatique qui ne disposent pas des connaissances élémentaires
Représentant les intérêts du Syndicat Autonome de la Fonction Publique Réunionnaise (S.A.F.P.T.R.), syndicat majoritaire au sein de la fonction publique territoriale à la Réunion, Maitre Aurélie Marie Hoareau, avocate au Barreau de Saint-Pierre, a porté à la connaissance de la Procureure de la République de Saint-Denis des faits graves de discrimination politique, de favoritisme et de prise illégale d’intérêts survenus au sein de la Région Réunion.

Entre le mois d’août 2021 et avril 2022, près de 200 agents en contrat à durée déterminée n’ont pas été renouvelés. La plainte pénale portée par Maître Hoareau évoque en premier lieu une procédure de recrutement bafouée alors même que certains agents auraient été éligibles à une titularisation, notamment ceux en situation de handicap, mais aussi des agents évincés, remplacés à leur plus grand désarroi, par des partisans politiques de la majorité en place et des membres de famille de certains élus.

Cette sinistre entreprise a été organisée dès l’installation des nouveaux élus issus des élections de juin 2021.
Sur le non-respect de la procédure, des manquements majeurs ont été relevés. En effet, aucun des agents n’a bénéficié d’un entretien, conformément aux dispositions légales, ce qu’a d’ailleurs reconnu le Région. Ces agents expérimentés, en poste depuis de nombreuses années, bénéficiaient pour la plupart de parfaits états de service.

S’il est vrai que certains agents ont été contactés par téléphone pour échanger moins d’une dizaine de minutes sur leur situation après le dépôt de leur candidature, cet échange ne saurait constituer un véritable entretien qui aurait permis à l’administration d’évaluer les compétences desdits agents dans des conditions acceptables.

Par ailleurs, la notification du non-renouvellement des contrats de droit public à durée déterminée est une obligation qui incombe à l’administration. Si la plupart des agents ont été conviés à candidater sur une plateforme en ligne en vue de la fin de leur contrat, la collectivité n’a jamais daigné leur indiquer dans le délai légal que leur contrat ne serait pas renouvelé. De manière grotesque, certains ont été informés sur leur messagerie vocale de la décision de non-renouvellement, et bien souvent la veille ou le jour-même de la date prévue de fin de leur contrat, cette pratique étant parfaitement illégale.

Maitre Hoareau pointe les conditions opaques dans lesquelles sont intervenues ces fins de contrat et les nouveaux recrutements, qui interrogent le plus grand nombre sur les raisons d’une telle manœuvre.

L’avocate a recueilli auprès du SAFPTR ainsi que des agents victimes de nombreux témoignages au travers desquels il apparait sans équivoque que les agents nouvellement en poste ont été remplacés par des partisans politiques de la majorité en place ou par des membres de la famille de nombreux élus.

Les agents en poste depuis plusieurs années avaient, pour la plupart, fait preuve de leur professionnalisme. Il apparait donc que le renouvellement n’a nullement été refusé pour des considérations d’ordre professionnel mais bel et bien pour des motifs fallacieux, à savoir, leur appartenance vraie ou supposée au parti de Monsieur Didier Robert, ancien président de la Région Réunion ou encore les velléités des élus en poste de minutieusement placer leurs partisans et membres de leur famille.

Là encore, les exemples ne manquent pas. Monsieur Etienne Bello, neveu de Madame Huguette Bello, présidente de Région, a été recruté comme cuisinier au lycée de Bois d’Olives. De même, le neveu d’Emmanuel Séraphin, maire de Saint-Paul a été embauché au lycée agricole de Saint-Paul. Ou encore Monsieur Axel Vienne, conseiller régional de la majorité et adjoint à la mairie de Saint-Joseph, dont le fils a été embauché au lycée Pierre Poivre.

Clou du spectacle, les agents ont été choisis sur des critères contraires à l’éthique et totalement déconnectés des réels besoins professionnels de la collectivité. Effectivement, les compétences techniques sont parfois inexistantes pour ces nouveaux agents. L’exemple des agents de maintenance informatique (AMI) est certainement le plus parlant. Alors que le poste d’AMI nécessite une maitrise d’aspects techniques précis et pointus en informatique, il apparait que certains agents nouvellement recrutés ne disposent pas de connaissances élémentaires en informatique. La collectivité qui prétend manquer de moyens devra donc mettre la main à la poche pour former durant de longs mois ce personnel arrivant tandis que leurs prédécesseurs évincés, parfaitement qualifiés pour ces fonctions, se retrouvent quant à eux sur la liste du Pôle Emploi.

Cette situation ubuesque plonge dans le désarroi plusieurs centaines de familles dont des agents handicapés et ceux de plus 55 ans, confrontés à un marché de l’emploi concurrentiel et qui courent un risque accru de ne plus trouver d’emploi pérenne.

A l’évidence, les éléments qui figurent dans le corps de la plainte ont permis à Me Aurélie Marie Hoareau d’affirmer que les faits de discrimination politique, de prise illégale d’intérêts et de favoritisme sont constitués, ce qui expliquerait notamment que la collectivité a été peu attentive au respect des règles les plus basiques s’agissant des fins de contrat et leur renouvellement. Le SAFPTR a mis un point d’honneur à dénoncer ce qu’il considère être une terrible injustice.
 
Le Bureau du SAFPTR




1.Posté par jean le 25/05/2022 10:42

voila la politique de MARIE ANTOINETTE . suis content à travers sa les gens commencent a voir son vrai visage

2.Posté par Oté Patrick vi lave enkor plus blanc asteur!!!! le 25/05/2022 10:51

Moi la regarde le JIR des trois derniers samedis et moi la vu que su St Jo lé bougs i joue pas ek çà, zot i fé pas semblant.

Le grand Axel noré fé rente son garçon ek son gendre dans des lycées
Le petit Ary noré fé rente son garçon dans un lycée
Le gros Yannick noré fé rente Kévin son garçon dans un lycée
Le Patrick noré fé rente deux frères Hoareau dans des lycées, un certain Nicolas et l'autre moi la oublié son prénom

Et nous i di à nous quand nu ta voir à zot' pou un travail , que na point de travail côté la région parce que DR noré trop fouille le trou dans la caisse.

La justice i dévré koke à zot un bon coup. Zot lé toujours entrain de critiquer les autres mais zot' lé pire puissance 10

Et ailleurs lé pareil, à la sodégis où deux zenfants de la même élue i travaillerait, noré trop pou dire vaudrez mieux mi arrête...au ccas ou un gros lossucré noré été embauché alors que lu koné une merde dans le social

Alors pou nous ces ti contrats et enkor, ti pec, ti contrats civiques et pou zo proches c'est de contrat de 35h ek la vie chère bande tête chiasse. Plus jamais moi va vote pou zot

3.Posté par lavérité le 25/05/2022 10:51

Contrat à Durée Déterminée = pour vous çà veut dire koi au juste ??; que le tout puissant maître-employeur décide de sa durée au jour le jours ou bien que les deux parties connaissent d'emblée la date de fin de contrat ; Si c'est ce dernier cas qui est contesté, ben çà va faire comme un coup de sabre dans d' lo , il ne peut y avoir d'abus de quelques parts mais seulement un respect des clauses du contrat.
Par contre je pense que Maîre O 'Haro devrait proposer des renouvellement de CDD en faisant valoir les compétences individuelles et professionnels des contractuels s'ils en on vraiment.....hormis celles d'être parents, vassaux, serfs, alliés en affaires ou simples partisans lambda des seigneurs (ou saigneurs) en place ...

4.Posté par maki le 25/05/2022 10:57

Rien de nouveau à l'horizon... La pratique était déjà actuelle avec l'ancienne mandature.
Prenez la carte du partie du nouveau chef et vous serez embauche/renouvelle.
Est- ce vraiment une info, quelque chose de nouveau?

5.Posté par goyave le 25/05/2022 10:58

je connais un autre pdg d'une entreprise qui a refusé de donner les indemnités de licenciements à ses collaborateurs. Par contre, il a donné les indemnités à 2 autres. Il leur a fait une lettre pour leur demander de rembourser . Parce que ct une erreur de sa part. A force de crier au loup, je crois que ça va lui retomber dessus.

6.Posté par Jp POPAUL54 le 25/05/2022 11:15

Vous dites népotisme à la région.
Ben ça alors !! Oh, mon Dieu !!

7.Posté par 666 le 25/05/2022 11:30

ça doit commencer à serrer les fesses dans le camps Bello...
les temps changent et les juges ne protègent plus les pratiques douteuses.

8.Posté par papette le 25/05/2022 11:39

ce syndicat devrait s occuper du département et de toute les collectivités de la Reunion tout le monde sait que c est comme ça partout le mot syndicat ve veut plus dire grand chose de nos jours

9.Posté par MMAX le 25/05/2022 11:40

ouais la fonction Publik Région on s en fou un peut

10.Posté par Taloche le 25/05/2022 11:52

Hormis les conditions de non renouvelement de contrat, il est normal que la nouvelle majorité fasse un nettoyage pour permettre à ceux qui attendent de bénéficier eux aussi un p'tit contrat. Au prochain changement, ce sera leur tour.

11.Posté par Emmanuelle Hoarau le 25/05/2022 12:06

Rien de bien nouveau sous le soleil, Quel que soit le régime ou le président
la "lècheoculcratie" et toujours majoritaire sur la méritocratie !

12.Posté par cocodir le 25/05/2022 12:16

son masque la tombé

13.Posté par Tout çà lé monté de toute pièce mi dirait le 25/05/2022 12:30

Mi crois pas une minute que tu côté de la région et surtout de Saint-Joseph que des zélus seré capable de faire çà!!!

Si par contre lé vré, il faut pas que la justice i joue avec zot

Tant que nos zélus i dira pas que lé pas vré, zot' i achève fé monté la rage do moune.

I paré qu'un bougre que té en CDI la préfère fé une rupture conventionnelle et que son papa noré fé rente à lu dans un lycée. Moi mi croit pas, lé trop gros doigt tout çà!!!!

Mi pense que tout çà lé pas vré et lé fé exeupré pou salir nos camarades

14.Posté par Propre comme la boue le 25/05/2022 12:39

Bello devrait avoir honte elle qui a toujours crier partout qu’elle est propre et intègre mais que fait l’opposition ? Ils doivent demander la liste officielle des nouvelles embauches depuis 2021 on rigolera bien en voyant les militants partout

15.Posté par Justice le 25/05/2022 13:01

Il faudrait suivre cette affaire jusqu’à un bout. Et être attentif à la posture des juges…la prise illégale d’intérêt est caractérisée. Beaucoup de jurisprudence existent sur le même type de dossier. Donc normalement si les réseaux n’interviennent pas il y a de l’éligibilité dans l’air….

16.Posté par Y prétan!!! le 25/05/2022 13:10

A la pyramide il y aurait le feu!!!

Madame BELLO serait sur le point de mettre fin à tous les contrats signés depuis sa prise de fonction.

Les élus concernés seraient priés de faire passer le message à leurs fils, filles, cousines, frères et militants dévoués

Certains ne seraient pas d'accord et Madame BELLO leur aurait demandé de choisir c'est çà ou la démission.

La justice étant à sa porte, elle n'aurait pas d'autre choix.

D'après certaines indiscrétions, ce scandale aurait déjà un écho du côté de Paris où le financement de la fin de la NRL ne tiendrait qu' a un un fil, à un grain de poussière diraient certains...Ajouté à cette affaire le score flatteur réalisé par MACRON lors du deuxième tour des présidentielles.

Celles et ceux qui auraient été virés entre août et fin avril parce qu'ils roulaient pour DR et ses suiveurs, pourraient regagner leur poste et reprendre leur boulot. Cerise sur le gâteau, celles et ceux qui avaient au moins 5 années de contrats cumulés seraient titularisés si les conditions réglementaires le permettent

Madame BELLO en ferait la priorité des priorités, enfin y prétan!!!!

17.Posté par cyclope exalté le 25/05/2022 13:23

Mieux que la préférence régionale, la préférence familiale !

Avec de tels élus péi qui font tous ce genre d'indélicatesses depuis si longtemps en toute impunité on comprend vite comment l'Afrique post coloniale est gangrénée par le népotisme et le tribalisme...j'ose même pas imaginer ce que ça donnerait ici en cas d'autonomie ou d'indépendance.

18.Posté par Mi lé fier le 25/05/2022 14:26

Après la préférence régionale la préférence familiale et oui la conerie se retourne contre le gland....

19.Posté par Bouboul974 le 25/05/2022 15:18

a t-on entendu ce syndicat lors de la précédente mandature ?? le CRC oui pas ce Syndicat ........

20.Posté par Néné le 25/05/2022 15:36

Sa l'était sur contrat et pas renouveler par qui zot était embauché sous la mandature Didier Robert mi pense un élu de droite la fait gagne à zot un contrat mi dit arrête pleurer fait comme moi attend pas que la commune et la région pour gagner travail dans le privé aussi y embauche

21.Posté par Nic-ta-lope et autres le 25/05/2022 15:36

Des agents de la Région ont-ils été remerciés pour être remplacés par moins bien formés qu’eux et par de proches d’élus ?
....................................................

Les agents remerciés n'ont-ils pas remplacés ceux qui étaient poste après la victoire de Didier ROBERT ?

Chaque nouveau président case ses militants.

22.Posté par Mj Collet le 25/05/2022 17:08

Post 2.. out com i dechire man.. j'adore.. envoye la suite stp, c trop top... mouhahaha

23.Posté par GIRONDIN le 26/05/2022 07:27

Dans le CDD, il a le D.
Quand ces gens ont remplacé d'autres gens, à l'époque, se sont-ils inquiétés du non renouvellement de CDD des anciens ?
Le syndicat a-t-il pour travail de défendre des contrats limités ?

24.Posté par Neutra le 26/05/2022 07:57

C est très bien de denoncer enfin ces emplois par affinite familiale et politique .
Cela dit ce n est pas une découverte ! Ceux qui se plaignent de ne pas avoir été renouvelés, ont été eux même embauchés pour ses mêmes raisons !!
Les embauches devraient se faire sous condition de réussite aux concours !!

25.Posté par Skop le 26/05/2022 08:00

Il y a des règles concernant l'emploi dans la fonction publique. Cela dépend des types d'emplois occupeés (CDD, emplois permanents...) et de leur durée, renouvellement. Plus de six ans dans une collectivité sans coupure équivaut à un CDI. Maintenant il ne faut pas s'étonner de la chasse aux sorcières dans les collectivités à chaque renouvellement. Par contre l'embauche familiale est punie par la loi. Un certain TAK ou encore Cyrille Hamilcaro en savent quelque chose. Plainte a été déposée : on verra ce que fera la justice.

26.Posté par Dire ça suffit . le 26/05/2022 08:06

Les 200 personnes licenciées ont elles-mêmes remplacé 200 autres licenciées par l'ancien président ou ont été recrutés pour une réserve électorale . Il faut que l'état mette fin aux embauches selon les convenances des élus d'autant plus payées par les contribuables. Cela se passe ainsi dans toutes les collectivités territoriales . On embauche les familles , on récompense les militants sans concours , sans compétences , sans nécessité pour la collectivité. Beaucoup ne viennent pas travailler et sont payées , augmentées primées et décorées . Certains ne savent même pas ce qu'ils font dans les collectivités . Qui n'a pas entendu "" regarde une place po moins dans la mairie etc..." . Les syndicats , l'état seraient bien inspirés de demander de mettre fin à ces pratiques d'une époque révolue . Plus de 75% de personnes souvent les mêmes familles dans les collectivités territoriales sont là par la volonté des élus . Beaucoup d'élus sont rémunérés par telles ou telles collectivités sans qu'on les voit et sans rien faire . . Et cela tout le monde le sait .

27.Posté par jean le 26/05/2022 07:41

Que se passerait il en cas d autonomie ou d indépendance ! Des incompétents placés suivant l appartenance politique. Quelle éthique quelle démocratie ! Quelle honte !

28.Posté par marredescons le 26/05/2022 12:34

BELLO la redresseuse de torts qui avait promis de faire une politique propre et sans magouilles. Vous voyez bien qu'elle est aussi pourrie que ceux qu'elle a diffamé. Vous faîtes honte au peuple Réunionnais au nom duquel vous avez voulu passer pour la reine des neiges. Vous devriez être en prison madame pour corruption népotisme et autres saloperies dont vous êtes coutumière (voir les magouilles pour les élections législatives dont vous avez manipulé les candidatures). Et vous avez encore le culot de vous présenter devant les caméras pour distribuer la bonne parole. Il y a des tas de merdes qui sentent vraiment très mauvais autour de vous et vous marchez dedans avec cynisme. Pauvres Réunionnais qui ont encore à subir les affres communistes dont vous êtes l'égérie alors comment voulez-vous que la Réunion s'en sorte avec tous ces politiciens rongés par le pouvoir et les billets de banque.
Je suis triste de voir tous ces Roberts frères, Patels, Lagourgues, tonton de Bareight, continuer à affirmer qu'ils sont blanc blanc et qu'avec eux tout serait top. La loi lé macro pour eux et vous aussi.

29.Posté par interKart aka Vienne le 29/05/2022 16:10

A défaut de pouvoir faire de Patrick un président d’interco, le grand Axel Vienne se serait dévoué pour devenir président d’intercartes… la légende raconte qu’il aurait des rejetons de présence!!!

30.Posté par Interpistons le 01/06/2022 10:05

Au regard des dernières News en matière d’embauche à la Région, Lebreton devrait créé une future interco dénommée « interpistons »… plus huilée tu meurs… mdr

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes